Immigration incontrôlée, occupation des rues et une Presse "droits-de-l'hommiste"!

Publié le 1 Septembre 2011

Une quarantine de Tchétchènes, dont vingt enfants, sont sans logement.
Une quarantine de Tchétchènes, dont vingt enfants, sont sans logement. (Ph FABRICE ANDRES)

Du journal Midi Libre. Ou l'on s'interroge encore sur le fait que les "sans papiers" en fait des clandestins tout simplement, auraient par définition, des droits autres que d'être reconduit chez eux. D'autant plus que les Tchéchènes sont des musulmans du Caucase.

Gérard Brazon.

Sans-papiers, sans toît, sans travail, sans ressources... Devant les grilles de la préfecture du Gard, avenue Feuchères, le sort des familles tchétchènes, qui campent sur le trottoir depuis lundi soir, ressemble à un point d’interrogation. Même les associations qui les soutiennent activement, le réseau éducation sans frontière (RESF) en tête, ne se risquent à prédire l’avenir de ces étrangers dépourvus de tout droit administratif, et donc de statut.

Jusqu’à présent, la plupart étaient hébergées dans trois hôtels de la ville.(au frais des contribuables bien sûr en ces temps de disettes et d'économie Ndr Gérard Brazon) En France, l’Etat prend en charge l’hébergement des demandeurs d’asile durant la période nécessaire à l’examen de leur dossier (10€93 par jour grâce à l'ATA -aide temporaire d'attente de décision) . Période qui semble, pour ces familles, avoir atteint la date limite( Car pour nous il n' y a pas de limites Ndr GB) .

Lundi matin, ces Tchétchènes (au total une quarantaine de personnes dont 20 enfants- 440€ par jour d'ATA) ont appris leur expulsion. Ils décident aussitôt d’installer un campement de fortune en ville. Aiza est là, avec ses quatre enfants. A ses côtés, Beligova, son mari, et leur bébé de huit mois. "Je ne comprends pas, je ne comprends pas" répète la jeune maman. Et Arbi, en France depuis 2008, qui a fait plusieurs allers-retours entre Bruxelles et Nîmes, sans trouver de solution, paraît désespéré. "J’ai quitté le territoire tchétchène depuis dix ans, je ne peux plus revenir dans mon pays !"

Pour au moins six familles, tous les recours pour obtenir des papiers ont été épuisés. Quelle solution alors ? Le préfet du Gard, qui dit "respecter ses obligations légales", paraît inflexible. De son côté, le Conseil général a reçu les familles hier matin et leur a versé des aides financières. (Pas sur les indemnités des élus j'imagine Ndr GB) Une famille, dont la maman est enceinte de huit mois, a été relogée (Le "malheur et la précarité" n'empêche pas de faire des enfants.)

"Nous assistons à des situations humaines dramatiques, témoigne Luc Verschueren, l’un des membres de RESF.(mouvance d'extrême gauche et internationaliste) Ces gens-là ne veulent pas être clandestins, (Trop drôle! Ils pouvaient rester chez eux) et en même temps, n’ont aucune possibilité d’exister. Ils ne peuvent pas retourner en Tchétchénie.(Pourquoi?)  Pour cela, il faudrait un état interlocuteur et il n’y en a pas ! Si le préfet avait pu les expulser avant, il l’aurait sans doute fait, mais il ne le peut pas !"

Avenue Feuchères, alors qu’ils s’apprêtaient à passer une deuxième nuit sous toile, les Tchétchènes se disaient prêts à maintenir le camp "tout le temps qu’il faudra".

La suite explique l'état d'une certaine presse droit-del'hommiste qui va dans le sens d'une immigration sans contrôle! Une immigration musulmane à touchant la fibre humaniste des lecteurs français: De chaque côté, la situation semble bloquée. Et il n’est pas certain que l’Etat soit prêt à engager une marche arrière, ni à s’assouplir. Une circulaire datée du 24 mai 2011 vise à "rationaliser les dépenses en matière d’hébergement des demandeurs d’asile". Dans le Gard où le nombre de demandeurs d’asile ne cesse d’augmenter, faut-il craindre que cette situation ne devienne courante ?

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

isabelle 02/09/2011 00:41



C'est curieux comme ces généreuses âmes sont si sensibles à la misère venue d'ailleurs alors que nos SDF "de souche" n'ont droit, de leur part, qu'à un regard de mépris (quand il y a regard) ou
un changement de trottoir. Des pouilleux, z'ont qu'à se mettre au travail au lieu de bouffer sur le dos des autres !


Le mythe du bon sauvage peut-être.


 



francis Claude 01/09/2011 16:19



france poubelle du monde....


ce matin et comme je le fait a peu pres une foi par semaine et suivant les évenements qui ce passent dans ma belle ville de Bordeaux(remise de cite pour construction de centre culturel islamique,
condtruction de mosqué, et autres evenements que nous ne devrions pas connaitre dans notre pays) l'actualité du jour m'a conduit avenue Thiers qui est une des plus belles avenues de Bordeaux
Bastide, pour voir et me faire une opinion d'une autres expulsion de Rooms scouatant des entrepots désafectés et ceci dans un état lamentable les locaux et les individus...leur expultion a été
rendue possible sous le pretexte de désamienté ces locaux et ces gens ont éte relogés par les bobos bien pensants de la goche mais bien entendu avec les sous des pouvoirs publics les notre
quoi!!! Il doit etre trés pénible aux forces de l'ordre de canaliser de telles intervention ou ils ce font un peu insultés par les con cernés mais encore et surtout bien davantage par nos
Bobos/gochos de service c'est a en pleuré et pas de rire.Bien entendu tous ces braves étrangers sont comme il ce doit en situation irréguliére!!!alors pourquoin ne pas les avoir remis dans le
^premier moyen disponible et les renvoyés dans leurs pays d'origine dans le cas présent ce sont des représentants des pays de l'est encore plus facile, et l'autorisation de leurs pays d'origine
je m'en bat l'oeil nous créverons de notre civilité.Pour en finir et pour mon plaisir personnel j'ai "accroché une de ces Bobos arrogante et grande gueulle et lui ai proposé sans rire avec une
téte tres "de circonstance" de prendre chez elle deux bambins qui semblaient la faire craqué plus que tous les autres la réponse fut trés simple et séche : ce n'est pas a moi de secourir ces gens
mais a l'état Monsieur voyez vous commeils sont traité c'est scandaleux fin de la réponse et demi tour par principe...


comme quoi eaire de l'humanisme et de l'humanitaire avec l'argent des Français c'est trés facile mais ne touchez surtout pas a leur portefeuille...a un autre jour sur un aute evenement