Ils voulaient demander (...) l’instauration de la charia en France - par Christine Tasin

Publié le 11 Avril 2011

Ils voulaient demander la suppression de la démocratie et l’instauration de la charia en France…

        C’était une manifestation qui devait avoir lieu aujourd’hui et qui a été interdite. Non pas parce que demander la suppression de la démocratie et la suppression de nos lois pour les remplacer par la charia, (oui, carrément, on n’a peur de rien, en France… et surtout pas des propositions minables faites par l’UMP) cet ensemble de douces régles prônant, entre autres, la lapidation, ait posé un problème au Préfet de Paris mais parce qu’il risquait d’y avoir des contre-manifestations et qu’il aurait pu y avoir trouble à l’ordre public… Le même prétexte avait été utilisé pour interdire l’apéro saucisson-pinard du 18 juin… Or, s’il  paraissait saugrenu d’interdire l’apéro saucisson-pinard parce que des ennemis de la démocratie et de la liberté d’expression menaçaient de contre-manifester (ce sont eux qui doivent être interdits et les forces de police doivent faire leur travail, tout simplement)  il n’y avait aucun appel à contre-manifestation aujourd’hui et le contenu de l’appel aurait dû suffire à non seulement une interdiction mais une mise en examen des responsables pour  appel à insurrection !

Cette manifestation avortée est intéressante, au plus haut point, à plus d’un titre.

D’abord, Résistance républicaine n’a pas appelé à contre-manifester : en effet, à nos yeux, c’est aux pouvoirs publics de délivrer autorisations ou interdictions de manifester au nom du bien commun, ce n’est pas aux citoyens ou groupes lambda de chercher à imposer par la violence et/ou  le rapport de force leur loi. Mais, surtout, nous voulions que les Français  voient, de leurs yeux, la preuve de ce que nous répétons depuis des années : l’islam est dangereux, a une vocation de conquête (le drapeau du jihad et l’invitation à imposer l’ilslam  et la charia en France  sont explicites) est incompatible avec la démocratie (ils le disent eux-mêmes sur leur site) et avec la République (d’ailleurs l’appel à manifester assurait que « les soeurs » seraient bien à part des hommes…). CQFD.

            Ensuite, le silence de ceux qui, à gauche, se prétendent laïques et républicains ou de ceux qui se proclament « musulmans modérés et respectueux de la République est assourdissant.

Où sont passés tous ceux qui ont manifesté en décembre contre nos assises, tous ceux qui ont demandé leur interdiction ?

Fourest ? Silence radio.

Corbière, le maire adjoint du 12°, et secrétaire national de Parti de Gauche ? Aux abonnés absents. Injoignable, et aucun billet sur son blog à propos de cette affaire, il est tellement plus facile de taper sur quelques illuminés de Saint-Nicolas de Chardonnet incapables de nuire à qui que ce soit… Quel lâche, quel traître à la République !

Delanoé ? Inexistant…

Quant aux représentants du culte musulman, leur refus de condamner cette initiative pernicieuse et dangereuse en dit long sur leur souhait que les revendications des  fascistes  verts qui agissent à visage découvert deviennent  la loi de notre pays. L’UOIF a refusé de répondre. La mosquée de Paris était injoignable et le  CFCM a répété successivement à tous les journalistes qui les ont appelés hier qu’ils n’étaient pas au courant avant de leur raccrocher au nez…

Vous avez dit « intéressant » ? Inquiétant ?

Sans aucun doute. Mais l’histoire ne s’arrête pas là puisque malgré l’interdiction préfectorale des barbus et autres emburkinées se sont rassemblés et que la police a dû interpeller 61 personnes dont deux islamistes sulfureux, ayant eu des démêlés avec la justice, venus de Grande-Bretagne et de Belgique.

Normal, il n’y a de nation que musulmane, la oumma, la communauté des musulmans, pour ces derniers… et la visée expansionniste, colonialiste de l’islam est clairement démontrée par l’anecdote du jour.

La morale de l’histoire ?

Nous avons fait lundi dernier nos propositions pour que la République, nos valeurs et la démocratie soient préservés. Mardi l’UMP a accouché de monstrueuses propositions montrant que le parti au pouvoir se couche devant les revendications des musulmans, à tel point que ce sont les contribuables qui vont payer la construction des mosquées… Ils ont inventé la garantie des prêts des musulmans par les collectivités locales. Alors nous pouvons nous attendre à voir fleurir les mosquées partout en France, construites avec des emprunts qui ne seront pas remboursés par les musulmans mais par nous…

Le résultat des courses ?

Aujourd’hui, la communauté musulmane soutient de dangereux fascistes désireux d’imposer la charia dans notre paysAujourd’hui les soi-disant laïques de gauche et les soi-disant associations droidel’hommistes, les Fourest, les Sifaoui, le Mrap et Sos racisme (si prompts à traîner Guéant en justice pour des motifs futiles) se taisent dramatiquement.

Aujourd’hui ni Aubry, ni Mélenchon, ni Hollande, ni Besancenot, ni Cohn -Bendit, ni Villepin, ni Borloo… ne se sont inquiétés de ce qui pouvait se passer à Paris à 13h30, de peur de froisser quelques électeurs musulmans, sans doute.

Et pourtant, ils savent nous traîner dans la boue quand nous votons non au TCE, ils savent nous traîner dans la boue quand nous disons que nous non plus nous ne voulons pas de minarets, ils savent nous traîner dans la boue quand nous disons que l’islam nous inquiète et qu’il faut mettre les choses à plat… Et ils croient nous faire rêver. Et ils croient aux lendemains qui chantent…

Christine Tasin

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Andorana 21/06/2011 18:43



Non faut se rebeller.. La France mérite une meilleure vie que ce que nous propose ces barbares.



Nancy VERDIER 17/04/2011 19:18



Tous ces ignobles UMPS, Centristes, Aubry, Villepin, Borloo, tous dans le même sac, ne veulent pas nous entendre. Ils comptent à présent tous sur le vote des Musulmans, pour tirer profit de la
situation. Le débat sur la Laïcité a tourné au canulard, puisqu'il n'a été question que de détournement de la Loi de 1905 pour la construction de Mosquées. Nous sommes le dimanche 17 avril et
malgrè toutes les protestations émises ici et là, entre autres par RP et RR, Guéant vient d'admettre le principe de la construction de 1000 à 2000 Mosquées sur 10 ans ....à nos frais. C'est en
DEHORS des COMPETENCES de l'ETAT d'installer une RELIGION. Nous ne sommes plus dans une République Laïque.



henri 11/04/2011 21:53



Merci Christinne.