Hollande croit s'en tirer en légiférant par "ordonnances". Du plantage à la dictature!

Publié le 14 Mars 2013

Le président François Hollande pourrait légiférer par "ordonnances" pour aller plus vite sur certaines réformes, comme le logement.

Il est vrai que tous les dictateurs socialistes ont utilisé ces méthodes bien entendu dans l'intérêt des peuples. Il y a eu sur ce régistre Lénine, Mussolini, Hitler, Staline et autre Mao! Vitesse et précipitation contre le mur de la démocratie au nom de la démocratie bien sûr et pour la défense des libertés des citoyens! On connait le discours... ce n'est pas très rassurant!

Gérard Brazon

*****

Hollande veut légiférer par "ordonnances" pour aller plus vite.

 

Le président François Hollande envisage de légiférer "par ordonnances" afin de réformer plus vite, ont indiqué mercredi la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem et le président des sénateurs PS, François Rebsamen.

L'ordonnance relève de la procédure législative déléguée. Le gouvernement peut prendre des ordonnances s'il y a été habilité par le Parlement. Ce système est utilisé pour des raisons qui tiennent à l'encombrement de l'ordre du jour législatif.

François Hollande "a pris conscience (...) de blocages importants dans notre société, de délais de prise de décision trop longs, des textes qui prennent énormément de temps de débat au Parlement." "Il est indispensable de raccourcir ces délais pour plus d'efficacité", souligne François Rebsamen sur France Info, estimant que "les ordonnances" étaient "un moyen" d'y parvenir.

"Le logement, la priorité des priorités"

Un peu plus tard, rendant compte des travaux du Conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem a affirmé elle aussi qu'il n'était "pas exclu" que le chef de l'Etat recourt aux "ordonnances" pour accélérer les réformes.

Invité à dire sur quels sujets le président pourrait prendre une ordonnance, François Rebsamen répond: "sur les secteurs d'activité porteurs d'un sentiment de renaissance de la confiance, de la création d'emploi". Il a cité "le logement, la priorité des priorités", pour lequel il préconise d'abaisser à 5% le taux de TVA sur "la construction de logements sociaux et les travaux de rénovation énergétique".

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Pivoine 15/03/2013 18:37


Honte à ceux qui se sont abstenus aux législatives ! ! !

lombard 15/03/2013 17:50


bonjour


vous n'avez pas compris c'est en prévision de la future grosse vague d'immigration ,car a mon avis nous n'avons encore rien vu .Nous sommes dans la phase finale de la destruction de notre société
(que reclamme la mondialisation) et les flux migratoires doivent être exponentiel durant ce mandat comme cela marine ne pourra plus les virer.....a moins que le peuple français ne réagisse...qu
il ai encore une once d'honneur et de luminosité dans le cerveau afin de combattre ce qui va ce produire durant ce triste mandat!!

Pivoine 15/03/2013 16:16


Et qui va payer pour tous ces logements (destinés à recevoir les immigrés, bien sûr) ?


Bonjour l'endettement ! ! !

Claude Germain V 14/03/2013 17:12


IL N 'Y A STRICTEMENT AUCUN PROBLEME DE LOGEMENT EN FRANCE POUR LES SOUCHIENS , 750000 LOGEMENTS TOURNANTS LIBRES EN PERMANENCE ............................Devinez pour qui on a
besoin de construire en urgence ???? schuuuuuttttttt.....................................


Et puis il y a aussi grave , il faut faire tourner l'industrie du batiments pour enrichir des maires , et autres politicards pourris et verreux .....c'est ce que l'on appelle du copinage au noir
........ ou produire de l'inutile uniquement pour produire ........