Histoire: Vidéo: savoir et comprendre la défaite de 1940 d'Annie Lacroix-Riz. Préface Gérard Brazon

Publié le 11 Juillet 2011

Quelles sont les causes de la défaite française de 1940 ? Comment comprendre l’engagement des banquiers et industriels dans la " collaboration économique " avec les Allemands entre la défaite et la libération de Paris sans s’interroger sur la phase précédente?

Les classes dirigeantes françaises ont-elles planifié dans la décennie 1930, comme leurs homologues belges guidées par la Banque nationale de Belgique, l’occupation prochaine de leur pays par l’Allemagne de Hitler ? A la lumière d’archives françaises et étrangères, pour la plupart jamais encore dépouillées, Annie Lacroix-Riz revient sur les origines de Vichy. Pour être tout à fait clair, et au regard des commentaires, je précise que madame Lacroix-Riz est une communiste engagée.

Elle évite soigneusement les jugements sur Staline et son Union Soviétique et sa responsabilité dans la deuxième guerre mondiale pire, elle lui trouve des excuses. Mais surtout, elle evite de parler de la complicité des communistes français dans la défaite. Donc, c'est une excellente vidéo si l'on garde en mémoire que cette femme brillante est aussi partie prenante et se fait uniquement la juge des responsabilités capitalistes. 

Gérard Brazon

Un essai très engagé, qui bouleverse notre connaissance de cette période de l’histoire de France et au-delà, des relations internationales. Cet ouvrage défend la thèse que les hommes de Vichy ont préparé leur arrivée au pouvoir et que la transformation des institutions, rendue nécessaire par la crise, passait par la défaite française.

L’ouvrage montre ainsi, dans une approche nouvelle, que les causes de l’Occupation sont avant tout intérieures. Il aborde la question de la nature des actions menées de 1933 à 1939 en faveur de l’axe Rome-Berlin. Surtout, il met en exergue le caractère déterminant de l’économie dans le fonctionnement de la société française des années 30. 


DVD original disponible sur : www.historiographie.info

-

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article

hubert de montory 12/07/2011 10:32



Très intéressante cette vidéo...dommage que Madame Lacroix-Riz soit une "dame de fer" du communisme et fervente défenseuse du pacte Germano-Soviétique...vous baissez dans mon estime M.Brazon, je
vois que finalement vous n'êtes pas aussi averti que vous le prétendez...


Prenez plus de soin dans le choix de vos vidéos, la prochaine fois...



Gérard Brazon 12/07/2011 11:40



Comme vous je pense que cette vidéo est intérressante car elle montre un aspect de notre histoire de France et les responsabilités des élites de l'époque. Par contre, je sais parfaitement que
Madame Lacroix-Riz est une communiste et le principal reproche que je lui fait c'est de ne condamner que le Capitalisme en omettant ou en édulcorant les responsabilités du
Communisme. Je regrette de ne pas avoir trouvé une vidéo de Stéphane Courtois pour compenser cette critique. Rassurez-vous Monsieur, je n'ai pas oublié l'envahissement de la Pologne par Staline à
la suite d'Hitler ni même le défilé des armées Sovietiques et Allemande à Brest-Livosk pour fêter cette victoire contre la Pologne et son dépecage. Je n'ai pas oublié Katyn ni les millions de
morts Ukrainiens que Staline a fait mourir dans une famine organisée dans les années 30. Non Monsieur, je n'ai pas oublié les crimes du communisme. Son horreur. J'attends encore que la France en
fasse le procès. Oui j'ai trouvé limite l'expression que les élites communistes avaient fuit alors que chacun sait que Maurice Thorez a déserté l'armée pour se réfugier à Moscou ou il y fut le
porte-micro du communisme français. Les communistes ont trahi la France. Elle ne le dit pas, elle ne dit pas le contraire non plus, elle évite le sujet tout simplement en y mettant un voile
pudique. Pour autant, il y a eu des communistes patriotes qui ont rejoint de Gaulle. Mais ce n'est pas le communisme cette idéologie monstrueuse.


Bien à vous.


Gérard


Mon regret principal au sujet de madame Annie Lacroix-Riz c'est qu'elle est incapable d'exercer la même rigueur historique envers  son engagement politique. Je vous ferez remarquer que j'ai
signalé cet engagement.