Il ne saurait y avoir de « Fils de France » musulmans - Par Christine Tasin - Préface Gérard Brazon

Publié le 16 Janvier 2013

Gérard 52ans Pour avoir été à cette manifestation, je peux affirmer très tranquillement que je n'ai pas vu de femmes voilées ni de barbus salafistes. Il est donc très clair que si toutefois ils ont été appelés à manifester par l'association "Fils de France", ils ne sont pas venus!  Fort heureusement car en effet, j'aurais quitté cette manifestation tant ce qui nous sépare avec eux est plus proche du gouffre que du simple ruisseau!  

Alors Christine Tasin revient sur cette manifestation et dénonce la présence des "Fils de France"une association parmi beaucoup d'autres et je partage tout à fait son point de vue sur l'idée que l'on ne pas être français et adepte d'une religion qui nie la République française et ses lois. Si je reste en accord avec son islamophobie déclarée que je revendique également, pour autant,  je ne regrette aucunement d'avoir été à cette manifestation où je reste convaincu qu'il fallait que l'on soit.

Certes, tous ne partageaient pas notre peur de cette religion mortifère, liberticide, inégalitaire, violente et j'en passe, mais tous avaient en commun la volonté de défendre notre socle commun: la famille.

Je n'ai entendu aucune réflexion homophobe, tous ne voyaient aucun inconvénient à la protection juridique des homos dans leur engagement à deux. Tous, y compris les associations homosexuelles refusaient le bradage de la notion de "Mariage" qui doit-être et rester l'union d'une femme et d'un homme d'où naîtra l'enfant. C'était celà cette manifestation et uniquement celà!

De même, je n'ai pas eu le sentiment dans cette manifestation d'avoir rencontré des beaufs, des franchouillards, des racistes, des fascistes, des homophobes comme j'ai pu l'entendre par la bouche de certains socialistes.

J'ai trouvé amusant la présence de dignitaires UMP qui faisaient la navette entre la réunion de l'UPJF à l'espace Cardin et la manifestation. Ah, être vu partout devient un impératif. Cela dit, c'est beaucoup mieux que de jouer les "filles de l'air" comme François Fillon l'islamophile, si ce n'est le dhimmi de service. Le général De Gaulle a encore  se retourner dans sa tombe!  

Alors sans doute qu'il faudra être attentif à ce que les Résistants qui luttent contre l'Islam totalitaire ne soient pas récupérés d'une manière ou d'une autre mais nous ne pouvons pas non plus rester derrière une "ligne maginot" qui nous le savons aujourd'hui, fut coûteuse et surtout inutile!

Gérard Brazon

**** 

 Boulevard Voltaire vient de publier, pour la deuxième fois, les états d’âme d’un certain Nicolas Gauthier à propos de l’association Fils de France. Il y a quelques mois, il s’émerveillait de sa présence dans un colloque au Sénat. Monsieur Gauthier vient de récidiver et d’applaudir la présence de Fils de France et ses femmes voilées à la manifestation du 13 janvier, minorant au passage les barbes musulmanes, mises sur le même plan que la sienne…

Tant de naïveté laisse pantois. À moins qu’il ne s’agisse, délibérément, de dhimmitude ?

On rappellera d’abord que, tant que les musulmans et donc ceux de Fils de France qui se proclament patriotes ne condamneront pas avec fermeté les versets et haddiths incompatibles avec nos lois il ne saurait y avoir d’islam français. Impossible tant que Fils de France et les musulmans dits modérés ne signeront pas une Charte semblable à celle que Napoléon imposa aux Juifs en 1807, exigeant d’eux qu’ils suppriment de la Torah les passages incompatibles avec la loi française afin qu’ils puissent devenir citoyens français.

Tant que ce ne sera pas fait, on ne pourra pas prendre au sérieux Fils de France, parce que le patriotisme suppose un amour absolu pour son pays, l’adhésion à son histoire et ses traditions, et la priorité donnée à ses lois. Or, comment tout cela serait-il compatible avec, par exemple, le verset 52 de la Sourate 25. Al Furqane ? N’obéis donc pas aux infidèles; et avec ceux-ci (le Coran), lutte contre eux vigoureusement. Comment, encore, tout cela serait-il compatible avec les paroles du Président de Fils de France, Camel Bechikh : « Il est important que la communauté musulmane revendique son amour pour la patrie française. Or, nombreux sont ceux qui ont du mal à dire qu’ils aiment la France, regrette-t-il. La faute à une « histoire très lourde » entre la France et les musulmans liée à « la colonisation ».

Or, un patriote aime son pays et ne le juge pas en fonction des épisodes de son passé et encore moins en fonction de son appartenance à une communauté. Que dirait-on si des homosexuels affirmaient détester la France sous prétexte qu’il y a peu l’homosexualité y était condamnée ? Que dirait-on si les féministes refusaient d’aimer notre pays sous prétexte que Louise Michel y avait été condamnée ?

C’est bien là que le bât blesse. Il ne saurait y avoir de Fils de France musulmans, il ne peut y avoir que des Fils (et filles ?) de France dont on ne connaît pas la religion. Parce que la France, c’est le contraire du communautarisme.

Alors, admettre Fils de France et ses femmes voilées, insulte à la face des femmes qui luttent, partout dans le monde, pour ne plus l’être, parmi les organisateurs d’une manifestation rassemblant des Français désireux, paraît-il, de défendre les traditions françaises, ce n’est pas un progrès, c’est une faute, et se féliciter de leur présence ne peut être que de la dhimmitude…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Claude Germain V 16/01/2013 15:33


JAMAIS ! immense JAMAIS aucun arabe , musulman , africain ou autre asiatique ne pourra se dire genealogiquement , ethniquement FILS DE  FRANCE , ceci sans absolument aucun mepris humain quel
qu'il soit , mais il faudrait que leurs ancetres soient nourris du sol européén depuis plus de 2000 ans ..... On peut parler d'adoption par la France , mais helas impossible de
parler du mot fils .....ce n'est ni notre faute , ni la leur ,c'est comme cela et pas autrement ....

DURADUPIF 16/01/2013 13:57


Tout à fait d'accord. Si ils veulent sauter dans le char France il faut tout y prendre, y compris nos ancètres Les Gaulois, l'acceptation de notre Civilisation Gréco Romaine et la reconnaissance
de notre Judéo-chrétienté.