Ile musulmane de Zanzibar : 2 jeunes filles britanniques attaquées à l’acide à la fin du ramadan.

Publié le 11 Août 2013

L’agression s’est produite mercredi 7 août à la fin du jeûne islamique. Des individus ont jeté de l’acide sur le visage, la poitrine et les mains de 2 jeunes anglaises de 18 ans travaillant comme bénévoles alors qu’elles se déplaçaient dans le centre de Zanzibar City. Leurs jours ne seraient pas en danger mais elles ont été conduites en Tanzanie pour y être soignées. Source : standardmedia.co.ke.

C’est la première fois que des européens sont attaqués dans l’ile dont la population est à 97% musulmane et où les catholiques, minoritaires, sont persécutés : un prêtre a été abattu en février 2013, Catholic priest shot dead in Zanzibar. Un autre prêtre a été blessé par arme à feu en décembre 2012,  Priest shot in suspected muslim attack. 

Le reportage ci-dessous tourné en 2012 montre que les musulmans agressent régulièrement les chrétiens et veulent imposer la charia, la loi islamique, dans l’ile de Zanzibar. Les musulmans disent aux gens qu'il faut haïr les chrétiens et qu'ils iront au paradis s'ils décapitent un chrétien... témoigne un habitant de l'ile.

 

Bien sur tout cela les médias français aux ordres du régime socialo-musulman n'en parlent pas dans leurs articles édulcorés préférant célébrer massivement la fin du ramadan et présenter l'interdiction du voile islamique à l’université comme islamophobe

Français quand allez-vous vous réveiller avant que vienne votre tour ?


-

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Pivoine 11/08/2013 16:31


Il est un fait, c'est que de + en + de nés musulmans se convertissent au christianisme.


Pour cette religion satanique qu'est l'isam, c'est le début de la fin !

marie-plume 11/08/2013 15:14


Mais qu'allaient-elles faire là-bas? Qu'elles s'estiment heureuses d'avoir gardé la vie sauve! Et qu'elles réservent leur savoir-faire à des gens qui sauront apprécier ce que ces barbares ne
méritent nullement, dans quelle langue faut-il l'écrire ou le dire à ces " jeunes filles"? Il y a tant à faire plus près de chez nous, même s'il n'y a pas le goût de l'exotisme, si chèrement payé