Histoire d'un geste déplacé qui aura changé le destin d'un pays.

Publié le 19 Avril 2012

Signalé par Nadia F

Quand on pense que le prochain Président de la France sera peut-être François II et qu'il devra cette promotion non pas à un vote majoritaire de Français mal informés, mais maladroits.

Car toute histoire n'est en effet qu'un problème de "geste déplacé" !

Le geste déplacé d'un certain DSK qui, il y a près d'un an à New-York, a vu rouge en regardant une noire et a voulu lui PLACER quelque chose à un endroit mal placé. C'est une des définitions du "geste déplacé". 

Sans ce geste, Hollande ne serait que l'obscur ex-compagnon de Ségolène Royal, elle-même ex-candidate à la Présidence de la République. C'est l'élection de Hollande grâce à l'érection de DSK.

Et les Français troublés qui vont voter pour le candidat-ersatz répèteront ce geste déplacé en mettant un bulletin dégueulatz dans la fente de l'urne. Geste ô combien symbolique !

Pensez-y, ô Français dévoyés, au moment où vous accomplirez le geste séculaire du semeur de voix à l'heure de l'Angélus-apéro, songez au petit âne dans les crêches d'antan qui branlait de la tête chaque fois que vous lui mettiez une pièce d'un sou en guise d'obole ! Eh bien, à chaque bulletin-Hollande qui tombera dans l'urne, c'est le candidat François qui branlera du chef pour vous dire merci. "A voté" clamera le fonctionnaire municipal (qui n'est pas un fonctionnaire mais un élu municipal. ndlr Gérard Brazon) qui refermera la fente après votre don bien ferme. On ne répond pas Amen, on ne donne pas de pourboire, mais on peut demander où sont les toilettes. Pour aller vomir.

Le geste déplacé, c'est cela !

Il est évident que si, à l'ultime seconde du dernier moment dans l'isoloir, le Ciel vous inonde de Lumière et que, tétanisé, mu par une force invisible autant que providentielle, vous glissez dans l'enveloppe un bulletin marqué Marine Le Pen (ou à la trés, très grande rigueur et encore, Nicolas Sarkozy), ce sera la même fente, le même branlement de tête du petit âne, le même "a voté". Il n'y a que le sort de la France qui sera changé.

"Les gestes déplacés sont souvent les plus beaux. Et j'en sais d'immortels qui sont de purs salauds!Merci à Alfred de Musset qui s'y connaissait en bagatelles et a justement écrit quelque chose d'approchant dans sa "Nuit de Mai". Simple coïncidence." 

Mitsahne

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

isabelle 20/04/2012 01:17


Plus l'échéance approche et plus je m'inquiète, parce qu'en effet, c'est vraiment le sort de la France qui va se jouer à ces présidentielles et je crains, à la lecture de bien des commentaires
sur  les sites où je navigue, que beaucoup n'en aient pas conscience.


Je continue mon "boîtage" par mails interposés avec l'espoir d'ouvrir des yeux.


Pour alléger l'atmosphère : je connais une variante des vers de Musset :


"Les chats les plus désespérés sont les chats aux pieds bots". Frédéric Dard.

Claude Germain V 19/04/2012 17:18


Et Dieu sait si Alfred de Musset qui fut UN GRAND INITIE et SUP.INCONNU en beaucoups de "choses" savait lire dans le futur ....................Il fut un erudit PARFAIT .

LA GAULOISE 19/04/2012 09:30


Notre bien-aimé Voltaire n'aurait pas mieux décrit la situation : merci donc pour ce bon moment passé à lire , non seulement ce ..."pamphlet.." mais une prose tellement lucide.