Il est politiquement correct d'être de gauche... Tout ce qui vient de droite est extrême

Publié le 4 Janvier 2012

Sophie de Menton sévit souvent sur les Grandes Gueules de RMC où elle est bien seule le plus souvent face à d'autres Grandes Gueules la plupart du temps biens pensantes! J'aime bien cette femme, la voix est un peu haut perchée mais j'avoue qu'elle se bat bien malgré le surnombre de bobos qui l'entourent! Alors forcément, parfois elle dérape non pas dans les sens roboratif, acide mais au contraire, sous la pression ambiante d'un Karim des Verts, du pitoyable animateur Olivier, et de l'autre éducateur de jeunes dans les cités, vers le politiquement correct! 

Souvent elle s'en prend plein la gueule la Sophie et je reste étonné qu'elle n'ait pas envoyé péter les jean-foutres qui l'entourent. Peut-être, est-elle intellectuellement maso, allez savoir? Bref, j'ai tenté deux fois de venir à son secours par courriel, mais je crois que je ne suis pas en odeur de sainteté sur RMC, je suis systématiquement refusé! Ce ne fût pas toujours le cas! Lorsque j'étais permanent syndical et qu'il y avait des grèves qui s'annonçaient à la RATP, Jean Jacques Bourdin n'hésitait pas à m'appeler, mais le temps à passé depuis... (sourire).  Alors je vous laisse lire Sophie de Menton dont j'ai aimé tout de suite les premières lignes tellement vraies!

Gérard Brazon

***********

Sophie de Menton

Il est politiquement correct d'être de gauche... Tout ce qui vient de droite est extrême et suscite la détestation et les insultes. Drôle de pays qui revient sans cesse à sa révolution fondatrice et veut des têtes à couper. Celle de Nicolas Sarkozy connaît un succès quasiment sans précédent depuis Louis XVI, par la haine et les passions destructrices qu'il déchaîne ; ceux là même qui le soutiennent publiquement, même mollement, comme Gérard Depardieu, sont immédiatement soumis à la vindicte populaire et à la caricature. Tout est permis : les insultes, la violence, la calomnie, les menaces... En revanche, quand on est du monde... du spectacle (le seul qui vaille) et donc forcément de gauche, on peut tout dire ; les acteurs ont le "droit" de soutenir qui ils veulent à condition que ce soit des candidats de gauche. Un people est forcément de gauche sous peine d'être pris pour un débile (comme Johnny Hallyday) ! Intellectuel rime avec gauche, sinon ce n'est pas un intellectuel, c'est un réac fascisant qui véhicule une littérature ringarde.

La valse des clichés

À droite on ne pense pas, on exploite. À gauche, on a le cœur sur la main, à droite on a la main sur le portefeuille. À droite, on est raciste, à gauche on est black blanc beur. À droite, la culture est héréditaire et passéiste, à gauche, on est créatif et innovant. À gauche, on veut partager, et avec enthousiasme, l'argent des riches. À droite, si on a l'argent c'est parce qu'on l'a mérité. À gauche on évite d'être patron, d'ailleurs les entrepreneurs de gauche (ils se comptent) se cachent. À droite, on prend des vacances, à gauche des RTT. À droite on profite de tout, à gauche on a de misérables avantages sociaux que la droite veut supprimer.

À gauche on ne compte pas, on distribue. À droite, on prive les pauvres de tout. À gauche, on sait bien qu'on nous ment et que lorsqu’il n'y a plus d'argent dans les caisses, il y en a encore. À droite, on est esclave de la finance internationale, vendu aux agences de notation et on vole. À gauche on se contente de prendre l'argent où il est, c'est à dire forcément dans la poche des autres. À droite on est sécuritaire et on accuse les malheureux d'être des délinquants alors que ce n'est pas de leur faute. À gauche on fait de la prévention, à droite de la répression. La droite a des valeurs pétinistes abjectes : travail, famille, patrie. À gauche on fustige le temps de travail, on aime surtout l'homoparentalité et la Patrie c'est en passe de devenir une invention de Marine Le Pen. À droite on est raciste, à gauche on accuse tout le monde de l'être.

Non, être de droite n'est pas honteux !

Il faut couper la France en deux, il y en a une bonne moitié qui n'est pas respectable et qui nous a mis dans ce pétrin. Il faut virer tous ces gens qui pensent à bosser plutôt qu'à la retraite, qui menacent le droit de grève dès qu'il y a des vacances scolaires, qui veulent gagner de l'argent et voudraient qu'on leur en laisse un maximum. Des gens qui parlent de "bon sens", une expression de droite ! Qui défendent la grammaire au lieu de faire évoluer la langue ; qui voudraient que les français parlent anglais, la langue des banquiers ! Qui réclament de choisir l'école de leurs enfants et veulent leur mot à dire sur l'enseignement (les mêmes qui pensent que  l'éducation c'est le rôle des parents et l'enseignement le rôle de l'école). Il faut avoir honte d’être de droite et peu importe les idées, ce qui importe c'est de quel bord elles viennent. Heureusement il y a les médias qui eux sont de gauche et savent faire le tri. Et honte aux Français qui en majorité aimeraient un gouvernement d'union nationale parce que quand même un peu de bonne volonté collective permettrait peut-être de s'en sortir ?

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 05/01/2012 22:04


La gauche ? le parti qui étrangle les roses..l'image est claire !

MIGNON 04/01/2012 20:15


J'approuve entièrement cet article. Je n'écoute plus RMC. C'est une radio qui est trop à gauche et J.J. Bourdin me tape sur les nerfs.