Hollande la Morale et la Géométrie Variable - Par Lucie Clavijo

Publié le 13 Avril 2013

                            Hollande la Morale et la Géométrie Variable

Lucie-Republique-Clavijo.jpgPar Lucie Clavijo pour Puteaux-Libre 

 

 L’occident avait connu la Grande Peur de l’An Mil, le petit marigot politique traverse maintenant la Grande Peur de la Révélation Fiscale de 2013.

Il fallait bien que cela arrive un jour, et que le barrage opaque des paradis fiscaux se fissure, que des informations circulent, que des politiques voient se réduire la zone d’ombre où gisent leurs magouilles. A commencer par toutes les magouilles liées à ces fameuses commissions occultes et injustifiées qui interviennent pour l’obtention des marchés internationaux. Il faudrait peut-être commencer par moraliser dans ce coin-là, car les commissions se traitent toujours en millions de dollars et elles ont la fâcheuse  habitude de s’évaporer avec autant de rapidité que de discrétion.

 

Donc la garde rapprochée de Normal Dernier s’active, s’essouffle pour vite nous pondre une loi de moralisation. Quand on se souvient que l’on reprochait tout le temps à Sarkosy de légiférer dans la précipitation. ! Donc les duègnes de service, l’œil grave, la mine funèbre, font la « tortue », à la romaine, autour de Hollande pour garantir sa virginité.

 

Il faut faire vite, car quand une digue donne des signes de faiblesse, on sait où cela commence, pas où cela s’arrêtera ! Et les mesures de moralisations telles qu’elles sont présentées, ont de quoi faire sourire.

Les élus devront révéler leur patrimoine : bonjour les jalousies, les petites aigreurs et les comparaisons déplacées !  A noter, au passage, que ceux qui ont du patrimoine en France, paient leurs impôts en France. Même s’il est sous-estimé, et parfois largement. Ce qui permet de naviguer en dessous de l’ISF.

Les SCI, quelle belle invention ! Les assurances-vie idem, sans oublier les patrimoines agricoles qu’il est toujours facile de fignoler, fiscalement parlant.

 

 

Tout commence avec les réseaux qui se tissent en politique, souvent dés l’entrée dans le marigot, c’est-à-dire au sortir de l’ENA, Sciences Po, Polytechnique and C°. ces réseaux ne se limitent pas à un plan politique mais sont en étroite interaction, dés le départ, avec la finance. En effet, combien de personnes à la fin de leurs études coupent les liens avec leurs condisciples, même s’ils prennent des voies différentes ? Pas beaucoup.

 

Les liens sont noués, et ils perdurent à travers toutes les vicissitudes, certains vont s’incruster à droite ou pédaler à  gauche, mais devant un bon whisky, et une bonne adresse en Suisse, tout le monde est ami.

Surtout, quand le troupeau  se retrouve autour du même abreuvoir financier. Qu’ils reconnaissent au moins qu’ils n’ont pas vraiment envie de voir leur fric  englouti dans des impôts confiscatoires et des prestations sociales, dont les PROMOTEURS connaissent désormais  la profonde inanité!

 

Ce ‘bon’ Monsieur CAHUZAC (ça possède un coté vieille bourgeoisie  provinciale bien viscelarde), tout socialiste qu’il est, se fichait éperdument du déficit de la SECURITE SOCIALE, des difficultés de Pôle EMPLOI, etc.

 

Donc personne de sensé ne peut croire que des ‘relations’ qui se connaissent depuis 20 ans minimum, n’ont jamais évoqué leurs ‘petits placements entre amis’, les bonnes filières, les noms des avocats très  avertis, les dernières combines, et même les bons plans call girls ! Il n’y a pas que les footballeurs qui s’échangent les prostituées de luxe, fussent-elles mineures ! Tout le monde savait pour DSK au PS, qui peut croire que les mêmes ignoraient pour les comptes nichés dans les paradis fiscaux ? Quand DSK offrait l’apéro, croyez-vous qu’il distribuait des caramels ? Pas moi !

 Hollande peut bien écarquiller les yeux en assurant son ignorance sur ces sujets eczémateux, je ne le croirais pas. Et c’est mon droit.

 

De grâce, que l’on arrête de nous prendre pour de pauvres ahuris !

Si certains ont envie de croire cela, ‘requiescant in pace’ devant TF1 ou Drucker, et qu’ils ne s’étonnent pas de ce qui attend la Ripoublique, gauche et droite confondues dans la même capacité à l’évasion fiscale. Et dans la plongée de notre économie gérée par ces « gens-là »…

 

Les mesures de Hollande and C° ne sont pas totalement inutiles, mais en tout cas réellement insuffisantes.

En effet, en s’attaquant à coup de roulement de tambours à des patrimoines connus, on va continuer à faire l’impasse sur beaucoup d’autres choses, bien plus graves.

 

Premièrement, ceux qui ont des comptes en Suisse ou ailleurs actuellement,  sont bien à l’abri. Ils NE RISQUENT RIEN, et ils n’auront aucun mal à les dissimuler encore  plus profondément derrière des mécanismes toujours plus opaques. Il semble que ce petit monde hollandesque est  bien ‘jeunot’ en matière de finance internationale. Sont-ils ‘verts’ à ce point-là ? Seigneur ! Et c’est eux qui nous gouvernent !!!!!

 

En fin de compte, ils vont s’attaquer à ceux qui sont les moins dangereux, les moins inattaquables, donc certainement pas les plus gros !

 

Deuxièmement, on détourne la tête du citoyen, qui, les oreilles bien explosées par la clarinette gouvernementale, va  paradoxalement regarder un peu moins de ce  coté là, ainsi que de celui des élus PS.

 

Troisièmement, si on veut vraiment faire un grand nettoyage de la fraude en France, que l’on s’attaque aussi à l’argent sale de la drogue, ça fait beaucoup plus d’argent. Sans oublier les trafics d’armes en croissance exponentielle ; sans compter les financements occultes et injustifiés qui viennent polluer la vie politique, médiatique et intellectuelle française ! suivez mon regard !

Sans oublier les escroqueries aux allocations bien plus graves et nombreuses qu’on veut le faire croire.

Attaquons-nous à tout l’argent que les mafias font tourner autour de la prostitution.  Demandons des comptes sur tous les trafics possibles et imaginables,  auquel le laxisme de la Justice taubirate (cela rime avec scélérate) laisse prendre leurs aises sur notre territoire.

 

Oui à une moralisation des mœurs politiques, elles en ont bien besoin. Mais cette soi-disant moralisation n’aura aucun sens si elle n’est pas accompagnée par une moralisation de la société tout court.

Qu’un homme public mette de l’argent au chaud, est profondément déplaisant et malhonnête.

Qu’on le vire de la vie politique, un point c’est tout, et qu’il ne puisse plus accéder à aucune charge publique.

Mais que des gros dealers mettent encore beaucoup plus d’argent vraiment très sale à l’abri, est infiniment plus grave. Car déjà on ne les met pas en prison, et si par le plus grand des hasards, ils y rentrent, ce n’est que pour allez voir brièvement  à quoi cela ressemble.

 

Enfin, un minimum d’honnêteté intellectuelle, oblige chacun à se poser des questions sur les colossales escroqueries bancaires dont le monde entier vient d’être victime ces 20 dernières années.

Combien de banquiers ont payé pour LEURS CRIMES FINANCIERS contre la société et les citoyens ? Combien de banquiers ont remboursé l’argent que les états leur ont servilement remis sur un plateau, en remerciement pour CES FAMEUX CRIMES ! Cet argent qui a comblé les monumentales erreurs des financiers, était VOTRE argent, de l’argent gagné par votre travail, et payé par VOS impôts !

Il y a plus qu’un hic dans tout cela.

 

Quand un homme politique dissimule 10 millions d’euros, c’est mal.

Que dire de ceux qui ont escroqué des milliards, d’EUROS, de DOLLARS, de YENS, de LIVRES, etc. avec la complicité de tous les gouvernements ? Qu’ils soient libéraux, sociaux-démocrates, socialistes…ça, c’est ignoble! Car nombre de ceux qui crèvent du chômage, et d’une sous-vie dans le monde soumis à la finance, sont bien plus victimes des banquiers internationaux, que des minables resquilleurs qui vont payer pour les autres.

Où est passé l’argent que toutes les banques ont soutiré à tous les gouvernements ????? Le mot fraude est bien petit pour contenir autant de malhonnêteté.

 

Que l’on ouvre les portes du CAHUZAGATE, tant mieux, mais que ce soit pour aller exactement là où il le faut, et ne pas se contenter de chasser des pucerons avec un cure-dent, quand il faudrait s’attaquer aux requins avec des batteries de lance missiles!

 

Ce sont ces personnages qui reviendront encore quémander vos votes, après un soi-disant blanchiment législatif, où l’on jettera un œil complaisant sur leurs patrimoines.

C’est important, mais bien moins que les erreurs monstrueuses qu’ils commettent dans leur gouvernance,  et sur votre dos.

 

A bon électeur, salut !

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Lucie Clavijo

Commenter cet article