Il serait antidémocratique que le Front National ne puisse se présenter aux élections présidentielles! Par Gérard Brazon.

Publié le 31 Janvier 2012

Il ne serait pas sain, il serait totalement anormal que le Front National ne puisse se présenter aux élections présidentielles!

Tous les arguties juridiques qui peuvent être mises en avant aujourd'hui par la droite au pouvoir ne tiennent pas un instant devant l'impérieuse necessité d'une juste expression de la démocratie !

L'élection présidentielle est l'élection mère! A Puteaux-Libre, nous connaissons la constitution et savons que le pouvoir appartient in fine au gouvernement, mais... dans le cas d'une majorité favorable au Président élu, ce pouvoir est totalement présidentiel !  Interdire un parti politique par un écran non démocratique (les 500 parrainages) est une véritable forfaiture! Un indigne moyen de clore le bec à des opposants qui gênent! Où est l'esprit de la république, celle de la révolution! Où sont les défenseurs des libertés publiques! Où êtes vous donc Mesdames et Messieurs les donneurs de leçons de la droite et de la gauche! Ce sont vos libertés que l'on condamne! 

Je lance un appel et si vous pouviez le transmettre à tous les Maires de vos villes et de vos villages, aux Conseillers, je leur lance un appel et sollicite leur courage politique! Le courage n'est pas d'obéir à sa peur, de se terrer sous la couette des Conseils Départementaux ou Régionaux, c'est celui de se lever et dire à la façon de Voltaire: Même si je ne suis pas d'accord avec vous, je me battrai pour que vous puissiez défendre vos idées

Gérard Brazon

*************

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Bastide V 07/02/2012 21:15


Mm Merkel vas soutenir Sarkozy elle pourais peut être luis poser la question, pour quoi Mr Sarkozy
empêchez vous Marine Le Pen de ce présenter à la présidence de la République chez nous en Allemagne la démocratie prime. A qui profite le crime contre la libre expression du suffrage universel. À vouloir jouer avec l’histoire au point de
croire qu’on peut la truquer, la violer, le président de la République des manigances risque de jouer avec le feu et de subir un retour de flamme. Il s’imagine que l’on peut impunément prendre
les français pour des c..., il se trompe gravement !