Immigration, laïcité : les cautères électoraux de l’UMP et du gouvernement

Publié le 14 Juillet 2011

par Robert Albarèdes - Riposte Laïque

Le locataire de l’Elysée, qui rêve d’en renouveler le bail, sent sur ses talons « le souffle chaud de Marine »…

Et, pour être bien informé (on peut faire confiance aux services de l’Etat pour cela), il sait parfaitement que le sondages de l’Ifop – Le Mondedu 13/12/2010  (qui montre le rejet de l’islam par notre population)(1) et celui réalisé par « Opinion Way » (et publié par « Le Monde » du 31/01/11) (2), qui dévoile que les Français considèrent à une forte majorité qu’il y a trop d’immigration, sont particulièrement révélateurs d’une réalité qu’il ne peut ignorer… et qui témoigne, d’ailleurs, que la politique qu’il a menée sur ces deux points depuis cinq ans est un échec !

Alors, l’échéance électorale s’approchant, il lui faut prendre de nouvelles postures pour « enfumer » un électorat qui ne se contentera pas, cette fois, de promesses…sans toutefois aller jusqu’à apporter de vraies solutions à ce qui commence à pourrir sérieusement la vie quotidienne de nos concitoyens, en particulier les plus modestes qui vivent dans les cités et banlieues de nos villes, grandes et petites : les effets négatifs, pervers, de l’immigration de peuplement subie depuis quatre décennies (et de son pendant inéluctable : l’immigration illégale) et les atteintes à la laïcité, à la démocratie, à l’égalité hommes/femmes portées par cette religion sexiste, ségrégationniste, séparatiste qu’est l’islam qui prétend s’imposer à l’espace public et sociétal de notre Nation Républicaine.

Posture d’autant plus utile, croit notre futur candidat non déclaré, que, sur ces deux questions, l’adversaire « de gôche » pratique le déni de réalité et, enfermé dans son clientélisme électoral naturel (« ceux qui votent pour moi, se dit le PS, continueront à le faire par habitude et aveuglement, il suffira de diaboliser « l’extrême droite » et d’acheter les voix communautaristes pour gagner, d’autant que les écolos et les autres « de gôche » se rallieront, la « queue basse »…), ne rêve que d’une immigration tous azimuts (aux frais des contribuables, comme le montre l’ineffable Delanoë en dilapidant l’argent public parisien pour accueillir des centaines de clandestins de Tunisie et de Lybie) et d’un multiculturalisme communautariste faisant la part belle à l’islam (comme en témoignent les 22 millions d’euros publics engagés par l’inénarrable Delanoë pour construire deux mosquées à Paris) afin de mieux détruire le socle laïque et démocratique qui fonde notre espace national et républicain.

Essayer de tromper les électeurs déjà trompés en 2007 et mettre en porte à faux l’adversaire déclaré, c’est de bonne guerre « élyséenne »…

Alors, en services commandés, le secrétaire général de l’UMP y est  allé de ses  déclarations les plus vigoureuses contre l’excès d’immigration et la nécessité de la contrôler (3) tandis que le ministre de l’Intérieur, tout en renchérissant sur les propos de son « larron de foire », a produit quelques circulaires destinées à tempérer les méfaits de l’islam se répandant dans notre espace public et sociétal (4).

Il est vrai que M. Guéant avait déjà affirmé (5) que l’argent public ne devait pas servir à financer des mosquées (une pierre dans le « jardin socialiste », tant les élus de ce parti font preuve de générosité face aux demandes répétées des islamiques constructeurs) tout en précisant que le phénomène aberrant des « prières musulmanes dans les rues » devait cesser(6) : mais quand on voit la façon avec laquelle il compte résoudre cette question qui ne demande qu’une application précise des lois qui nous organisent et l’intervention de la puissance publique, vigoureusement s’il le faut, on ne peut que s’inquiéter… N’y a-t-il pas, dans la « solution » proposée (7) qu’un simple moyen  de ménager le « chou électoral traditionnel UMP » et la « chèvre musulmane » qu’on veut caresser dans « le sens du poil » ? Et les citoyens et contribuables français ne vont-ils pas encore devoir mettre la main à la poche pour le plus grand profit d’une religion d’importation qui n’a rien « d’un service public » ?

Les circulaires proposées permettent, cependant, de « recadrer » les situations et de favoriser l’application des principes laïques dans les services publics. Mais elles restent trop  à la surface des problèmes pour prétendre y apporter des solutions. Par exemple, sur la nécessité de circonscrire « le hallal » à son espace privé de pratique religieuse, rien n’est clair encore : pourtant, outre le fait que l’abattage rituel apporte souffrance inutile à l’animal et est vecteur de dangers alimentaires, « le hallal » est, à la fois, source financière incontrôlée car imposant une « dîme religieuse » à verser à la mosquée « du coin » ( et le citoyen de notre pays n’a pas à payer pour un quelconque culte), moyen de discrimination car renvoyant comme impure toute autre nourriture, au point qu’on entend maints musulmans demander l’isolement de leur « viande » de toute autre quand ce n’est pas le total « bannissement » de la viande civilement et légalement préparée… et  profits juteux de la filière « hallal » qui n’enrichit pas que des religieux.

Dans le même mouvement, Messieurs Guéant et Copé entonnent l’air de « l’immigration excessive » : dans les numéros 200 et 201 de « Riposte Laïque », j’ai déjà montré qu’il s’agit là d’un chant de sirènes pour conduire le bétail électoral dans l’urne élyséenne, ni le gouvernement actuel, ni l’UMP ne remettant en cause ce qui explique les flux migratoires intempestifs que nous subissons :

- la « Globalisation » et sa libre circulation de la main d’œuvre à des fins de concurrence déloyale sur place,

- l’Europe et son « espace passoire » de Schengen (Europe refusée par référendum par les Français sans que leur avis n’ait été pris en compte),

- une politique de droit du sol sans limites et d’assistanat social fonctionnant comme une pompe aspirante,

- une compassion exacerbée « pour la misère du monde » de la part des « zélites » et autres altermondialistes, droits de l’hommistes et « multiculturalistes » patentés, bien protéges dans leurs bunkers financiers, culturels et immobiliers,

- une volonté de ces mêmes « zélites » et « bien pensants dirigeants » de changer un peuple qu’ils voudraient mieux contrôler et définitivement orienter dans le sens de leurs intérêts et projets… tout en détruisant l’espace historique et national qui nous unit pour lequel ils éprouvent une haine irrépressible.

L’immigration, l’islamisation rampante de notre société, la nécessité de conforter la laïcité et la loi qui l’a institutionnalisée, seront au cœur de la campagne de l’élection présidentielle.

Aussi,  à « Riposte Laïque », nous continuerons à montrer que le discours de la majorité actuelle sur ces questions n’est que posture dissimulatrice, électoraliste… tout en dénonçant l’extrême complaisance communautariste, islamisante, immigrationniste de ceux qui se réclament du parti Socialiste comme de ceux qui font profession d’Ecologie Politique ou qui tonnent au « Front de Gauche » pour mieux se coucher ensuite… tous unis, ceux qui sont aux affaires comme ceux qui veulent y aller, pour défendre la « Globalisation », l’Europe et la destruction des espaces nationaux par l’importation de populations dont ils favorisent le déracinement et l’implantation.

Et nous continuerons à développer les arguments (largement exposés dans nos ouvrages comme « Les dessous du Voile » ou« Résistance Républicaine » et les différents numéros de notre lettre électronique) en faveur de ce qui nous apparaît devoir être le socle d’une politique renversant le processus immigrationniste actuel et consolidant les bases laïques et démocratiques de notre Nation Républicaine face aux dangers de la Mondialisation et de l’islamisation rampante.

Robert  Albarèdes

1 – http://www.ifop.com/media/poll/1365-1-study_file.pdf

2 – http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/01/31/les-francais-sont-sans-illusions-sur-les-elus-et-leurs-promesses_1473206_823448.html

3 – http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/07/06/01016-20110706ARTFIG0…

4 – http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/07/06/01016-20110706ARTFIG0…

5 – http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/gueant-exclu-de-financer-sur-fonds-publics-la-construction-de-lieux-de-culte_998444.html?actu=1

6 – http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/05/31/prieres-de-rues-devant-les-deputes-le-ministre-de-l-interieur-promet-des-avancees-avant-l-ete_1530252_823448.html

7 – http://www.yabiladi.com/articles/details/6077/france-mosquees-barbes-bientot-delocalisees.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

isabelle 17/07/2011 06:44



J'avais déjà suggéré ici une action de ce type, mais je pensais aux masques de carnaval. Laissera-t-on entrer les gens ainsi masqués dans les banques, les restaurants (mal choisi car comment
porter sa fourchette à la bouche), les écoles, les transports en commun etc ? J'en doute.


Ce serait un moyen de mettre en évidence ce deux-poids-deux-mesures.



Marie-Claire Muller 15/07/2011 20:37



Les citoyens doivent prendre des mesures énergiques pour secouer nos élus et les forcer à sortir de leur tour d'ivoire car à mon avis ils ne voient pas les mêmes choses que nous!!


En Australie FACEBOOK est utilisé pour une journée bien originale!Les français y avaient pensé, les australiens vont l'organiser:


Australie : un Journée pour l'interdiction de la burqa



Le 18 juillet, dans toute l'Australie­. Cette journée fait suite à l'affaire Carnita Matthews, la femme en burqa condamnée pour avoir
faussement accusé un policier de racisme, puis acquittée en appel parce que son identité ne pouvait être prouvée avec certitude, son visage étant masqué.


Les Australiens en ont également contre le discours subversif du Hizb ut Tahrir et de Shariah4Australia qui invitent
les musulmans d'Australie à rejeter l'islam modéré, à renverser la démocratie pour instaurer un état islamique, et à tuer les soldats australiens déployés en Afghanistan.



Lire aussi :


Australie : cherche
musulman pour répliquer à ce poison


Australie : elle échappe
à la prison à cause de sa burqa


________________


Un groupe Facebook anti-burqa mobilise les Australiens pour une journée nationale d'action en faveur de l'interdiction du vêtement controversé.


La page «Ban THE BURQA day» (la Journée pour l’interdiction de
la burqa), qui identifie trois créateurs de Geelong, appelle les membres à enfiler une cagoule, un masque ou «tout ce qui peut couvrir votre visage» pour imiter la burqa, lundi prochain. Plus
de 13.000 utilisateurs de Facebook sont inscrits comme participants à cet évènement.


«Nous devons démontrer au gouvernement australien et au reste de l'Australie qu’en permettant à certaines femmes de porter le voile intégral, nous ignorons une menace sérieuse, affirme le site.
La menace ne provient pas des musulmanes mais de quiconque désire masquer son identité. Le gouvernement australien et tout le monde a trop peur de parler, de crainte d’être accusé de racisme.
Ce n'est pas du racisme, c'est juste du bon sens.»


Les participants sont invités à vaquer à leurs activités normales avec le visage couvert. «Je sais que certaines personnes pourraient se faire arrêter, mais cela contribuera à propager le
message selon lequel nous croyons à la liberté et ne resterons pas les bras croisés pendant que certaines personnes sont légalement autorisées à dissimuler leur visage en public», indique le
site.


Certains usagers remettent en cause l’initiative du groupe, tandis que d’autres affirment qu’il est temps que la burqa soit interdite : «Je ne suis pas autorisé à porter ma capuche dans un
centre commercial, mais elles ont le droit de porter la burqa» ; «Quelle maudite farce ….montrez votre visage ou retournez dans votre pays.»


La création du groupe Facebook survient dans le contexte d'une controverse entourant la diffusion par ABC d'une nouvelle série
télévisée qui a été critiquée pour antagoniser la communauté musulmane.


Source : Thousands
on Facebook say they will attend 'Ban the Burqa Day', Herald Sun, 13 juillet 2011. Traduction par Poste de veille




isabelle 15/07/2011 06:49



Je me demande comment notre actuel président peut s'imaginer que nous allons une fois encore gober ses promesses.


Nous sommes nombreux à avoir vraiment cru en lui en 2007 et tout aussi nombreux à éprouver  le sentiment d'avoir été roulés dans la farine.


Mon vote, en tout cas, ne se portera plus sur lui.