Interpellations pour port de t-shirt, interrompues au nom du Code pénalidéo: Interpellations pour port de t-shirt, interrompues au nom du Code pénal.

Publié le 3 Juin 2013

On aimerait avoir vu autant de célérité de la part des forces de l'ordre vis à vis des casseurs des Champs Elysées ou du Trocadéro.

Je suis profondément choqué de constater que ce sont des policiers français qui ont commis ces atteintes aux libertés de base comme celle de porter des vêtements et de circuler.

Ces policiers semblent jeunes et ne semblent pas comprendre la gravité des actes signifiés par l'avocat. 

Gérard Brazon

*****

Interpellations pour port de t-shirt, interrompues au nom du Code pénal

Interpellations pour port de t-shirt, interrompues au nom du Code pénal [vidéo]

PARIS (NOVOpress) – Mercredi un avocat, Maître Jérôme Triomphe, Code pénal à la main, à fait libérer (image en Une) immédiatement des étudiantes interpellées boulevard du Palais à Paris pour port de t-shirt de “La Manif pour Tous”. Les étudiantes étaient déjà dans le panier à salade.

 

L’avocat a rappelé à la police politique du Ministre de l’Intérieur, dit Manuel Gaz, que l’article 432-4 du Code Pénal puni de sept ans d’emprisonnement et de 100.000 euros d’amende une personne dépositaire de l’autorité publique coupable lors de l’exercice de ses fonctions d’ordonner ou d’accomplir arbitrairement un acte attentatoire à la liberté individuelle. La scène a été filmée avec un smartphone. Après des hésitations et des coups de téléphone, les policiers semblent avoir craint que la France soit encore un état de droit, et ont libéré les étudiantes.

Crédit image : copie d’écran de la video, DR.

[cc] Novopress.info, 2013

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Marie-claire Muller 04/06/2013 17:05


Merci Maitre Triomphe,merci aussi Maitre Collard qui réhabilitez l'honneur de la vraie justice!!les rafles ordonnées par manuel gaz déshonnorent ce gouvernement totalitaire qui démontrent
que c'est lui et non le FN qui représente un danger pour nos libertés oui il faut diffuser le plus possible à l'étranger ce que notre beau Pays est devenu à cause de cette engeance!!!!

alix 04/06/2013 11:25


... A la personne "commentaire 3" je répondrai :"Ils sont les deux, hélas!" Voilà des policiers qui ne savent pas dire non, ils n'ont certainement pas appris( ?)qu'ils en avaient le droit suprême
en refusant d'appliquer, docilement, béatement,  des mesures discriminatoires et sans commune mesure avec un quelconque délit... Quelle triste République depuis l'avènement de pépère! Comme
il semble mal entouré, conseillé, comme il manque de panache républicain, comment peut-il, encore, duper son monde? Et tous ses sbires avec, tous sexes! confondus! je parle féminin et masculin,
of course!  Au secours De Gaulle! Envoyez-nous un peu du souffle de votre  "...certaine idée de la France" Merci !

FRANHENJAC 04/06/2013 02:05


Je trouve aussi qu´il ne faudrait pas s´arrêter là.


Lorsque je vois ces policiers,  je me dis triste France, ne connaissent-ils pas les lois,   ou bien sont ils si stupides ?

Yves IMBERT 03/06/2013 20:21


Faire peur à la gestapo trés bien mais il été risqué d'aller au delà


En effet,  penser une minute que les juges islamo-marxistes vont appliquer le droit c'est  être naïf


 


 


 

L'EN SAIGNANT 03/06/2013 19:53


Oui mais alors, il ne fallait pas en rester là et poursuivre en vertu de cet article 432-4 du Code Pénal et peut-être que là, policiers socialos comme Ministre de l'Intérieur,  feraient plus
attention à l'avenir .! Pourquoi avoir laissé filer cette occasion . Qui peut la rattraper .?