Hollande peut ranger son pédalo, les rebelles syriens avouent l’attaque chimique ! Par Josiane Filio

Publié le 5 Septembre 2013

Monsieur le président par défaut, vous pouvez ranger le pédalo… voici un élément dont personne n’a parlé dans les médias (les vôtres) mais qui, trouvé sur le Net, m’est généreusement envoyé par un de mes contacts patriotes, inquiet des rodomontades guerrières et parfaitement ridicules, dont vous faites actuellement un usage immodéré.

Par Josiane Filio pour Riposte-Laïque

 ON PEUT AGIR SANS LES BRITANNIQUES

Je sais que l’avis des Français ne vaut pas tripette pour vous, mais je tiens néanmoins à vous avertir que si vous êtes toujours dans l’état d’esprit guerrier qui vous anime depuis quelques jours, il vaudrait mieux pour le moment, mettre de côté les « preuves » (plutôt sujettes à cautions vos preuves !) dont vous disposez, et réfléchir encore un peu avant d’engager nos malheureux soldats (pour lesquels vous n’avez nulle considération), dans une agression ridicule contre un pays qui nenous a rien fait, et dont une énorme majorité de Français réfute vos arguments bidons.

Pour aider votre réflexion, voici un article qui, s’il est confirmé vous plongera encore un peu plus dans l’océan de ridicule où vous avez plongé inconsidérément, entraînant malheureusement la France entière avec vous.

Par votre faute nous allons devenir la risée du monde entier… au moins jusqu’à la 5ème génération !

Attaque chimique en Syrie : des rebelles de la Ghouta avouent l’avoir causée

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=127928&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

Extraits :

« Des miliciens syriens dans la banlieue est de Damas dans la Ghouta orientale ont admis qu’ils étaient responsables de l’incident d’armes chimiques de la semaine dernière … »

Ça se corse on dirait !

« … imputé par les puissances occidentales aux forces de Bachar Al-Assad »

Euh… Euh… vous ne vous sentez pas un tantinet em.. bété, président ? Moi à votre place je le serais, et pas qu’un peu !

« Ces aveux ont été faits pour la correspondante de l’agence américaine Associated Press au Moyen Orient, Dale Gavlak, dont la crédibilité est impressionnante. Elle a aussi travaillé pour National Public Radio (NPR) et écrit des articles pour la BBC News. »

Aie…aie… aie ! Alors ça c’est pas bon du tout, président … Si sa crédibilité est impressionnante, pour vous qui n’êtes pas crédible du tout, c’est foutu !

Réfléchissez bien, rapidement,  mais bien.

Même vos deux copains anglais et américain, bien qu’étant d’aussi mauvaise foi que vous concernant les réels motifs (inavouables parce que dégueulasses) de votre volonté d’attaquer promptement la Syrie, se sont rendus compte qu’ils manquaient un peu de biscuits conséquents, et se sont donc ménagés une porte de sortie en se retranchant derrière le vote des représentants de leurs peuples.

OpérationpédalobisMais si malgré tout cela vous n’êtes pas calmé, et avez toujours envie d’en découdre ; c’est bien compréhensif aussi, la petite virée au Mali, où vous - enfin les soldats - avez rapidement mis la pâtée aux méchants extrémistes; vous ayant si bien réussie en terme de reconquête des sondages, que vous soyez tenté par un remake. Sauf qu’il ne s’agit pas du tout de la même situation : primo l’ampleur de la tâche implique que surtout vous n’y alliez pas seul, et deuxio, vous seriez bien le seul à ne pas admettre  la démence qu’il y a à vouloir aider ceux que vous avez combattus au Mali

Président faites un effort : un extrémiste, un djihadiste… ou quel que soit le terme que vous choisirez, est toujours un méchant ! Il n’y a pas de gentils islamistes extrémistes ! Sortez-vous bien cela de la tête, sinon à force d’édulcorer en permanence la dangerosité de ces gens-là, vous risquez de la perdre définitivement la tête ! Bon ! Nous on s’en moque un peu, mais j’imagine que vous y tenez à votre tête … depuis vous semblez vous y être habitué.

HOLLANDE CENSURE

Si vous n’êtes toujours pas calmé, disais-je,  je vous recommande plutôt d’aller confronter vos humeurs guerrière aux excités des nombreuses banlieues à risque, zones de non droit, zones de sécurité prioritaires… de France, accompagné de vos sinistres Valls, Taubira, Fabius  (et d’autres s’ils veulent), où vous pourrez, j’espère,  réaliser à quel point vous vous fourvoyez avec votre suicidaire politique multi-ethniques… même dans les contes de fées ça n’existe pas la concorde entre la République et l’Islam.

 HOLLANDE ATTEND LE FEU VERT D'OBAMA POUR MARSEILLE

Mais si vous vous entêtez et faites fi de mes conseils (grandement intéressés) vous aurez ce que vous méritez, en récoltant ce que vous aurez semé.

Juste une dernière chose : méfiez-vous tout de même, parce qu’à force de faire l’intéressant, style « je suis le président, je fais ce que je veux, et personne ne peut m’en empêcher »… dans peu de temps, ce n’est pas seulement votre photo qui sera censurée…

J’aurais aimé pouvoir faire appel à mon empathie afin de vous transmettre quelques mots de compassion, mais compte tenu que vous m’êtes infiniment antipathique et m’énervez sans modération,  cela relève de mission impossible… Qu’est-ce que vous voulez, quand ça veut pas, ça veut pas !

Et si par hasard, l’information se révélait erronée, je ne retire rien de ce qui précède, car avec ou sans aveu des rebelles syriens, je reste convaincue que pour maintenir la paix dans un pays islamiste où les extrémistes sont causes de nombreux crimes, il faut nécessairement un homme de la trempe de Bachar Al Assad pour les tenir d’une main de fer. Un boboland là-bas est encore moins concevable qu’ici.

Josiane Filio

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Marie-claire Muller 05/09/2013 17:18




Syrie: Hollande lâché par l'Europe au G20




Home ACTUALITE International



Par Alexandrine Bouilhet

Mis à jour le 05/09/2013 à 15:43

Publié le 05/09/2013 à 14:20









À peine arrivé au G20, où il est censé fédérer une coalition favorable à l'intervention en Syrie, François Hollande est lâché par ses plus proches alliés de l'Union européenne.





Publicité










Les offres d'emploiLes opportunités en Aquitaine
Découvrir

 3/5 











De notre envoyée spéciale à Saint-Pétersbourg


«Il n'y a pas de solution militaire en Syrie», a insisté Herman Van Rompuy, le président de l'Union européenne. «La solution doit
être politique», et s'inscrire dans le cadre de l'ONU, a martelé le représentant de l'UE à Saint-Pétersbourg, appuyé par José Manuel Barroso, le président de la Commission.


Les dirigeants européens n'ont pas de mots assez durs pour qualifier l'attaque chimique du 21 août en Syrie, un «crime contre l'humanité», selon Herman Van Rompuy, mais ils refusent de donner
leur caution à une intervention militaire.


La position allemande s'impose


L‘Union européenne, membre de plein droit du G20, lâche la France en rase campagne, laissant François Hollande plus isolé que jamais, avec Barack
Obama comme seul allié de poids au sommet. Herman Van Rompuy l'a affirmé: la France est, à ce stade, le seul pays européen décidé à agir militairement en Syrie. «Quant à savoir quelle sera la
réaction de l'UE, s'il y a une intervention militaire de la France, nous ne savons pas encore, nous y travaillons...», a-t-il ajouté.


Un camouflet pour Paris, qui espérait un soutien au moins moral, à son action. La position européenne est calquée sur celle de l'Allemagne. En pleine campagne électorale, Angela Merkel est plus hostile que jamais à toute intervention militaire, sachant que 70% des Allemands y sont hostiles. La Chancelière appuie
une «solution politique» dans le cadre de l'ONU, même si cela revient à se ranger dans le camp de Vladimir Poutine. La position allemande s'impose comme la position commune en Europe depuis que
le Royaume-Uni s'est rangé, par la voix de la Chambre des communes, à quitter le camp de la guerre.

Marie-claire Muller 05/09/2013 16:40


Exact island girl! notre Pays est en grand danger avec ces girouettes et la girouette en chef, élu par les mahométans!!!IL VA FALLOIR NOUS DEFENDRE ET APPLIQUER, SANS PLUS TROP TARDER, L ARTICLE
35 DE LA DECLARATION DES DROITS DE L HOMME ET DU CITOYEN DE 1793 CAR CE GOUVERNEMENT VIOLE LES DROITS DU PEUPLE EN VOULANT LUI METTRE UNE MUSELIERE ET EN LUI IMPOSANT DES RACAILLES, QUI LE METTE
EN DANGER, ET EN PLUS DE CA IL MENT (CA C EST TRES VILAIN)" SAUF CHEZ LES ADORATEURS D ALLAH"  ET UN MENTEUR N EST JAMAIS CRU MEME QUAND IL DIT LA VERITE!!!  IL N Y A PAS DE DANGER;
NOUS ENFUMER OUI!!!!


HOLLANDE , VALLS, AYRAULT, TAUBIRA, BARTELONE DEMISSION!!!!

island girl 05/09/2013 15:11


Quel boulet ...cette  tique ne peut s'accrocher 4 ans de plus ! c'est de la non assistance à pays en danger.

Pivoine 05/09/2013 13:55


pour maintenir la paix dans un pays islamiste où les extrémistes sont causes de nombreux crimes, il faut nécessairement un homme de la
trempe de Bachar Al Assad pour les tenir d’une main de fer. Un boboland là-bas est encore moins concevable qu’ici.


 


Exact ! Et c'est ce que ne comprennent pas beaucoup d'Occidentaux, qui ne cessaient de critiquer feu Saddam Hussein.


On voit aujourd'hui le résultat (en Irak), où sunnites et chiites s'entretuent allègrement !