Hollande et la franc-maçonnerie

Publié le 24 Mars 2013

Publiée le 7 mai 2012

En Janvier 2012, la principale loge de la franc-maçonnerie française: le Grand Orient de France, ou GODF pour les intimes, a auditionné les candidats à la présidentielle. Ainsi, Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly, François Bayrou, François Hollande, Hervé Morin et Nicolas Dupont Aignan, ont défilé à la barre du temple maçonnique du GODF pour s'exprimer devant les "frères lumière". Marine Le Pen, elle, n'a pas été invitée. Allez y comprendre pourquoi...Ces gens-là n'invite que leurs amis, ceux qui partagent leurs idéaux de domination et contrôle mondiale.

Cette vidéo témoigne bien qu'avec François Hollande, les africains qui rêvent d'un changement de la politique Africaine de la Françaine peuvent bien continuer de rêver...je vous rappelle que c'est sous le seul autre président de gauche de la 5e République, un autre François (Mitterand), que l'élimination de Thomas Sankara a été préparée et exécutée. Alors Gauche comme Droite, c'est bonnêt blanc, blanc bonnêt pour nous les africains.

Pour caricaturer un peu...avec Sarkozy l'Afrique se faisait entuber à sec, mais avec Hollande ce sera avec de la Vaseline. Dans tous les deux cas on se fait entuber quand même! Alors nous devons rester vigilant et observer la suite des événements.

Si Hollande veut nous donner des signes de rupture réelle avec la Françafrique, qu'il comment par retirer les 2 dernières bases millitaires de la France en Afrique (au Gabon et à Djibouti ainsi que les troupes françaises positionnées en Côte d'Ivoire), qu'il rende aux africains l'argent que la France leur vole chaque jour grâce à la supercherie qu'est le Franc CFA et qu'en fin que la France n'intervienne plus jamais dans un processus électoral en Afrique.

Paul Biya, Ali Bongo, Idriss Deby, et consort n'auront qu'à bien se ternir, car les populations vont en découdre avec eux cette fois-ci. Plus de cadeaux pour eux, et plus de militaire français mater le peuple revolté.

A bon entendeur...qui vivra, verra!

 

King Shabaka

 


CES FRANC-MAÇONS QUI NOUS GOUVERNENT


MANUEL VALLS
Le ministre de l'Intérieur a été initié au Grand Orient de France dans les années 1980. Ce n'est pas Alain Bauer, son ami et futur grand maître qui l'a mis au parfum mais un responsable socialiste parisien. Valls a pris ses distances avec les ateliers dès 1996. Mais place Beauvau, où la tradition maçonnique perdure, cette formation se révèle utile...


JEAN-YVES LE DRIAN
Membre du GO de longue date, le maire de Lorient et fidèle ami de François Hollande a pris les rênes du ministère de la Défense. Cédric Léwandowski, directeur du cabinet du ministre, est un initié influent. Selon la tradition républicaine, les frères sont nombreux parmi les officiers. La nomination de Le Drian n'a pas fait de vagues.


JÉRÔME CAHUZAC
La carrière d'élu à Villeneuve-sur-Lot passe nécessairement par les loges. Le ministre du Budget a participé à de nombreuses tenues. Mais Jérôme Cahuzac n'a jamais reconnu qu'il a appartenu à la chaîne d'union des maçons du GODF. Cependant, il n'a pas démenti non plus cette appartenance que beaucoup d'initiés lui prêtent !


ALAIN VIDALIES
Dans les Landes, son initiation à la franc-maçonnerie locale est un secret de Polichinelle. Mais le ministre des Relations avec le Parlement ne souhaite pas confirmer ou commenter cette appartenance bien utile : dans les deux Chambres, quelque 150 élus membres de la Fraternelle parlementaire se reconnaissent encore de la franc-maçonnerie.


VICTORIN LUREL
Le président du conseil régional de Guadeloupe devenu ministre des Outre-mer a été initié en 1988 au Grand Orient de France et fréquente la loge Acacia des Tropiques. En novembre dernier, il a accompagné François Hollande au siège parisien du Grand Orient lorsque le candidat socialiste a été auditionné en tenue blanche fermée.


ANNE-MARIE ESCOFFIER
La ministre déléguée chargée de la Décentralisation a été nommée à la demande de Marylise Lebranchu. Anne-Marie Escoffier entretient les meilleures relations avec la Grande Loge féminine de France (GLFF). Et pour cause : l'ex sénatrice radicale de gauche de l'Aveyron y aurait été initiée.


FREDERIC CUVILLIER
L'ancien maire de Boulogne et député du Pas-de-Calais a de solides amitiés chez les maçons nordistes. Interrogé au sujet de son initiation au Grand Orient de France, le ministre des Transports et de l'Economie maritime a indiqué qu'il ne pouvait répondre. Garder le secret est une attitude 100% maçonnique...


CHRISTOPHE CHANTEPY
Centralien et énarque, le directeur du cabinet de Jean-Marc Ayrault a fréquenté les loges du GODF. « J'ai été au Grand Orient de France. Mais je n'y suis plus », assure-t-il. Une chose est sûre : son emploi du temps à Matignon ne lui permet guère de participer régulièrement à des tenues comme l'exige la règle maçonnique.

 

JEAN-PIERRE BEL
A peine élu président du Sénat, il recevait le grand maître d'alors, Guy Arcizet, pour parler laïcité. Elu local puis sénateur de l'Ariège, ce fidèle de Jospin, puis de Hollande, passe pour avoir été initié au Grand Orient, même s'il doit sa formation politique au trotskisme version LCR. Discret par nature, Bel n'a jamais confirmé.


FRANÇOIS REBSAMEN
Membre actif du Grand Orient de France jusqu'à son élection à la mairie de Dijon en 2001, le président du groupe socialiste au Sénat rêvait du ministère de l'Intérieur où son réseau aurait fait merveille. Hélas, il a été coiffé par un "frère" : Manuel Valls. Les deux hommes ont su se réconcilier. Preuve que la fraternité n'est pas un vain mot.


JEAN-VINCENT PLACÉ
"C'est une question d'ordre privé. Mais je connais la franc-maçonnerie." Ainsi s'exprime le président du groupe Europe Ecologie-les Verts au Sénat, repaire traditionnel de notables francs-maçons. Initié au GODF, Jean-Vincent Placé, passionné de Napoléon et apôtre de la laïcité, est un maçon très actif.


JEAN-MICHEL BAYLET
Comment présider le Parti radical de Gauche (PRG) sans avoir été formé par les loges ? Par tradition familiale et politique, le Toulousain Jean-Michel Baylet est dans la franc-maçonnerie en 1991, au sein de la loge Demain du Grand Orient de France fondée par l'ancien grand maître Roger Leray.


JEAN-LUC MÉLENCHON
Après s'être longtemps refusé à tout commentaire, le candidat du Front de Gauche à la présidentielle l'a confirmé début 2012. Il est bien entré en franc-maçonnerie dès 1983. L'ancien trotskiste explique cette initiation à la loge Roger Leray du Grand Orient de France par son attachement aux idéaux républicains.


ET AUSSI...

"Maçons friendly" ou "sans tablier"
Marylise Lebranchu (Décentralisation), Stéphane Le Foll (Agriculture), Vincent Peillon (Education), Michel Sapin (Travail), Thierry Repentin (Formation professionnelle), Aquilino Morelle (conseiller politique du président).

PS initiés
Jean Le Garrec (ancien ministre), Elisabeth Guigou (ancienne ministre), Philippe Guglielmi (premier secrétaire fédéral du PS de Seine-Saint-Denis), Guy Arcizet (ancien grand maître du GO), José Gulino (grand maître du GO).

Sénat initiés
Michèle André (Puy-de-Dôme, PS), Robert Navarro (Hérault, PS), Bernard Saugey (Isère, UMP).

Assemblées initiés
Claude Bartolone, Christian Bataille, Henri Emmanuelli, Pascale Crozon, Pascal Terrasse, Brigitte Bourguignon, Odile Saugues, Jean-Marie Le Guen.

Collectivités locales initiés
Jean-Jacques Queyranne, (président de la région Rhône- Alpes) Gérard Collomb, (maire de Lyon), Jean Germain, (maire de Tours), Daniel Percheron, (président de la région Nord-Pas-de-Calais).


Sylvain Courage et Renaud Dély

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130104.OBS4501/ces-francs-macons-qui-nous- gouvernent.html

 

 


Quand LA GRANDE LOGE DEFRANCE... se présente et recrute lors d'un dîner de Gala


Un premier dîner a eu lieu le samedi 17 septembre dans le grand restaurant du siège de la GLDF, rue Puteaux à Paris. Plus de 200 invités, dont deux tiers de profanes, étaient répartis autour de 21 tables. Celle du Grand Maître regroupaient : Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental, membre de l’UMP... et présentécomme un frère, Jacques Attali, Edith Cresson, ancienne Premier Ministre PS, Claude Baty, Président de la Fédération protestante de France (FPF), Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du Culte musulman (CFCM), Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Sophie de Menthon, présidente d’Ethic,Eric Falt, sous-directeur général de l’Unesco.

http ://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/tag/jacques-attali/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Pivoine 26/03/2013 17:25


La Franc-maçonnerie est une organisation diabolique, acharnée à perdre les peuples !

Claude Germain V 24/03/2013 20:38


Comme quoi le G.O de F a su pendant la guerre se mettre a 4 pattes et se soumettre a l'ennemi , sacré merluche tu peus insulter ,
vociferer comme un fou , qui se ressemble s'assemble .....


comme dit un certain proverbe : " fuis l'homme a la voix forte et autoritaire sa parole n'est que du vent "


 


 


1940 : Soumission du Grand-Orient



Le Grand-Orient n'est pas vraiment un phare de la résistance à l'oppression.
Voici la lettre d'Arthur Groussier, président du Conseil de l'Ordre, au maréchal Pétain. 7août 1940.
A M. le Maréchal Pétain, chef de l'Etat français
Monsieur le Maréchal,
Devant les malheurs de la patrie, tous les Français doivent
consentir les plus grands sacrifices ; mais en est-il de plus
douloureux que celui de détruire l'oeuvre à laquelle on a donné le
meilleur de sa pensée et de son coeur ? Si pénible que celà nous soit,
nous croyons accomplir notre devoir présent en nous
soumettant à la décision du gouvernement français concernant la
Franc-Maçonnerie du Grand-Orient de France, tout en vous
présentant, en raison des mensonges répandus sur cet Ordre
philosophique, une déclaration aussi solennelle que respectueuse.
Dans l'impossibilité absolue de réunir l'Assemblée ou le Conseil qui
détiennent les pouvoirs statutaires en cette matière, mais nous
appuyant sur la confiance qui nous a maintes fois été accordée et
prenant l'entière responsabilité de notre charge, nous déclarons
que le Grand-Orient de France cesse son fonctionnement et
que toutes les Loges qui en relèvent doivent immédiatement
renoncer à poursuivre leurs travaux, si elles ne l'ont déjà fait.
Sans doute, comme toutes les institutions humaines, la Franc-
Maçonnerie française a eu ses faiblesses, mais durant ses deux siècles
d'existence, elle compte à son actif de belles pages d'histoire depuis
les encyclopédistes jusqu'au maréchal Joffre, vainqueur de la Marne.
Elle a brillé par sa grandeur morale, elle ne peut rougir ni de son idéal
ni de ses principes. Elle succombe victime d'erreurs à son endroit et
de mensonges, car dans son essence elle a le respect de la pensée
libre, des convictions et des croyances sincères. Elle a toujours
honoré le travail. Son but suprême est l'amélioration morale et
matérielle des hommes dont elle voudrait poursuivre l'union par la
fraternité. Elle a conscience, dans les événements douloureux que la
France vient de traverser, de n'avoir failli ni à sa tradition, ni au
devoir national. A de nombreuses reprises, elle a fait appel aux
bons offices du président Roosevelt dans le but de maintenir la paix
entre les peuples et c'est le coeur saignant qu'elle a vu se déchaîner
l'effroyable conflit.
Combien d'hommes politiques et autres a-t-on prétendu être Francsmaçons
qui ne l'ont jamais été. Et comme l'on se trompe facilement
Langage
pétainiste dès
le départ :
"malheurs de
la patrie",
"sacrifices".
Soumission
totale, c'est-àdire
absence
complète de
résistance, et
promesse de
faire régner
la soumission.
A aucun
moment, il
n'est question
de défendre
la
République,
qui est
pourtant la
référence des
Francsmaçons.
Le
mot
"République"
n'est jamais
cité.
L'Angleterre a
déclaré la
guerre à
l'Allemagne,
et de Gaulle
s'y est
réfugié...
http://contreculture.org/AT_Franc-maconnerie.html (7 sur 13)10/07/2010 22:00:52
Franc-maconnerie
en affirmant que le Grand-Orient de France, dans les vingt dernières
années, a été le maître du pouvoir ou son serviteur.
Il n'a jamais non plus subi une direction étrangère, notamment
celle de la Grande-Loge d'Angleterre avec laquelle il n'a aucun
rapport, ni officiel ni officieux depuis 1877. En sens contraire, il n'a
jamais cherché à influencer aucune puissance maçonnique d'autre
pays, qui ont toujours eu le haut souci de leur indépendance
nationale.
Si, actuellement, nous ne pouvons donner personnellement la preuve
de nos affirmations, puisque nos archives ont été saisies au siège et à
nos domiciles par les autorités d'occupation, il doit exister en France
non occupée une documentation qui peut sans conteste en démontrer
la véracité.
On insinue que nous sommes aux ordres de la finance
internationale. Les signataires de cette lettre qui figurent parmi les
plus hauts dignitaires de l'Ordre maçonnique sont restés de situation
modeste ; la simplicité et la dignité de leur vie, faciles à contrôler, leur
permettent de dédaigner une si déshonorable imputation.
La Banque de France est le seul établissement bancaire, avec
les chèques postaux, où le Grand-Orient de France possède un
compte courant. Des titres, au reste bien modestes, sont des
titres français : rentes sur l'Etat et Bons de la Défense
nationale.
Enfin, le principal grief qui est fait, c'est d'être une société secrète, ce
qui est encore inexact au sens légal du mot. Le 3 janvier 1913, le
Grand-Orient de France devenait une association déclarée, ayant
personnalité civile en déposant ses statuts et en renouvelant tous les
ans, à la préfecture, le dépôt des noms de ses trente-trois
administrateurs. Il suffit du reste de consulter l'annuaire universel
Didot-Bottin-Tome Paris pour trouver aux "Professions" à la rubrique
"Franc-Maçonnerie" toutes les indications du Grand-Orient de France
avec les noms et professions des membres du Bureau.
Le Grand-Orient de France comptait parmi les forces spirituelles qui
composaient notre nation. Sa fermeture suffira t'elle à apaiser
certaines haines ? Puisse-t-elle au moins aider au rapprochement
de tous les Français qui, avec des tempéraments différents, ont
l'intention de travailler loyalement au redressement moral et à
la prospérité de la France.
Nous vous prions, Monsieur le Maréchal, de vouloir bien agréer
l'assurance de notre profond respect..."


 


Lors du Convent du Grand-Orient de 1945, Arthur Groussier revendique pleinement la paternité du texte. Il a tout fait pour qu'on ne poursuive pas les Francs-maçons. Il remarque que, pendant toute la durée de la guerre, aucun Franc-Maçon ne lui a adressé de reproche pour cette lettre. Les frères moralistes ne sont pas non plus des modèles de la http://contreculture.org/AT_Franc-maconnerie.html (8 sur 13)10/07/2010 22:00:52 Franc-maconnerie résistance à l'oppression.
Il rajoute :
"Mon sentiment était que pesait sur moi la responsabilité du sort des Maçons. Il ne fallait pas qu'un acte de moi pût servir à faire traiter les Maçons,
puisqu'on en avait la liste, comme on a traité les Juifs. Les Maçons qui ont
été poursuivis et maltraités l'ont été comme résistants, et non pas comme Maçons."