Il y a 30 ans: Quand Jacques Chirac parlait de la mondialisation et de l'Europe

Publié le 11 Juin 2012

Monsieur Jacques Chirac qui n'a aucuen colonne vertébrale a dit tout et son contraire. Profondément Radical-Socialiste, ancien militant communiste, cet homme nous aura tout dit et hélas tout fait. Madame Marie France Garaud avait une piètre opinion de lui et pour cause, elle le connaissait bien: "J’ai cru qu’il était de l’acier dont on faisait les meilleurs canons. Il n’était que de la faïence dont on fait les bidets !" Nous avons longtemps cru la même chose! Il nous a trompé comme ses héritiers de l'UMP.
Voici ce que disait  Chirac sur la mondialisation, l'Europe...
 
"Une Europe fédérale ne manquerait pas d'être dominée par les intérêts américains. C'est dire que les votes de majorité, au sein des institutions européennes, en paralysant la volonté de la France, ne serviront ni les intérêts français, bien entendu, ni les intérêts européens. En d'autres termes, les votes des 81 représentants français pèseront bien peu à l'encontre des 329 représentants de pays eux-mêmes excessivement sensibles aux influences d'outre-Atlantique"
"Il est de fait que cette Communauté - en dehors d'une politique agricole commune, d'ailleurs menacée - tend à n'être, aujourd'hui, guère plus qu'une zone de libre-échange favorable peut-être aux intérêts étrangers les plus puissants, mais qui voue au démantèlement des pans entiers de notre industrie laissée sans protection contre des concurrences inégales, sauvages ou qui se gardent de nous accorder la réciprocité"
"La politique européenne du gouvernement ne peut, en aucun cas, dispenser la France d'une politique étrangère qui lui soit propre. L'Europe ne peut servir à camoufler l'effacement d'une France qui n'aurait plus, sur le plan mondial, ni autorité, ni idée, ni message, ni visage. Nous récusons une politique étrangère qui cesse de répondre à la vocation d'une grande puissance, membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies et investie de ce fait de responsabilités particulières dans l'ordre international".
"Favorables à l'organisation européenne, oui, nous le sommes pleinement. Nous voulons, autant que d'autres, que se fasse l'Europe. Mais une Europe européenne, où la France conduise son destin de grande nation. Nous disons non à une France vassale dans un empire de marchands, non à une France qui démissionne aujourd'hui pour s'effacer demain.
Comme toujours quand il s'agit de l'abaissement de la France, le parti de l'étranger est à l'œuvre avec sa voix paisible et rassurante. Français, ne l'écoutez pas.
C'est l'engourdissement qui précède la paix de la mort.
Jacques Chirac - 6 décembre 1978 Appel de Cochin.

Avoir été clairvoyant le rend d'autant plus coupable...

(VALEURS ACTUELLES)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

Claude Germain V 14/06/2012 20:46


Et ancien communiste = un voyou collabo comme l' UMPS

mfh 11/06/2012 10:58


en 1981 j ai vote CHIRAC par rapport a son programme:il etait la SOLUTION...je dis bien son programme....mf