Identité Nationale: La langue ciment de la Nation?

Publié le 9 Janvier 2010

Le Président Nicolas Sarkozy parle d'assimilation, d'autres de l'intégration mais, Monsieur  Éric Besson a déclaré lundi, à la Courneuve :
"
la France n'est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c'est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n'y a pas de Français de souche, il n'y a qu'une France de métissage."  Exit donc 1500 ans d'histoire. 
Bien sûr que c'est une agglomération de peuples la France. Mais de quels peuples s'agit-ils? Des Bretons, des Normands, des Basques, des Provençaux, des Corses, des Savoyards, des Alsaciens, etc. Tous ces peuples qui, lors de ce denier millénaire, se sont "agglomérés" au royaume de France les derniers étant la Savoie et le Niçois en 1860 .
Sur ces peuples, se sont "agglomérés" des "étrangers" venus du Nord, de l'Est, du Sud. Il y a encore peu, c'était des Polonais, des Italiens, des Espagnols. Beaucoup plus récemment, une immigration venu d'Afrique.  Ce qu'Eric Besson nous dit finalement c'est que les nouveaux arrivant font partie du "conglomérat".
Ce n'est pas faux hormis que cette nouvelle immigration présente depuis parfois plus de trois générations profite du moindre évènement pour défiler dans les rues de France avec les drapeaux du pays d'origine ou pire, nie sa propre citoyenneté française.
C'est bien une première. Car, autant que l'histoire s'en souvienne, nous n'avons pas vu cette revendication se faire avec les descendants des anciennes immigrations. Qu'elle soit polonaise et autres d'ailleurs encore moins descendre un drapeau français d'une Mairie pour hisser un drapeau étranger comme à Toulouse.
Le plus grave dans ces propos c'est la négation du "français de souche". Non pas qu'il faille le mettre en avant en permanence mais de là à le nier il y a un espace trop rapidement franchi. Dans l'esprit des censeurs de la bien pensance, le français de souche est montré du doigt. Peut-être l'indien d'Amérique? Dans tous les cas un franchouillard fascisant! 
La France est composite certes, des noms à consonance étrangères sont sur des monuments aux morts comme anciens combattants. Composite ne signifie pas "conglomérat" et surtout ne signifie pas "intercommunauté". Pour moi il n' y a qu'une seule communauté, la Française. La laïcité étant notre maison commune. 
En conséquence, refuser que la langue ne soit pas le ciment d'une nation, ni son histoire me paraît plutôt dangereux pour l'avenir.  A moins qu'Eric Besson souhaite que chaque région ait sa propre langue, que l'état retire la langue française comme langue nationale de la constitution. Le seul problème c'est les langues qui ne viennent pas du territoire. Quid de l'Arabe, des langues du Mali, du Peul Sénégalais, du Vietnamien, du Chinois, etc. En fonction de quel critère? Le niveau de peuplement?
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

bobo 12/01/2010 09:40


La langue est certes un ciment de la Nation! Mais dans ce cas apprenez à écrire le français correctement! Votre blog est sans cesse bourré de faute, même un élève du CP écrirait mieux que vous!
Rien que pour cela je vous retirerais votre nationalité française!!!


Gérard Brazon 12/01/2010 11:44


Qui croyez-vous influencer? Cette technique je la connais depuis longtemps.
Votre réflexion serait la bienvenue si vous n'étiez pas dans l'anonymat. Je ne reçois pas de leçons de la part de personnes qui manquent par trop de courage pour en être digne. Même un prof de CP
le sait. Votre attaque n'a d'égale que votre lâcheté!
A propos, vous avez oublié de mettre un "s" à faute. Ne mettez pas plusieurs points d'exclamations, c'est inutile.  De même, n'oubliez pas les
virgules.Bien à vous et soyez heureux dans votre terrier.
Ah au fait,  évitez ce blog la prochaine fois