Il est temps de débattre des sujets défendus - par Ivan Rioufol

Publié le 20 Février 2011

          La droite bien élevée osera-t-elle aborder les sujets inconvenants ? Si elle veut réduire la fracture civique qui voit le peuple dépité s'éloigner des partis, elle s'oblige à renouer avec une politique qui s'adresse aux gens. Or ceux-là ne parlent pas le politiquement correct. Ils répètent notamment, sondages à l'appui, que l'islam et l'immigration, ces thèmes que les bonnes manières rejettent, sont des problèmes pour une nation quand elle se désintéresse d'elle-même. Le réveil des peuples d'Europe, ces mal embouchés, ne peut plus être ignoré des dirigeants en mal de légitimité. La clef de leur survie les invite à écouter ces nouveaux résistants. Nicolas Sarkozy est-il prêt à suivre ce populisme qu'il méprise ?

 
Une perceptible dynamique rejoint ces malotrus. À preuve : les belles âmes, qui moralisent depuis trente ans, perdent de leur arrogance. Il y a peu, elles n'auraient pas laissé passer la déclaration du président, jeudi soir sur TF1, reconnaissant "l'échec" du multiculturalisme et la question que pose "l'islam et nos compatriotes musulmans". Cette critique, déjà ouverte en Allemagne et en Grande-Bretagne, s'adresse, en effet, aux minorités protégées qui montrent parfois leur refus de s'intégrer à la communauté nationale dont elles ont obtenu la nationalité. Or les parrains "antiracistes" sont restés muets.

 
Il est vrai que le bilan est lourd, pour ceux-là qui n'ont eu de cesse d'en appeler à la diversité, à la non-discrimination, à l'autoflagellation d'une France raciste et islamophobe.


Ivan Rioufol

 

sur le blog de Ivan Rioufol


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

muller marie-claire 20/02/2011 20:50



  Une mosquée face au
Pont de l'Alma  ?  
>  Le Maire de  Paris va délivrer le permis de construire
> >   
>
> Une mosquée face au Pont de  l'Alma ? 
>
>  
>  Cela peut paraître  dément mais c'est pourtant bien réel
:
>
>
> L'Arabie Saoudite veut  acheter l ensemble d'immeubles situés face  au pont  de l'Alma, tout près de la tour
Eiffel, qui abritent pour le  moment la direction de Météo France. Le but : en faire un «  centre culturel et cultuel».   Culture  exclusivement musulmane et culte
musulman, ça s appelle une  mosquée. >
>  Enquête.
>
> Sous
le pont de l'Alma  coule la Seine… tandis que résonne l'appel du muezzin ? Ce n'est  pas le début d'un roman de politique fiction, tel  celui  qu'a  écrit Elena Tchoudinova avec La Mosquée
Notre-Dame de  Paris,  année 2048, mais le projet  qui a germé à Riyad, capitale du 
royaume  d'Arabie saoudite, un  pays dont la devise est tout sauf conforme  aux  «
valeurs  républicaines » et, surtout, aux fondements de la  civilisation européenne : « Il n'y a de
vraie  divinité qu'Allah et Mahomet et Son   Messager. » Au moins, on ne pourra pas dire qu'on aura 
été pris par  surprise…>
>  On ne sait si c'est  directement dans le cerveau du souverain de la monarchie  islamique et « serviteur des
lieux saints » Abdallah ben  Abdelaziz Al Saoud que l'idée a germée, ou si le pouvoir  saoudien a été inspiré par la Ligue islamique mondiale, fondée  en 1962 à La
Mecque où elle reste 
basée, mais toujours est-il que l'Arabie saoudite caresse  le  projet fou d'ériger une mosquée 
monumentale sous couvert de  « centre  culturel et cultuel », comme d'habitude à deux pas de la 
tour Eiffel et juste en face du pont de l'Alma  ! Très précisément sur un
terrain  qui,  longeant l'avenue Rapp, s'étend du quai Branly à la rue de 
l'Université.   Un quartier qui, en  plein VIIe arrondissement, abrite quelques-unes 
des  plus illustres familles françaises,  dont les descendants, de génération en 
 génération, vont faire leurs premiers pas et  l'apprentissage de la
bicyclette  au  Champ-de-Mars tout proche.>
> L'aveu de
l'ambassade  d'Arabie saoudite
>
> Comme
cela serait-il  possible ? Tout simplement parce que Météo  France , qui occupe  actuellement cette surface, va
déménager. Et que ses  locaux,  qui appartiennent à l'état, ont  été mis en vente. Or l'Arabie
saoudite, qui   n'est pas à trente millions d'euros près, s'en est  portée acquéreur dans
le  but, non  seulement d'y transférer son ambassade, mais aussi d'y 
implanter  une mosquée ! Et une grande !  Car il y a de  la place. Le terrain
convoité,  cadastré section CO numéro 6, fait 4 245 mètres carrés ..  Même avec
une