Insécurité? Mais non, c'est du sentiment d'insécurité exploité par l'extrême droite

Publié le 23 Octobre 2011

En 2005 on parlait de Karchër, de lutte contre l'insécurité, promis juré, on allait faire du nettoyage par le vide ! Tout cela n'aura été qu'un rêve pour gogos électeurs!

La gauche au pouvoir nous promet des années de bonheur en commençant par donner le droit de vote aux immigrés  européens! Du rêve au cauchemar! Ainsi va la France

Gérard Brazon

***********

 

Les vols à l'arraché se multiplient, le trafic de drogue gangrène les cités, les petits caïds font le coup de feu... Rarement a régné un tel climat d'insécurité. Au grand dam d'une population qui, faute de se sentir protégée, cherche parfois des boucs émissaires. 

Toutes les Marseillaises coquettes et suffisamment fortunées le regrettent: plus question d'arborer en ville les colliers en or qui font briller leurs décolletés. Ces bijoux doivent rester cachés au fond des tiroirs les plus secrets car, assurent-elles, les rues grouillent de "minots" prêts à arracher ces parures à la moindre occasion. Et si les voleurs à l'arraché ne sectionnent pas encore les doigts à coups de couteau pour s'emparer des bagues, c'est pour bientôt, pronostiquent même les plus pessimistes. 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      
La combine a fait des émules. Et les équipes d'"arracheurs d'or"
se multiplieraient. La crainte qu'ils inspirent participe du
climat malsain régnant à Marseille où chacun semble avoirune histoire d'agression à raconter.
Il s'en produit en moyenne 26 par jour.
Quant aux nouveaux venus, ils ne tardent pas à être mis au parfum,
comme ce couple de passage sur la Canebière: "Faute de taxi, nous
avions pris le risque de nous déplacer en ville avec nos bagages.
Très vite, des policiers se sont approchés et nous ont dit
qu'on ne devait pas se balader comme ça, que c'était dangereux..." 

Galéjades mises à part, les inquiétudes des Marseillaises sont parfaitement fondées. "Avec la hausse du prix de l'or, ces vols de colliers deviennent particulièrement rentables", souligne un policier. Les petits caïds recrutent des gamins des cités pour accumuler les parures avant de les expédier, tout simplement, par la Poste, à l'une de ces entreprises de rachat d'or qui proposent, à grand renfort de publicité télévisée, d'échanger la matière précieuse contre du cash. Et c'est le facteur qui livre l'argent ainsi récolté; directement à domicile... 

4 policiers et 2 adjoints pour 43 000 habitants

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

médium41 24/10/2011 17:03



Bonne idée Isabelle.



isabelle 24/10/2011 01:12



Au lieu de râler chacun dans son coin, il vaudrait peut-être mieux descendre dans les rues et organiser de grandes manifestations pour protester contre cette insécurité. Et recommencer,
recommencer, jusqu'à ce que quelque chose soit enfin fait.


Les braves gens qui nous gouvernent ne bougeront pas d'un poil tant que le problème ne sera pas mis ouvertement sur la place publique et que le ras-le-bol des Français ne sera pas patent.



riziere 23/10/2011 19:02



Ou est le Sarko, roi du karcher ? Que fait le gouvernement? Comment ne peut-on pas vivre librement dans son pays ?. La légion el les paras vont rentrer de Kaboul alors allons y place nette dans
les lieux de non-droits et ouste les clandestins à retourner par charters    



Epicure 23/10/2011 16:37



Ce que l'on tolère est mérité...


Encore....



francis Claude 23/10/2011 12:52



hélas je pense qu'ils vont disparaitre island!!!!



island girl 23/10/2011 11:49



Marseille est une ville poubelle,la france est en train de devenir un pays poubelle...la françe se laisse envahir par des racailles à faciès et est incapables de faire respecter ses lois ,les
français vont devoir réagir brutalement ou disparaitre;



raymond 23/10/2011 09:46



ne serait il pas grand temps d'instaurer la loi martiale ,tirer a vue,ou faire comme dans ces pays civilises ou l'on coupe les membres des voleurs,Marseille comme pas mal d'autres villes en
France ,il y aurait beaucoup de manchots et meme de cul-de jattes.