HOLLANDE OFFRE TROIS MILLIARDS D'EUROS A LA COTE D'IVOIRE ! LA FRANCE EST RICHE ! (Maurice D.)

Publié le 30 Juillet 2012

La Françafrique continue sous Hollande, les français
n'en finissent plus de banquer pour les autres.....

 

Dieu que la France est riche ! Notre microscopique mais vénéré président a fait à son ami socialiste Ouattara un cadeau de trois milliards d'euros (*), montant de la dette qu'avait envers la France la Côte d'ivoire, l'un des pays les plus riches d'Afrique jusqu'à l'arrivée du camarade socialiste Gbagbo au pouvoir.

 

Le président a annulé la dette en cadeau de bienvenue.

 

 

 

De son côté, notre ministre des Affaires étrangères et ami des œuvres d'art, surtout celles de sa riche famille qui n'entrent pas dans le calcul de l'ISF, a fait cadeau à l'opposition syrienne d'importants moyens de communication. Pas de problème, la France est riche.

 

Fournit-il en même temps les spécialistes chargés de les mettre en œuvre ? Pour le moment on ne sait pas, c'est un homme discret, il a notamment oublié de mettre ce sujet en discussion à l'Assemblée nationale.

C'est pourtant lui qui avait vertement reproché à Nicolas Sarkozy de ne pas avoir consulté le Parlement avant l'envoi en Afghanistan de troupes supplémentaires dont la mission était de pacifier le pays.

Dans le cas de la Syrie, il s'agit de mettre de l'huile sur le feu en aidant la révolution contre un pouvoir en place qui fut démocratiquement élu en son temps. Personne ne nie les méthodes de gouvernance brutales du régime Assad, n'empêche qu'avant d'apporter une aide militaire à une révolution qui se terminera par des règlements de compte et l'arrivée des islamistes sunnites au pouvoir, Fabius aurait bien fait de réfléchir ou de mettre le sujet en discussion.

 

On aimerait aussi savoir qui a payé le déplacement depuis le Liban et la Turquie de cent représentants de la rébellion syrienne à la Conférence des amis de la Syrie qui vient de se tenir à Paris. Cela dit, ce n'est pas grave puisque la France est riche.

 

La Russie et la Chine qui étaient présentes à la réunion organisée à Genève la semaine précédente ne sont pas venues à Paris. Pas fier, Fabius y voit un signe positif alors que tout autre que lui en conclurait qu'elles ont pensé qu'une réunion officiellement organisée pour le rétablissement de la paix, mais où un seul des protagonistes est invité est inutile.

 

En effet, Fabius, aveuglé par ses amitiés musulmanes sunnites en France, estime que la négociation doit se faire "sans Bachar el Assad" (interview Le Parisien du 26 juillet) et que de toute façon, il faudra le traduire devant le Tribunal Pénal International.

Voilà qui montre qu'il est aussi compétent pour être diplomate que Bernard Tapie pour être archevêque de Canterbury !

En effet, que voulez-vous que soit la réaction de Assad ? Un homme à qui l'on fait savoir que quoi qu'il arrive il sera écarté de la paix et soit tué par ses opposants, comme Kadhafi, soit emprisonné ? Au lieu de voir une porte ouverte à une négociation, méthode politique et diplomatique, il se retranchera dans une répression forcenée pour tenter de gagner la guerre civile malgré tout.

Dans ce cas, c'est à Fabius le boutefeu qu'il faudra décerner le titre de "massacreur", car c'est lui qui en portera la responsabilité.

Mais faisons confiance à son habileté pour s'en laver les mains si la catastrophe se produit, il a l'habitude.

 

De même que BHL est incapable d'admettre que les "printemps arabes" ont produit des régimes islamistes, Fabius est intellectuellement incapable d'imaginer les conséquences de son jusqu'auboutisme pro-révolutionnaire qui aboutira, si la révolution réussit, à une théocratie.

Les communautés alaouites, chiites et chrétiennes annihilées ou semi esclavagisées (dhimis) par les sunnites, la guerre probable avec l'Iran chiite, le sud-est de l'Europe devenant une passoire pour l'invasion islamique, la main-mise sur les stocks d'armes chimiques et bactériologiques par les fondamentalismes musulmans et les djihadistes étrangers qui infestent la révolution syrienne, etc.

 

Fabius devrait  lire Carl Schmidt. Ce philosophe allemand s'opposait avec force à une vision purement morale et juridique de la politique, celle qui consiste à faire de l'ennemi vaincu le coupable de tout : ce n'est plus un adversaire politique, c'est un "mauvais".

Cette manière de métamorphoser la politique en droit et en morale aboutit à condamner, juger, humilier, exclure, et finalement exciter les attitudes revanchardes, comme le fut l'Allemane humiliée pendant l'entre-deux guerres.

Cette attitude du chevalier blanc méprisant, souvent insultant, haineux, c'est celle de nos socialistes, on le voit avec la façon dont sont traités Sarkozy et Marine Le Pen, tant par les dirigeants du PS que dans les médias vendus au socialisme.

 

Si le droit est dirigé par les notions de juste et injuste, la morale par celles de bien et de mal, l'esthétique par celles de beau et de laid, la politique a les siennes qui sont les notions d'ami et d'ennemi.

La politique c'est la lutte ou l'alliance entre corps politiques, mais elle n'a pas à être jugée à travers le prisme unique de la morale "bisounours". Rendre son sens à la politique, c'est laisser la place aux notions de réconciliation et de reconstruction. L'assujettir aux jugements moraux ou (c'est pire), religieux, c'est envenimer les conflits, accroître leur pouvoir destructeur.

C'est exactement ce que fait Fabius.

 

"De nos jours, c'est l'indistinction généralisée entre morale, droit, économie, religion et politique, qui dresse les pays les uns contre les autres" dit Carl Schmidt, qui ajoute "il faut rendre sa place à la pure politique, au rapport de force qui s'oriente vers une résolution, on ne fait pas la paix avec un ami mais avec un ennemi".

 

Ce n'est donc pas qu'avec leurs amis sunnites que Hollande et Fabius doivent négocier une paix, mais avec "l'ennemi" alaouite, puisqu'ils le considèrent comme tel, Assad.

En faisant le contraire, ils démontrent une fois de plus leur incompétence.

 

Il y a heureusement moins coûteux pour la France (trois milliards !) que l'amitié entre les camarades Hollande et l'ivoirien Ouattara. Les jeux olympiques ne nous coûteront à nous, les cochons de payants, que 34 069 euros par athlète, hors équipes d'accompagnement, médecins, kinés, entraîneurs…

Comme il y aura un peu plus de 400 athlètes, comptons environ 12 à 13 millions, ce qui après tout est l'équivalent à peu de choses près du seul salaire annuel de Ribéry, 11,4 millions hors pubs (L'Equipe magazine, 3/03/2012).

 

Pas chère non plus, la mirobolante mesure de soutien à l'automobile française imaginée par Montebourg : 2 000 euros de prime pour les acheteurs de voitures électriques françaises (entre 35 et 40 000 euros la pièce). Il y a eu 112 voitures électriques vendues le mois dernier. Mettons que le chiffre monte à 200 : 400 000 euros par mois. Il est vrai que Montebourg veut aussi obliger les administrations à acheter chaque année 10 000 voitures électriques. 

 

En bonne gestion, il faut qu'un parc automobile corresponde aux besoins de ses utilisateurs et la voiture électrique avec sa faible autonomie est mal adaptée aux déplacements longs, que ce soit en temps (que fera le fonctionnaire qui aura consommé les batteries en deux ou trois heures) ou en kilométrage (celui qui prendra l'autoroute où les stations de recharge électrique sont rarissimes).

Autre problème : le coût de ces voitures, nettement plus chères que leurs homologues diesel ou essence, mais ce n'est pas grave puisque la France est riche.

Enfin, quid de leur fiabilité ? Pour Toyota et sa Prius on sait à quoi s'en tenir, mais l'expérience de Renault et Peugeot dans le domaine électrique est très fraîche. À moins de rebadger des Toyota électrique en Citroën et Peugeot comme cela a été fait pour la C1 et la 107 à partir de la Yaris.

 

Maurice D.

 

(*) Il y a 36 millions de foyers fiscaux en France. Ce "cadeau" représente donc un impôt de 83 € par foyer fiscal ! C'est généreux, surtout pour un pays dont le sport national fut en 2004 la "chasse aux blancs". La république est bonne fille...

Les ivoiriens peuvent remercier chaleureusement le peuple français impérialiste et colonisateur.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

23bixente23 01/08/2012 16:35


@L'EN SAIGNANT: non malheureusement rien de tel, et ce n'est pas un hasard ! je vous invite à relire mon post d'hier sous un autre article, où je parlais du problème d'absence de démocratie dans
nos pays occidentaux appelés faussement "démocraties": http://www.gerard-brazon.com/article-securite-ou-ramadan-jacques-bourgoin-maire-de-la-dhimmitude-a-gennevilliers-a-choisi-108693688-comments.html#anchorComment 

marco 01/08/2012 13:52


Argent qui tombera forcément dans la poche des ministres et autres chéri(e)sdu pouvoir,comme d'hab.....

Epicure 30/07/2012 17:32


on cherche désespérément è milliards pour boucler le Budget et on en file 3à la Côte d'ivoire??????


Le gouvernement ne nous explique rien...Il nous prends pour ce qu'on est: des cons.

L'EN SAIGNANT 30/07/2012 16:23


Nous en avons marre de toutes ces largesses faites sur notre dos et au détriment des "cochons de payants". Y a-t-il en cette "pseudo république" un organisme, des élus, que sais-je et une
procédure qu'un citoyen ou un élu peut mettre en action pour condamner et mettre un terme à de telles démarches allant à l'encontre des intérêts des citoyens .?