Hommage aux soldats morts du fait de la barbarie talibane - par Gérard Brazon

Publié le 19 Juillet 2011

Drapeau 03Aujourd’hui se déroule une cérémonie émouvante. L’hommage aux morts d’Afghanistan. Parfois des gamins. Je ressens comme un profond malaise face aux familles qui pleurent un fils. Je ressens comme une colère aussi, car si mon fils était mort en Afghanistan, je poserai la seule question qui vaille : Pourquoi est-il mort ?

Lorsque les deux journalistes furent libérés, ce fût la fête ! Depuis, il n’est pas fait mention des autres otages dans les médias. Les journalistes seuls, ont droit aux grandes déclarations, aux grandes photos sur les édifices. La Mairie de Paris avec la complicité de l'ensemble des partis politiques a même eu l’outrecuidance de célébrer un suicidé tunisien fuyant sa réalité, abandonnant sa famille, un tunisien qui ne songeait pas, en commettant son acte, qu’il serait le déclencheur d’une révolution tunisienne sans que l’on sache encore aujourd’hui si c’est la Tunisie démocratique qui en surgira. Qu’importe, ce Tunisien à une place parisienne qui porte son nom parce que le Maire de Paris se veut Tunisien avant tout : Comment oublier cette déclaration à la télévision dans C'dans l'air je crois, ou il disait: "Nous les Tunisiens" parce qu'il est né en Tunisie et que son père était le patron des ports de Tunis !

Devant la montée de la colère des parents, celle des militaires devant obéir à la charia en Afghanistan, aux femmes militaires françaises obligée de se voiler sur ordre, devant les témoignages d’un aumônier ulcéré de voire notre armée méprisée par les notables afghans, devant l’incompréhension de plus en plus grande des citoyens de France qui commencent à se demander pourquoi sommes-nous là-bas et qui se disent que peut-être, le pouvoir politique aurait trouvé un dérivatif.

Oh combien j’espère que non ! Oh combien j’aimerai en être sûr ! Car entre l’ignominie, l’abus des sentiments et le cynisme de l’acte en soi, je ne pourrai jamais le pardonner.

Alors j’espère que cette commémoration est sincère. Je veux le croire sinon, je ne pourrai jamais plus regarder les militaires sans me dire qu’ils ont été trompés et envoyé à l’abattoir pour rien ! Je ne pourrai jamais plus regarder ses dirigeants d’aujourd’hui et d’hier avec le même regard politique.

J’ai une pensée pour nos militaires tombés aux champs d’honneur, victime de la barbarie talibane, victime de la barbarie d’un système totalitaire si loin de nos idéaux républicains et qui pourtant, commence à se faire une place chez nous en France dans l'indifférence des partis politiques de droite comme de gauche quand au contraire, ils n'en sont pas les complices.

 J’ai une pensée pour ces femmes militaires qui sont traitées comme des êtres inférieures avec la complicité d’une hiérarchie aux ordres des politiques. Au nom d’intérêts financiers qui dépassent ces soldats qui sont encore las bas et bien sûr ceux qui sont morts. Pour soutenir un gouvernement afghan corrompu, ce que tout le monde sait aujourd'hui comme hier.

Alors, oui j’espère au plus profond de moi que cet hommage n’est pas qu’un simple calcul politique. Je l’espère de tout mon cœur.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 19/07/2011 18:00



helas depuis la guerre d'indochine l'armée Française n'est pas traités avec le respect qui lui est du. de grands soldats sont morts au combat d'autres dans leur lit mais si nous refléchissons
combien d'entre eux ont été trainés dans la boue par ceux la méme qui les ont envoyés au combat. et cette cérémonie pathétique est j'ai bien peur un trompe l'oeil pour faire passé cette grosse
pillule, mais je ne pense pas que ce soit de la sincérité de la part des politiques, et n'en déplaise a notre Président mais nos soldats sont morts en héros pour la France, mais ...pour rien
si ce n'est pour satisfaire l'orgueil d'un Président et si demain il envois des hommes en Lybie conbatre au sol ce ne sera également que pour satisfaire son orgeuil...mais ni pour la
grandeur de la France ni pour la liberté de ces peuples qui une fois ces guerres finies tomberons sans coup férrir dans l'islamisme pur et dur.


nous qui sommes des obscurs mais sincéres ayons un moment de receuillement  pour ces fils de france tombés et pour  leurs familles 


 


 



CARILLO 19/07/2011 15:29



Mon pauvre ami, combien de loyaux sentiments pour ces pauvres soldats (enfants) tués en Afghanistan; sentiments que je partage assidûment, mais savoir que certains de nos dirigeants n'en ont au
fond d'eux rien à f..... tout comme ce qui se passe dans certaines banlieues, me laisse pantois! Mais pourquoi s'étonner?


Ton fidèle lecteur. Hervé



riziere 19/07/2011 15:15



Il était temps que nos dirigeants rendent hommage à nos soldats morts pour la France et la liberté de nos peuples.