Inquiétude des politiques sur l'immigration: les français en ont ras la casquette! Préface Gérard Brazon

Publié le 21 Août 2011

Les politiques s'angoissent.

Quoiqu'ils fassent, annoncent, déclarent, cachent ou montrent, les français ne font plus confiance aux discours politiques. Et pour cause, pendant des années, on leur a dit que la France avait toujours été une terre d'immigration puis, qu'il n' y avait pas plus d'immigrés qu'il y a cinquante ans.

Mais devant le fait que les nouveaux immigrés ne ressemblent pas tout à fait aux anciens immigrés venus d'Europe, il s'avère maintenant évident et on peut le constater dans les rues des grandes villes comme dans certains villages que l'immigration existe bel et bien et qu'elle est forte, voire trés forte dans certains quartiers, si ce n'est majoritaire. C'est une immigration de repeuplement: en moyenne depuis 3 ans, 200 000 entrées régulières, 100 000 naturalisations, entre 30 et 60 000 entrés irrégulières. Ces clandestins que la gauche appelle "sans papiers" et pour cause! Tous ces braves gens touchent, au passage, la solidarité nationale. Les politiques français sont généreux avec l'argent des contribuables Alors, vint le discours de la culpabilisation, puis le temps de celui du vivre ensemble avec en renfort, les attaques frontales des associations liberticide contre la pensée libre. La volonté de faire taire les sites et blogs indépendants.

Aujourd'hui, aucun Français de souche (les souchiens) ne peut dire qu'il n'a jamais vu un immigré. Il peut même constater chaque jour, devant son écran des "jeunes" prouvant leur attachement à la France qui les a nourri et éduquer dans ses écoles de la République.

Désormais, les Français ont bien compris que les politiques de droite comme de gauche, les associatifs, les syndicats les avaient floués. Ils ont menti pendant trente cinq ans et plus et désormais, comme Pinocchio, cela se voit! Les Français n'aiment pas que l'on se moque d'eux. Même s'ils sont un peu lents, un peu lourds, un rien individualiste, un brin égoïste, beaucoup très attachés à leur liberté. On leur a menti. Ils n'aiment pas. Ils le font savoir. Tant mieux...

Gérard Brazon 

L'immigration, bouc émissaire international ?

12 août 2011 - 

Global view on immigration : la vague d'août du Global @dvisor, enquête mensuelle conduite simultanément dans 23 pays via le panel online d'Ipsos, révèle une crispation de l'opinion publique sur les questions d'immigration commune à tous les pays. Partout, la majorité des interviewés estime que l'immigration a augmenté ces cinq dernières années et a un impact plutôt négatif pour le pays. Un peu plus de la moitié des 17 600 personnes interrogées pense qu'il y a trop d'immigrés dans son pays.

La récente annonce du Ministre de l'Intérieur de 17 500 reconduites à la frontière depuis janvier, pour un objectif "historique" de 30 000 pour la fin 2011, sonne comme une tentative de réponse à une inquiétude devenue majoritaire dans la société française, sur la question de l'immigration : 79% des Français estiment que la proportion d'immigrés dans la population a augmenté ces cinq dernières années, 54% d'entre eux pensent que l'immigration a un impact négatif pour le pays et 52% jugent "qu'il y a trop d'immigrés". Le niveau d'inquiétude relevé en France est dans la moyenne des 23 pays testés, moyenne qui masque toutefois des situations très contrastées. L'opinion publique est ainsi nettement plus radicale en Russie, en Belgique et en Grande-Bretagne, où plus de 70% des personnes interrogées pensent qu'il y a trop d'immigrés, quand à l'inverse, moins de 30% de la population est de cet avis en Pologne, en Corée du Sud ou au Japon.

L'image de l'immigration est en fait étroitement corrélée aux difficultés économiques du pays. Les trois-quarts des Russes jugent ainsi que l'immigration a rendu la recherche d'emploi plus difficile, 76% des Britanniques, 70% des Espagnols ou 68% des Belges estiment que l'immigration provoque un engorgement des services publiques (santé, transports, éducation), soit autant de pays où la part de ceux qui pensent qu'il y a trop d'immigrés est importante. En France les avis sont un plus partagés, avec 41% des sondés qui déclarent que l'immigration aggrave les problèmes d'emploi et 56% qui relient immigration et problèmes des services publics. Plus globalement, l'idée que l'immigration est une bonne chose pour l'économie n'est majoritaire dans aucun pays. On s'en approche tout de même au Brésil (47%) ou au Canada (43%). Près de la moitié des Brésiliens (49%) et des Canadiens (48%) considèrent d'ailleurs aussi que "les immigrés contribuent à faire du pays un endroit plus intéressant à vivre". Ils y gagnent pour cette enquête la palme des pays les plus accueillants. (Il vont vite déchanter comme au Canada par exemple. Bien entendu, pas un mot sur le lien entre l'immigration et l'islamisation - Note de Gérard Brazon)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

francis Claude 22/08/2011 07:31



trés bien ces statistiques tres bien cet article, mais ce ne sont que sondages et enfumage, non les Français n'en ont pas ras le bol, nous sautons sur les moindre signe de changement mais ce
n'est que pour nous faire croire que...et  nous faire plaisir et il en est de méme pour tpus les peuples qui sont encore dits "libres", ils changerons le jour ou comme hier des étrangers en
situation irréguliére (a Paris sous la tour Effeil qui est devenue un souk)s'en prennent a la police blesse des policiers, et sont interwievés sur nos médiats qui les font passés pour des
victimes de ces Français racistes, oui le jour ou le peuple Français descendra aux coté de nos forces de l'ordre pour les encouragés oui ce jour la les Français en auront ras le bol...aujourd'hui
ils ont comme soucis de chercher 2M carrés de plage pour poser leur serviette et leurs culs trop lourd pour aller defendre leurs droits


RAZ LE BOL



Claude Germain V 21/08/2011 17:29



La plupart des Pays qui se font le moins de soucis sur le probleme de l'immigration ,sont en general ceux qui en ont le moins ou sont des peuples naifs .Sur la deuxieme raison j'ai plus de doutes
,car tout le monde se reveille ,mais ???............