Hervé Morin explose le point Godwin et insulte 6 millions d'électeurs. Par Gérard Brazon

Publié le 7 Novembre 2013

Gérard Brazon interview3 Par Gérard Brazon

Le personnel politique poursuit son délire. Hitler au secours de la bien pensance. Le point de Godwin explose. Le niveau le plus bas de la politique française sur RFI,  la Radio Française Internationale appartenant au groupe France Radio-Télévision, au service public dépendant de nos impôts.

Voilà donc Hervin Morin insultant 6 millions de Français en les traitant de nazis. Sait-il au moins ce qu'étaient les nazis ? Sait-il comment ils prirent le pouvoir et grâce à qui ? Connait-il les grandes entreprises, les financiers qui aidèrent le parti Nazi et Hitler à prendre le pouvoir ? Sait-il qu'Hitler integra un parti d'extrême gauche et en fit son parti Nazi ? Sait-il qu'il était éperdu d'admiration en 1923 pour Mussolini ancien prof et dirigeant socialiste italien et fondateur du parti fasciste italien. Tout celà et bien d'autres comme la bonne entente avec Staline. La haine nazie n'a pas grand chose à voir avec le discours de Marine Le Pen. La haine des "droits de l'hommistes" d'aujourd'hui est devenue patente, presque tangible envers le FN et ses électeurs.

Pitoyable démonstration politique "d'im-puissant intellectuel".

Qui sont les fascistes aujourd'hui ? Nous, nous le savons désormais !

Gérard Brazon

Sur RFI, Hervé Morin qualifie le FN de "national-socialiste".  Comme on soulignait qu'il évoquait le Parti Nazi, ia a insisté: "Oui c'est un parti national-socialiste"

Actu Orange: "La seule opportunité qui est offerte" à "tous ceux qui n'en peuvent plus" est une "proposition folle", celle du Front national a affirmé le dirigeant centriste Hervé Morin. L'ancien ministre est ensuite allé jusqu'à comparer le FN au nazisme, en le qualifiant de "nationale-socialiste." "C'est-à-dire plus collectiviste que (Jean-Luc) Mélenchon et d'un patriotisme mortel", a déploré sur RFI le membre de l'UDI, désormais alliée au MoDem dans l'Alternative.

Comme on soulignait qu'il évoquait le parti nazi, Hervé Morin a insisté : "oui, c'est un parti national-socialiste"

*****

Le Figaro.fr: Le dirigeant centriste Hervé Morin a qualifié aujourd'hui la "proposition politique" du Front national de "folle" et "nationale-socialiste".

"La seule opportunité qui est offerte" à "tous ceux qui n'en peuvent plus" est une "proposition folle", celle du Front national qui "est nationale-socialiste, c'est-à-dire plus collectiviste que Mélenchon et d'un patriotisme mortel", a déploré sur RFI l'ancien ministre, membre de l'UDI, désormais alliée au MoDem dans l'Alternative.

Comme on soulignait qu'il évoquait le parti nazi, Morin, également président du Nouveau Centre, a insisté : "oui, c'est un parti national-socialiste".

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

lucie 07/11/2013 19:46


Hervé qui?????

Polux 07/11/2013 16:53


Bien sûr qu'il sait ce qu'est le nazisme, puisqu'il était à Arromanche le 6 juin 1944 ! ( dixit lui même )

LA GAULOISE 07/11/2013 13:53


CES MESSIEURS N HESITENT PAS A DIRE N IMPORTE QUOI  ( SURTOUT N IMPORTE QUOI D AILLEURS ! ) POUR ESSAYER DE NUIR AU FN . ALORS MESSIEURS DESCENDEZ DANS LES RUES , ALLEZ ECOUTER CE QUI SE DIT
AUX CAISSES DES MAGASINS ET VOUS RENTRERIEZ VITE CHEZ VOUS COMPLETEMENT ANEANTIS PARCE QUE VOUS AUREZ ENTENDU  ET LE MEPRIS QUE VOUS ENGENDREZ A DROITE COMME A GAUCHE ....

Pivoine 07/11/2013 13:38


D'autant que c'était un piètre ministre, ne connaissant rien, et ne comprenant rien, aux questions de défense !

marie-plume 07/11/2013 13:11


C'est lui faire trop d'honneur que de parler de cette mauviette d'ex-ministre de la Défense...Il devrait se consacrer à l'entretien de ses ... haras en Normandie, mais, comme le reste!,  il
ne sait certainement pas le faire, alors il étale son patriotisme à géométrie variable ! à travers des diatribes qui n'augmenteront pas sa popularité, ne lui en déplaise... M. Philippot ne lui
concède même pas un droit de réponse tant il le juge "insignifiant" dans la sphère politique! CQFD!