Il serait temps que l’Europe comprenne que l’islam est le problème - Par Gérard Brazon

Publié le 6 Août 2014

Les chrétiens d’Irak se font massacrer  par l’islam. Les chrétiens sont les victimes comme les juifs des attaques islamistes, et de l’application à la lettre du Coran.

Par Gérard Brazon

Ce Coran que même Jean Paul 2 a embrassé. Les Catholiques semblent complètement à la ramasse en confondant les religions d’amour, de paix et de tolérance et en pensant que l’islam n’est qu’une religion. Cette méconnaissance de l’islam par l’Eglise catholique est catastrophique. Elle positionne un bébé loup dans une bergerie en espérant au minimum que le bébé loup en devenant adulte devienne une brebis par la force des prières, celle de la bonne volonté et en niant la force de la nature. Un loup est un loup. C’est un bel animal et je suis même embêté de le comparer par cette métaphore à un système totalitaire. Mais c’est pour les besoins de l’explication et la force de l’image.

Jean Paul 2 embrassant le Coran

Jean Paul II embrassant le Coran

Non l’islam n’est pas seulement un loup pour les gentilles brebis, c’est un système monstrueux et destructeur d’humanité. Il ne sert à rien de vouloir noyer l’islam dans des bons sentiments, des bonnes intentions, des gentils effluves de parfum humanitaire, de tolérance et de mains ouvertes. L’islam est dangereux.

Alors l’Irak nous donne en exemple ce qu’est l’islam en action. Des chrétiens sont en souffrance. Mais vers qui se tourne la bien pensance ?

Les médias sont focalisés sur les victimes civiles à Gaza et évoquent à peine les responsabilités du Hamas, entité issue des frères musulmans. Une entité qui se moque bien de placer ses lanceurs de missiles et de roquettes dans des espaces proches des écoles et des hôpitaux. Pour le Hamas, plus il y aura de morts et de victimes civiles plus cela sert sa propagande. Les gentilles brebis européennes n’y voit là que les crimes d’Israël. Le Hamas se gausse de la bonne blague, de cette naïveté occidentale.

Pour mémoire, a-t-on vu les USA alerter les civils allemands avant de bombarder Dresde en 1944. Israël prévient les habitants et leur laisse le temps de partir. Israël laisse des messages, téléphone aux habitants. Ils peuvent partir, mais encore faut-il qu’ils n’en soient pas empêchés par les milices du Hamas.

Dresde, c’est un bombardement qui a été fait pour terroriser et tuer le plus de civils possible. Ce sont des bombes incendiaires qui furent lâchées sur des innocents, des femmes, des enfants, des vieillards: 300 000 victimes, un carnage ! Les Français n’ont pas été en reste. Des villes bombardées sans prévenir les civils. J’ai un frère de 70 ans qui toute sa vie aura vécu les séquelles de ces bombardements sur Chartres. Mais les vainqueurs ont toujours raison puisque ce sont eux qui écrivent les livres d’histoire pour les générations à venir.

Des chrétiens toutefois se mobilisent y compris un Monseigneur Barbarin qui en 2011 a appris par cœur la « Chahâda » et s’est montré vraiment très souple envers l’islam.

A l’occasion d’une conférence prononcée dans la cathédrale de Versailles le 4 janvier 2011, l’archevêque de Lyon, le cardinal Philippe Barbarin, prince de l’Église et primat des Gaules, s’est vanté d’avoir appris par cœur la « chahâda »  pour la réciter au chevet des musulmans mourants. La chahâda n’est pas une phrase banale. Elle est le premier des cinq piliers de l’Islam. C’est la profession de foi, celle de la conversion à l’islam: « Il n’est pas d’autre dieu qu’Allah et Mahomet est son prophète». Source Français de France.

Ce Monseigneur, trois ans après, regarde ce massacre des chrétiens d’Orient et lance un appel au soutien des Chrétiens d’Irak. Espérons qu’il réalise enfin que l’islam n’est pas une religion d’amour, de pardon, de tolérance au même titre que d’autres. Sinon ce serait à désespérer des prélats de l’Eglise catholique de France.

D’autres que lui font dans l’hypocrisie la plus complète: Le 21 juillet, Ban Ki Moon, le Secrétaire Général de l’ONU qualifiait cette épuration religieuse de « Crime contre l’humanité » A la bonne heure ! Où sont les casques bleus ?

Le Pape François lui aussi s’est exprimé et a manifesté tout son soutien aux Chrétiens d’Irak. Nous ne pouvons rester indifférents. Il est attesté que la situation humanitaire, liée entre autre, au départ massif de réfugiés chrétiens, est catastrophique. Le Vatican ? Combien de divisions disait Staline ?

François Hollande lui aussi dit ne pas rester indifférent… mais pour Gaza. Les chrétiens ? C’est quoi ? L’un de ses ministres propose qu’on les accueille comme si la solution était de les déraciner, de les mettre en pot en Europe et d’attendre et voir mais surtout, laisser la place à l’islam le plus  effrayant, le vrai islam venu tout droit d’un livre du 7iéme siècle :

Sourate 2 Verset 190, 191: Et combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent

Et tuez ceux-là où que vous les rencontriez et chassez-les d’où ils vous ont chassés. S’ils vous combattent tuez-les!  

Sourate 4, 5, 8, 9, 17, 33, 47: « Ô les croyants! Prenez vos précautions puis partez en expéditions par détachements ou en masse. Qu’ils combattent donc dans le sentier de Dieu ceux qui vendent la vie présente pour l’ultime combat ! Quiconque combat, tué ou vainqueur, nous lui donnerons un énorme salaire.

Ne prenez pas d’Amis parmi les mécréants (juifs et chrétiens) jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier de Dieu. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors et tuez-les où que vous les trouviez. »

« Par conséquent s’ils ne restent pas neutres à votre égard et ne vous tendent pas la paix et ne baissent pas les mains alors saisissez-les ettuez-les où que vous les trouviez. Nous avons donné contre eux une autorité manifeste.

Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent assis et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier de Dieu.

Et quand vous vous lancez de par le monde, on ne vous fera pas grief de raccourcir l’office si vous craignez que les mécréants vous mettent à l’épreuve.

Les mécréants sont pour vous un ennemi déclaré, vraiment.

Et ne faiblissez pas dans la poursuite de l’ennemi. Si vous souffrez lui aussi souffre. Le paiement de ceux qui font la guerre contre Allah et son messager c’est qu’ils soient tués ou crucifiés ou que leur soient coupés la main et la jambe opposée ou qu’ils soient expulsés de la terre.

Quand vous tuez, ce n’est pas vous qui les avez tués, mais c’est Dieu qui les as tués. Et lorsque tu tirais, ce n’est pas toi qui tirais, mais c’est Dieu qui tira. Belle façon de déculpabiliser.

Ô! Prophète, encourage les croyants au combat. »

Il serait temps que l’Europe comprenne que l’islam est le problème, comme il est un souci majeur partout dans le monde, singulièrement en Afrique et que l’Arabie Saoudite, le Qatar sont les instigateurs d’un islam violent qui ne devrait pas tarder à leur exploser aux visages. Juste retour des choses.

Il ne sert à rien de se plonger la tête dans le sable du désert d’Arabie. Le bébé loup s’est transformé en loup-Garou qui considère que les brebis sont prêtes à subir une sorte de fête de l’aïd grandeur humaine. Merci à Obama pour avoir favorisé cette situation, pour son soutien à la déstabilisation du monde y compris en Ukraine et dans le Caucase.

Merci à tous ces dhimmis chrétiens et juifs et autres politique de la gauche comme de la droite molle qui surtout ne veulent pas assumer leurs responsabilités.

Machiavel disait: On ne doit jamais laisser se produire un désordre pour éviter un conflit; car on ne l’évite jamais, on le retarde à son désavantage.  Ce qui rejoint les propos de Churchill: Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous aurez la guerre et le déshonneur.

Montesquieu bien avant disait: Le véritable auteur de la guerre est celui qui la rend inévitable. Il n’est pas celui qui l’a déclaré mais celui qui la rend nécessaire.

L’islam rend nécessaire une guerre du fait de son intransigeance, de sa folie mortelle. Il faut venir en aide aux Chrétiens d’Orient autrement que par des mots car bientôt, ce sera chez nous que l’on verra des conflits à la Libanaise. N’oublions jamais 1860 et l’affaire Dar Al-Kamar au Liban que traite Camille Pascal dans Valeurs Actuelles. A cette époque, la France avait un Empereur. La France était un grand pays respecté. Je n’ose même pas faire une comparaison avec cette France d’aujourd’hui, ruinée, envahie et qui doit demander des autorisations pour émettre une opinion.

Un jour prochain, si rien n’est fait, on verra le moment où des familles raconteront à leurs enfants les temps heureux des critiques faciles envers Israël. Un temps où nous n’étions pas encore en guerre de religions.

Gérard Brazon 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

marco 06/08/2014 18:55


les politiques de toutes nations sont tellement nuls qu'ils ne comprendrons le danger de l'islam que quand quelques voitures auront explosées ici et là en faisant un maximum de victimes ,je pense
que c'est ce qu'ils attendent pour réagir:terrible!!!

island girl 06/08/2014 14:06


Allo! dieu ...allo,allo