Hollande nous mène en pédalo... et prend les français pour des billes.

Publié le 3 Septembre 2013

Est-ce qu'il y a encore des journalistes dans ce pays. Des gens qui prennent les faits, les analyses et en tirent de vraies conclusions, y compris si cela déplaît au pouvoir en place ?

 

"Attaque chimique en Syrie : ces preuves qui n'en sont pas. La note déclassifiée des renseignements français rendue publique par Matignon n'apporte aucun élément nouveau sur l'attaque chimique de la Ghouta."

http://www.lepoint.fr/monde/attaque-chimique-en-syrie-ces-preuves-qui-n-en-sont-pas-03-09-2013-1720723_24.php

Une analyse constat de Roger Heurtebise.

- Éric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) :

 "Ce document n'est pas une preuve, pas même un rapport brut des services de renseignement français". "Il s'agit d'une synthèse gouvernementale de plusieurs papiers des services de renseignement afin de manipuler l'opinion et les parlementaires".

Olivier Lepick, spécialiste des armes chimiques à la Fondation pour la recherche stratégique : "Le contenu du rapport est décevant, car aucune information secret défense n'a en réalité été révélée". "On aurait aimé que l'État français publie les résultats d'analyses des échantillons biologiques recueillis." "Tout a déjà été publié dans la presse depuis des années". "Il ne sert à rien d'attendre des preuves irréfutables de l'implication de Damas, car elles n'arriveront jamais, à moins que l'on ait eu sur le site de l'attaque un radar de détermination de trajectoire balistique". "En revanche, il existe un tel faisceau de présomptions qu'il ne fait aujourd'hui aucun doute que le régime syrien est à l'origine de l'attaque chimique de la Ghouta. En ce sens, les faits militaires rapportés par la note française et les conclusions tirées ne souffrent aucune contestation."

Donc pour Olivier Lepick, on n'aura jamais de "preuves irréfutables", on a juste un "faisceau de présomptions", et donc l'implication du régime syrien "ne fait aucun doute" ? Et quels sont "les faits militaires rapportés par la note française" ? Elle dit seulement que le régime syrien est capable d'utiliser des armes chimiques, elle n'apporte aucune preuve qu'il les ait réellement utilisées.

Et cet article écrit en mai dit que la police turque a trouvé du gaz sarin en arrêtant des membres d'Al Qaïda:

http://www.legrandsoir.info/la-police-turque-a-trouve-du-gaz-sarin-chez-les-terroristes-d-al-nosra.html

"La police turque a découvert 4 kg de gaz sarin. Au cours de leur interrogatoire, les terroristes auraient avoué vouloir acheminer le gaz sarin vers les zones de combat en Syrie.

L'article source en turc est ici : http://www.zaman.com.tr/gundem_adanada-el-kaide-operasyonu-12-gozalti_2094730.html

Traduction en français :

 http://translate.google.fr/translate?sl=tr&tl=fr&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http://www.zaman.com.tr/gundem_adanada-el-kaide-operasyonu-12-gozalti_2094730.html

On ne parle de 4kg mais de 2kg de gaz sarin.

Voir aussi 

http://tempsreel.nouvelobs.com/la-revolte-syrienne/20130709.OBS8733/syrie-la-russie-accuse-les-rebelles-d-utiliser-du-gaz-sarin.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article