Il poignarde un gendarme à la gorge au nom d’Allah.... Préface Gérard Brazon

Publié le 8 Mai 2013

Gérard 52ans Nous sommes de la part des médias, face à un grand déni de réalité! Un homme veut égorger un gendarme au nom d'Allah et cela devient "un forcené", un "déséquilibré" et en aucun cas un islamiste.

Si par le plus grand des hasards, cet homme s'était réclamé d'une autre doctrine que ce serait-il passé?

Si par hasard, cet homme s'était réclamé d'Hitler, qu'est-ce auraient dit les médias?

Si à notre grand étonnement cet homme avait un blanc, affiché comme "extrême-droite", vu dans des manifestations de type "Manif pour tous, voire "manif contre le fascisme islamiste", qu'auraient dit les médias?

Tout comme moi, vous connaissez la réponse! Deux poids deux mesures! L'un est déclaré fou ou au minimum dérangé pour ne pas stigmatiser tandis que les autres rappelleraient les "heures sombres de notre histoire" et autres "idées nauséabondes" sans compter le coup de pied en vache sur la responsabilité de ceux qui ont "libérés" la parole! Une parole forcément raciste, xénophobe, homophobe, et autres "machinphobes" si chers à la bien pensance qui se désole que justement la parole se libère!

Doit-on croire que ceux qui se font exploser dans des magasins, des bus où dans la rue au nom d'Allah soient aussi des déséquilibrés? Sans compter ceux qui font exploser des bombes dans la rue, parmi des civils, dan,s l'espoire de faire des dizaines de morts, au nom d'Allah, sont-ils également pertubés Monsieur le Procureur? Un peu facile....  

Gérard Brazon

 

 Le Dauphiné.com

Il n’a cessé de vociférer en se référant à Allah. Mais sa motivation réelle reste à établir”. , après l’agression d’un gendarme hier en Isère.

Les faits se sont produits hier à la brigade de Roussillon. Peu avant midi, un homme s’est présenté à l’accueil. Brandissant un couteau, il a asséné plusieurs coups, atteignant à trois reprises le gendarme à la gorge, au bras et à la jambe, tout en vociférant “Allah Akbar” (dieu est grand en arabe). Pénétrant en furie dans les couloirs interdits au public, il s’est retrouvé face à un adjudant qui, après les sommations d’usage, a tiré à deux reprises en direction des jambes afin de le stopper. Chutant à terre car blessé, le forcené s’est relevé, mettant la main à sa poche. Aussi, l’adjudant a tiré deux nouvelles fois avant de parvenir à le menotter avec l’aide de ses collègues. Un adjudant-chef a été blessé superficiellement par un éclat de balle par ricochet.

Le gendarme poignardé à la gorge a été hospitalisé

La brigade a été bouclée et le gendarme blessé à la gorge transporté sur un hôpital lyonnais. L’adjudant-chef a été momentanément soigné à la clinique voisine d’où il est ressorti en début d’après-midi.

Après avoir reçu les premiers soins tout en étant menotté car surexcité, le forcené, un Roussillonnais (dixit dans le texteâgé de 32 ans, a été transporté sous force escorte dans un hôpital lyonnais où il a été opéré dans la foulée. Confiée à la Section de recherches de Grenoble, l’enquête s’attache a cerné la personnalité de l’intéressé.

Voilà trois jours que ce père de famille était revenu d’un séjour à La Mecque. “Son comportement a changé de tout au tout dès son retour. Son épouse a préféré quitter le domicile conjugal avec ses deux enfants craignant pour leur intégrité”, nous confiait une source proche de l’enquête.

À son domicile, les enquêteurs ont découvert de la littérature religieuse ainsi qu’un document manuscrit en français intitulé “La victoire est proche” sans pour autant lui attribuer. Le parquet antiterrorisme n’envisage pas de se saisir de l’affaire. Dès que sa santé le permettra, l’homme devrait être entendu pour “tentative de meurtre aggravé”.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Pivoine 09/05/2013 16:03


J'aurais préféré, moi, qu'il agresse un C.R.S. ! ! !


Et j'espère de tout coeur que cela arrivera, au moins ces abrutis de C.R.S. y réfléchiront à deux fois avant de taper sur des manifestants pacifistes, comme lors des manifestations contre" le
mariage pour tous" !


Tant qu'à y être, il faudrait aussi que des musulmans armés de couteaux envahissent les casernes, et les commissariats de police, peut-être que les forces de l'ordre se réveilleraient elles aussi
!

marco 09/05/2013 13:25


Savez-vous ce que je ferais moi,a cet individu ?allez devinez!!!..................

LA GAULOISE 09/05/2013 08:36


ENTIEREMENT D ACCORD AVEC CLAUDE GERMAIN . CE "VLADIMIR " VA ETRE DECLARE  :  PERTURBE  ( je suis gentille ! )  SERA ENFERME QUELQUE TEMPS ET RESSORTIRA LIBRE
DE RECOMMENCER ET ON APPELERA CE SALAUD  : UN RECIDIVISTE  !

christophe 08/05/2013 23:41


L'islam n'est pas compatible avec la République. Tant que les Français voudrons essayer de croire que si, ils iront vers de graves ennuis...


http://reveil-et-vous.fr/article-lislam-laique-rempart-contre-lislam-integriste-lol.html

Banro 08/05/2013 21:38


"Dès que sa santé le permettra, l’homme devrait être entendu pour “tentative de meurtre aggravé”.


Pour commencer appelons les choses par leur nom : ce n'est pas un homme, un déséquilibré sans doute puisque musulman, mais surtout un islamiste !


Il va être entendu, et après ? La taupe ira le consoler et lui donner une petite peine avec sursis en lui recommandant de recommencer à la prochaine occasion.


C'est ça le changement ...

henri 08/05/2013 20:59


Claude Germain :


Tout à fait exact !

Claude Germain V 08/05/2013 20:39


Comme le gendarme bléssé et surtout sa hierarchie ne dira strictement rien , on pourrait considerer dans ce cas là que ce qui
lui arrive est merité .


 


Si le gendarme et ses collégues avaient ETE DES GENS SAINS DE CORPS ET D'ESPRIT ILS AURAIENT IMMEDIATEMENT ET SAINEMENT ABATTU L'ORDURE ISLAMISTE .


Ils n 'avient aucun soucis a se faire ,le peuple ,LE VRAI , les aurait soutenu ..

henri 08/05/2013 20:12


Faut que ça change toute cette merde !


MARINE : AU SECOURS !

mgdej 08/05/2013 20:03


   un magistrat de l'est de la France a été condamné, il y a quelques années,  pour incitation à la haine raciale: il avait évoqué la maitrise du geste de l''égorgement rituel qui
aurait pu  servir au "présumé innocent":


    Le magistrat avait dit: "allons! ce geste vous est familier"!!!


   La police peut restreindre le cercle des suspects, sans le dire: un meurtrier qui utlilse un fusil de chasse pourrait être un chasseur, un meutrier qui utilise un couteau de
boucherie pourrait être un boucher...un égorgement demande un certain apprentissage...


   Le geste de l'égorgement est rarement évoqué par la presse...

Yves IMBERT 08/05/2013 18:57


C'est vrai mais à ce stade de trahison des institutions, à part la lutte armée sur le fondement de l'article 35 de la déclaration des droits du citoyen de 1793 je ne vois pas comment on va s'en
sortir


Les anglais ont pris conscience de la destruction de leur pays par l'immigration mais l'incommensurable bêtise des pseudos élites françaises les empêche de penser de façon raisonnable