Ils font subir à la France une terrible régression démocratique

Publié le 30 Octobre 2013

Ce samedi, à l’espace catholique Saint-Paul, à Paris, se tenait un débat passionnant, sur la nature de l’islam, que Caroline Alamachère, avec sa plume, nous a résumé. Durant quatre heures, la salle, pleine, a écouté des ecclésiastiques et des laïques débattre fraternellement, exprimer leurs convergences et leurs divergences, dans un esprit amical.

Même si le débat fut plus vif sur la fin, tout le monde sut se retrouver autour d’un verre, et continua à discuter, et à envisager de possibles réponses communes face au cancer islamique.

Quelques jours auparavant, la clique LDH, Mrap, Sos Racisme, Licra  et autres groupuscules était dans tous ses états. Leur discours, pourtant relayé par toute la gôche, une partie de la droite, les médias et toute une intelligentsia, se fracasse depuis des années sur le mur des réalités. Les Français veulent de moins en moins de leur société multiculturelle, ne veulent plus d’immigration, et rejettent de plus en plus massivement l’islam. Et naturellement, ils se tournent de plus en plus nombreux vers le parti qui, à leurs yeux, paraît incarner le débouché politique à leurs préoccupations.

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/racisme-des-associations-pr-tes-serrer-rangs-il-y-feu-436194

Affolés, défendant leur casse-croute et leurs abondantes subventions, les cerbères se réunissaient donc pour examiner la situation. Et, sans surprise, ils ont décrété que les Français étaient de plus en plus racistes, populistes, haineux, voire que la pensée politique se racialisait, rien de moins ! Et bien évidemment, sur les plateaux de télévision, Askolovitch-Fourest-Plenel reprennent en boucle et nous font le coup des années 1930.

Ri7coup de pied au Q à T et J jpegA Montreux, en Suisse, opposé à Hani Ramadan, il y a quelques semaines, Pierre Cassen expliquait que la conception de la société qu’il défendait était totalement antagonique avec celle du directeur du Centre Islamique de Genève. Et il affirma clairement, devant une salle majoritairement peuplée de musulmans, qu’un de ses modèles devrait vaincre l’autre. Force est de reconnaître que la conception liberticide des prétendus antiracistes est bien plus proche du discours d’Hani Ramadan que de celui de Pierre Cassen. Qui se ressemble s’assemble.

Ils prétendent, pour le plus grand bonheur des associations musulmanes, faire interdire toute initiative qui les dérange. Ils judiciarisent le débat,  et traînent tout opposant au tribunal.  Ils se dérobent devant toute proposition de confrontation. Ils qualifient de racistes et de fascistes quiconque ose encore défendre le pays, en s’opposant à l’immigration et l’islamisation, vecteurs d’insécurité. Ils demandent la fermeture de nos sites, voire l’interdiction de partis politiques coupables de trop aimer la France, de contester leur modèle de société multiculturelle et la mondialisation heureuse qu’ils encensent.

Tout cela ressemble à du fascisme, et montre à quel point ce qu’ils reprochent aux autres n’est que le reflet de leur propre miroir.

Nous sommes aux antipodes de cette conception totalitaire. Nous discutons avec tous ceux qui le souhaitent, parce que nous aimons la France et la très grande majorité des Français. Amoureux de la liberté d’expression, dans l’esprit du premier amendement de la Constitution des Etats-Unis, et de la célèbre phrase attribuée à Voltaire, nous refusons les diktats de la bien-pensance. Ainsi, quand tout le politiquement correct gémit, suite à une attaque maladroite d’une militante politique, sur sa page Facebook, contre la Garde des Sceaux, nous osons un article de Maxime Lépante : « Taubira et les singes – Les Noirs sont-ils une race supérieure ? ».

http://ripostelaique.com/taubira-et-les-singes-pour-la-garde-des-sceaux-les-noirs-sont-ils-une-race-superieure.html

Il contient quatorze caricatures et photomontages en singe de : Napoléon III, Armand Fallières (président de la République de 1906 à 1913), Sarkozy, Hollande, Cohn-Bendit, Ségolène Royal, George W. Bush, Jean-Marie Le Pen, etc., prouvant que caricaturer des dirigeants, rois, empereurs, présidents, ministres, etc. sous forme de singes est classique, et ressort, selon lui, de la liberté d’expression.

Mais, amoureux de la confrontation démocratique, hostiles à toute idée de censure, nous permettons à Elisseievna de faire savoir son désaccord avec cet article, s’appuyant sur le passé esclavagiste des Noirs, et le racisme historique subi par eux. Nous faisons confiance à nos lecteurs, dont certains ont déjà réagi dans le « Courrier » animé par Danielle Borer, pour se faire eux-mêmes leur idée, après lecture de ces  deux textes. C’est cela la France, c’est cela l’esprit de Voltaire !

http://ripostelaique.com/soutien-a-taubira-violemment-insultee.html

Nous en avons marre de cette chape de plomb qui étouffe la société française. Nous ne serons jamais des commissaires politiques décidant ce qui est bon pour le peuple, et ce qu’il ne doit ni lire, ni voir, ni entendre. Nous envions de plus en plus les Suisses et leurs votations citoyennes. Nous ne supportons plus la terrible régression démocratique que connaît notre pays, à cause des prétendus antiracistes, des associations musulmanes et des gouvernements qui se succèdent depuis trente ans.

Nous voulons que la France redevienne la France, ce merveilleux pays qui, partout dans le monde, symbolisait la Liberté. Nous nous régalons à écouter Gaspard Proust, esprit libre, et savourons l’air constipé de Plenel, quand il écoute ses provocations pleines d’humour…

Alors, les maîtres-censeurs peuvent gémir, glapir, menacer, ils tirent leurs dernières cartouches. Les Français ne supportent plus Hollande, Taubira, Fabius et ce gouvernement de nuisibles. Ils voient quotidiennement la politique du Grand Remplacement qui se met en place. Alors que ce régime leur fait les poches, ils constatent l’indécente préférence immigrée qui anime les écolo-socialistes Ils ne pardonnent pas au président, outre sa politique catastrophique, l’épisode de la famille kosovare, où il a ridiculisé la France. Ils n’oublieront pas de sitôt que cette clique a osé voter la taxation rétroactive des épargnants, rompant le contrat de confiance entre les Français et l’Etat. Et ils voient comment Valls réprime les manifestants bretons, et comment il laisse les racailles multiplier les émeutes musulmanes en toute impunité.

Dans ce contexte, la culpabilisation de notre peuple et les insultes à son égard, quand il vote mal, ne feront qu’accroître la fracture entre dirigeants et citoyens. Cela ne pourra durer bien longtemps. Hollande et sa clique seront bientôt balayés, et pas seulement aux prochaines municipales, par l’inévitable révolte de nos compatriotes, qui se débarrasseront de ce gouvernement de nuisibles et de sa police de la pensée antiraciste. En France, cela s’est toujours terminé comme cela.

Le plus tôt sera le mieux…

Sticker Taubira 250Sticker Hollande 250COMMANDER LES AUTOCOLLANTS DE RIPOSTE LAIQUE

http://ripostelaique.com/acheter-nos-autocollants.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Marie-claire Muller 31/10/2013 18:36


PAYS DE MERDE, IDEOLOGIE DU DIABLE!!!!!VA T ON ACCEPTER ACCEPTER CA CHEZ NOUS OU ALLONS NOUS REAGIR ET VITE!!!!



le survit




Pakistan


Violée et enterrée vivante, elle survit



En 2007, de nombreuses manifestations de soutien à Kainat Soomro avaient eu lieu dans tout le pays. © Athar Hussain/Reuters


Le 30 octobre 2013 | Mise à jour le 30 octobre 2013
Kahina Sekkai




 






Une adolescente de 13 ans a survécu au pire: les hommes qui l’ont violée l’ont enterrée vivante, mais elle a réussi à s’en sortir.


(PARIS
MATCH)


La jeune victime revient de l’enfer. Âgée de 13 ans, son prénom n’a pas été dévoilé, mais l’épreuve qu’elle a vécue le weekend dernier a été relatée par la presse pakistanaise. Alors qu’elle
se rendait à un cours de Coran dans son village de la région pakistanaise de Toba Tek Singh, situé à 225 kilomètres de Lahore, l’adolescente a été enlevée par deux hommes qui l’ont conduite
vers un lieu désert afin de la violer. La pensant morte, les deux agresseurs ont creusé une tombe au bord d’une route pour l’y enterrer. Seulement, la jeune fille a repris conscience et a
réussi à sortir de terre. Elle a appelé à l’aide et a été conduite à l’hôpital le plus proche par des passants, relate NDTV. 


Siddique Mughal, le père de la victime, s’est alors rapidement rendu au commissariat le plus proche afin de déposer plainte. Mais, rapporte «IB Times», les policiers ont initialement refusé
d’enregistrer la plainte de l'homme meurtri. L’enquête a été demandée directement par le procureur général de Lahore, après le tollé déclenché par le refus des policiers. Les investigations
ont été confiées aux officiers de Toba Tek Singh, qui ont reçu l’ordre de faire remonter toute information sur l’enquête. 


Augmentation inquiétante des abus sexuels sur enfants


Cette affaire survient dans un pays où les crimes de nature sexuelle, notamment commis envers les enfants, ne sont que très peu dénoncés ou étudiés. Selon le «Washington Post»,
même si les autorités ne rendent pas publics les chiffres des faits de pédophilie, les cas d’abus sexuels sur des enfants seraient passés de 668 en 2002 à 2.788 en 2012. 


En 2007, le drame survenu à Kainat Soomro avait choqué le Pakistan. Cette
adolescente, alors âgée de 13 ans, avait été enlevée et violée par quatre hommes pendant quatre jours, puis rejetée par son village car les chefs de sa tribu l’avaient qualifiée de «vierge
noire» pour avoir eu des relations sexuelles hors mariage –une qualification qui va de pair avec une condamnation à mort. La jeune fille avait forcé l’admiration dans le pays par sa
détermination: malgré les menaces qui planaient sur elle et sa famille –et le meurtre de son frère–, elle avait maintenu sa plainte et s’était battue pour traduire en justice ses agresseurs.
Son histoire a fait l’objet d’un film, «Outlawed in Pakistan», qui a été projeté au Festival de Sundance cette année. Ses agresseurs, eux, ont été acquittés en 2010 au nom du «bénéfice du
doute».