Immigration : les préfets contraints de loger les Roms avec nos impôts.

Publié le 21 Avril 2013

PARIS - NOVOpress  – La logique de nos gouvernants est décidément imparable !
En août 2012, Manuel Valls impose les démantèlements de camps insalubres des Roms. Mais il impose également « un diagnostic social » l’obligation de proposer des« solutions d’hébergement et d’insertion aux populations concernées. »

 

 

Si l’on traduit ces formules de novlangue, cela donne : chaque Rom expulsé de sa caravane jugée insalubre sera logé aux frais de l’Etat, donc à vos frais à l’hôtel ou dans un logement social. Et si les préfets ne leur trouvent pas rapidement une solution ? Ils paieront 75 € par jour et par personne d’astreinte. Le préfet du Rhône a ainsi été condamné pour ne pas avoir tout de suite relogé quelques familles Roms il y a quelques jours.

C’est le serpent qui se mord la queue :

Les campements Roms sont tous jugés insalubres et le gouvernement a deux solutions : soit il verse 75 € par jour et par personne aux Roms, soit il leur fournit l’hôtel… dans tous les cas, les populations Roms vivant en France touchent un joli pactole. Qu’on ne s’étonne donc pas du trou abyssal de nos finances…

A ce propos après une hausse très importante des prélèvements obligatoires entre 2012 et 2013, le collègue de Manuel Valls, le ministre de l’Economie Pierre Moscovici, a annoncé hier une nouvelle hausse de ces prélèvements en 2014, de 6 milliards d’euros, pour l’instant…

Crédit photo : DR.

[cc] Novopress.info, 2013

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

aupied 22/04/2013 19:29


Allons bon encore les roms sur la sellette valls ne croyez-vous pas qu'il faudrait donner des logements sociaux en priorités aux Français , qu'ils travaillent ou non ( les roms ne travailles pas
? ,) alors  pour des Français ok , mais des roms non ) on ne peut pas leurs faires confiance , ils vient des rapines ,  tout les câbles des chemins de fer qui on été détériorés ? ce ne
sont pas des Français , et même si c'était eux , quand on ne veut pas aider des Fraçais qui bossent et qui vivent dans la rue , ils ne sont pas punissables, en plus certains rom on était payez
pour partir , mais ça c'est comme les représentants on les dehors par la porte  ils passent par la fenêtre , alors fermer la boîte de pandore, et vous les verrez détaller comme des lapins ,
puis qu'il n'y auras plus d'argents pour eux ils irons faires leurs gosses ailleurs

Richard83 22/04/2013 00:51


Ne pas oublier que l'union européenne a débloqué des milliards d'€ pour que la Roumanie et la Bulgarie règlent le pb de leurs roms...


Quel résultat ??


nous payons donc 2 fois pour les mêmes....


une chance au grattage , 1 chance au tirage!!

lucie clavijo 21/04/2013 23:54


Il y a partout de la  misère, et  le devoir d'un être humain est d'essayer d'y porter remède. malheureusement les roms posent un  problème particulier car c'est une misère
instrumentalisée au bénéfice de mafias rom très efficaces et organisées.


Il existe des familles de Roms qui veulent vraiment sortir de la misère, s'intégrer, et il n'y a pas de raison de les laisser tomber. Par contre pour les autres, c'est au gouvernement roumain à
les prendre en charge.


 

henri 21/04/2013 22:45


Il faut virer tous ces C* qui nous gouvernent !