Il avait passé 1350 appels antisémites à l'école Ozar Hatorah

Publié le 7 Juillet 2012


Le 25 mars, 6 000 personnes ont rendu hommage aux victimes d'Ozar Hatorah./ Photo DDM, archives - Tous droits réservés. Copie interdite. 
 
Le 25 mars, 6 000 personnes ont rendu hommage aux victimes d'Ozar Hatorah./ Photo DDM, archives () 

Le 25 mars, 6 000 personnes ont rendu hommage aux victimes d'Ozar Hatorah./ Photo DDM, archivesTous droits réservés. Copie interdite.

Après la tuerie d'Ozar Hatorah, où trois enfants et un adulte ont été tués par Mohammed Merah le lundi 19 mars, l'établissement de confession juive a reçu différents messages de menaces par mail, fax ou téléphone. L'enquête, prise très au sérieux, a permis rapidement d'identifier deux personnes fragiles psychologiquement et qui depuis des établissements de soins spécialisés de Pau et la région parisienne avaient envoyé des fax antisémites…

Des investigations plus longues, et plus techniques, viennent d'aboutir à la mise en cause d'un Toulonnais âgé de 20 ans. Il a été interpellé sur les bords de la Rade le 21 juin par les enquêteurs de la sûreté départementale de la Haute-Garonne. Et il a rapidement reconnu ses appels téléphoniques où l'antisémitisme s'additionnait à la justification des crimes commis par le tueur au scooter à Montauban et Toulouse. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, la motivation de ce garçon inconnu des services de police résidait dans la volonté de faire rire un groupe qui se retrouve le soir sur internet, via un site intitulé Violvocal. « Ils ne se connaissent pas, se retrouvent via le net à dix, quinze ou vingt et se lancent des défis. Un des participants appelle, les autres écoutent », explique un policier. Et certains appels, découverts lors de l'enquête, laissent les policiers sans voix. « C'est incroyablement violent », confirme un proche du dossier. Et avec des participants très jeunes, souvent mineurs, et qui visiblement ne se rendent pas compte de la gravité de ce qu'eux désignent comme de canulars.

L'école Ozar Hatorah a été prise pour cible en mars mais des gendarmeries, des commissariats de police, des commerçants ou de simples particuliers ont également été l'objet de ces appels de forts mauvais goût. L'homme mis en cause par l'enquête toulousaine a, à lui seul, passé plus de 1 350 appels via le logiciel Skype et des plateformes qui ont rendu son identification difficile. Mis en examen par le juge Guichard, il a été placé sous contrôle judiciaire. Son matériel informatique a été confisqué. Il est passible d'une peine maximum d'un an de prison.

AFP

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Claude Germain V 07/07/2012 17:48


Vous les pauvres innocents touristes qui allez vous promener a Pau au Quartier de non-droits, la bien nommée Ousse des Bois , a pied ou en voiture si vous avez de la chance vous
croiserez une voiture de police qui vous conseillera vite de faire demi tour .Autrement selon l'heure ou sortent les cafards et autres cloportes ,a vos risques et perils ......Et inutile de
chercher bien longtemps le type d'energumenes en ce qui concerne Pau ,surement des djeunes innocents en cure de repos ou en cure d 'autres choses .Les pauvres petits ,il faut bien que jeunesse
passe ........

Epicure 07/07/2012 16:21


La "surporise" des policiers et de quiconque me fait sourire: où croient-ils donc et dans quel registre du "Grand Public" les Nazis ont recruté les Eisdatzgruppen et tous les rouages de la
machine nazie?


Il ya  dans le Public des dizaines de milliers de candidats au crime qui en attendant se soulagent en Mots...


Demain, on peut tuer normalement des Juifs... mais également Noyer dans la Méditrerranée comme des Chouans, des étrangers sub sahariens en toute légalité morale (sic) à condition d'être mis en
condition par une crise sociale grave...


Les pervers cinglés ce n'est pas ce qui manque dans le monde Dit Normal!

Marie-claire Muller 07/07/2012 14:45


C'est incroyablement violent », confirme un proche du dossier. Et avec des participants très jeunes, souvent mineurs,
et qui visiblement ne se rendent pas compte de la gravité de ce qu'eux désignent comme de canulars.


Ben voyons !!!!des irresponsables quôa,trop facile!!! on croirait lire nos journaleux de service,tous des malades
mentaux; ceux qui persécutent les juifs et les autres"sous races"sont irresponsables!!!!!!


c'est à cause des victimes si celles ci sont attaquées !Faut arrêter quôa. On nous le sert à chaque fois c'est du
réchauffé.Imbuvable