Immigration : formidable pied de nez des Suisses aux socialistes français. Par Cyrano

Publié le 10 Février 2014

Les Suisses sont des gens formidables. Comme en 2009 lors de la votation sur les minarets, l’UDC, seule contre tous, a réussi à gagner une votation que tout le monde lui voyait perdre. Pierre Cassen, dans deux articles, l’un sur notre journal, et l’autre sur Boulevard Voltaire, expliquait les enjeux de ce vote sur l’immigration massive et la libre circulation des personnes.

http://ripostelaique.com/9-fevrier-votation-suisse-pour-stopper-limmigration-massive.html

http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/immigration-la-votation-suisse-qui-defie-lunion-europeenne,48928

Pourtant, l’ensemble des partis, le gouvernement fédéral, les gouvernements cantonaux, les organisations patronales et syndicales, sans parler des médias bien-pensants, avaient appelé à voter contre la proposition du parti d’Oskar Freysinger. Mieux, l’Union européenne avait brandi des menaces contre les produits d’exportation suisses (60 % de l’activité économique) et la commissaire luxembourgeoise Viviane Reding avait fait savoir que Bruxelles ne tiendrait pas compte de l’expression du peuple suisse.

Bien évidemment, pour l’Union européenne, qui espérait une victoire du non, et montrer aux autres peuples européens que même les rebelles suisses avaient compris la nécessité de la libre circulation des personnes, ce résultat est une catastrophe dont les dirigeants vont s’empresser, fidèles à leur surnom d’UERSS, de ne pas tenir compte. Mais le dogme européiste sort affaibli de ce résultat.

La victoire de l’UDC est un nouveau séisme en Suisse, mais surtout un formidable encouragement pour l’ensemble des peuples européens, confrontés à une immigration massive, majoritairement africaine, en période de chômage de masse et de montée, partout, de la menace islamiste.

Ri7votationsuisseréactionsEn France, ce vote est encore davantage un pied de nez pour la majorité écolo-socialiste. Celle-ci, dans la continuité du rapport Tuot, et des cinq rapports mis sur le site de Matignon en décembre, vient de lancer, pour ce mardi, à Matignon, une grande messe gouvernementale avec comme trame les fameuses 44 mesures qui ont fait tant parler. La remarquable Malika Sorel y a vu, dans Le Figaro, la mise en place de la « préférence étrangère », continuation de la préférence immigrée dénoncée en son temps par le journaliste Hervé Algalarrondo.  « De nombreuses mesures sont destinées à donner la préférence aux personnes d’origine extra-européenne. Ce qui se traduira mécaniquement par le fait que des Français de souche européenne seront mis de côté uniquement parce qu’ils ne sont pas de la bonne ascendance biologique. C’est du racisme anti-Français. »

Autre femme courageuse, Michèle Tribalat, y voyait un procédé de « dénationalisation ». Avec la discrimination positive, les socialistes, soutenus par leurs complices écologistes, entendent mettre fin au modèle républicain d’assimilation, déjà mis à mal depuis trente ans, et lui substituer le modèle communautariste anglo-saxon.

http://ripostelaique.com/44-mesures-la-gauche-livre-la-france-a-limmigration-avec-lalibi-de-legalite.html

Le contraste entre le modèle suisse, donnant la possibilité de consulter le peuple, et la dictature rampante de la gauche au pouvoir, éclate au grand jour, après cette votation victorieuse de l’UDC. Majoritairement, les Français comprennent la politique de Grand Remplacement qui se met en place. Comme s’ils voulaient les punir de ne pas se reconnaître dans le schéma qu’ils veulent leur imposer, nos gouvernants, fidèles larbins de l’Union européenne, veulent accélérer les choses, et entendent passer en force, comme ils l’ont fait sur l’adoption du mariage homosexuel, et sur les expérimentations scolaires de la théorie du genre. Ils ont beau mentir grossièrement, les Français ne sont pas dupes.

Après les démonstrations des patriotes, lors de Jours de Colère ou La Manif pour Tous, il est grand temps de s’appuyer sur la votation suisse pour passer la vitesse supérieure, et organiser une gigantesque manifestation nationale, sur un seul thème, qui fédérerait l’ensemble des patriotes, et par ailleurs écarterait les adeptes de Dieudonné : « Non au Grand Remplacement, arrêt de l’immigration musulmane, référendum ».

Et bien sûr, il faut virer de leurs mairies un maximum de socialistes et leurs complices, et y installer des élus pour qui l’amour de la France signifie encore quelque chose.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

Claude germain V 10/02/2014 17:31


Connerie !!!! au titre de l'europe et des accords , les français continueront a aller travailller en Suisse . Ce que ne veulent plus les suisses , c'est plus d'immigrés et moins de frontaliers .


Ne pas confondre frontaliers et immigres....

mika 10/02/2014 17:25


Les délires de RAMA YADE: "200 000 français qui travaillent en Suisse vont se retrouver sur le
carreau "


http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/video-referendum-anti-immigration-pour-rama-yade-les-suisses-se-sont-tires-une-balle-dans-le-pied_526093.html


On peut compter également sur l'infantilisation de l'argumentaire à 2 balles de nos journaleux. Ils soulignent que paradoxalement, dans les cantons qui ont voté pour cette loi, il n'y a pas d'immigrés.


Une hérésie totale qui reviendrait à s'étonner que les gens bien nourris soient solidaires des campagnes contre la faim ou que les habitants à l'abri de
la montée des océans luttent contre le dérèglement climatique.


 


 

Claude germain V 10/02/2014 17:20


qui promait

Claude Germain V 10/02/2014 17:17


Les chemises brunes en france ,ainsi que celles de bruxelles ne veulent pas de referendum populaire , normal .......Depuis le petit nazillon mondialiste Sarkozy jusqu'a Hollandouille  tous
les sondages populaires prevoyaient et prevoient autours de 70 a 74 % de refus definitif de l'immigrition et pour la fermeture des frontieres a l'immigration non europeenne quasie complete
........On peut toujours rever d'un referendum qui chez nous ne se fera pas .......


Regardez Cameron qui hurle comme un damné contre l'independance de l'ecosse et qui promez un referendum pour rester ou quitter la communauté européenne ,mais seulement en 2017 .....pourquoi en
2017 ????  c'est homme , ce petit homme n'est qu'un voyoucrasse et un parjure menteur ...puisqu'il parle de faire un referendum QU'IL LE FASSE IMMEDIATEMENT ......

L'EN SAIGNANT 10/02/2014 16:19


Faut pas EXAGÉRER .... UN SCORE DE 50,3 % N'EST PAS GLORIEUX .!