Interview d'une Tunisienne de 20 ans vivant à Nice, porte le voile intégral.

Publié le 1 Juin 2011

Pourquoi portez-vous le niqab ?
C’est lié à une évolution spirituelle. Avant, je n’étais pas forcément pour. Je portais le jilbeb (un long voile couvrant de la tête aux pieds). Puis j’ai étudié le statut du niqab dans les textes, j’ai lu le Coran en arabe. J’ai aussi côtoyé des filles qui le portaient et, en juin, je me suis décidée.

En plein débat sur l’interdiction de se dissimuler le visage dans l’espace public…
Oui, et la polémique m’a en partie motivée à le porter. Mais ce n’est pas une provocation. C’est un choix personnel.

Le regard des autres a-t-il changé ?
Dans la rue, leur regard est pénible. On m’a même craché dessus et on a tenté de me l’arracher ! Je prends ça comme une épreuve par laquelle Dieu teste ma foi.

Que pensent vos proches de cette décision ?
Mon père était contre, il ne m’a plus parlé pendant six mois ! Mes sœurs ont cru à un coup de folie, puis elles se sont habituées. Parmi mes amis, ça a fait le tri, on voit leur vrai visage !

Personne, en revanche, ne voit le vôtre…
Ça ne gêne que ceux que ça veut gêner. Je ne force personne à le porter. Mes meilleures amies ne portent même pas le voile ! Et je retire mon niqab lorsque c’est nécessaire, comme à la banque ou en cours à la fac, depuis que les professeurs me l’ont demandé.

Vous avez été contrôlée par la police ?
Deux fois en deux semaines. La première fois au supermarché, un vigile m’a demandé, d’ailleurs très gentiment, de le retirer. J’ai refusé. La police est alors venue. Ils m’ont emmenée dans une petite salle à l’abri des regards pour me contrôler. Je n’avais pas mes papiers, ils ont été très sympas et m’ont laissée repartir avec une convocation pour le lendemain. Puis il y a une semaine, dans le centre de Nice, à un arrêt de tramway. Deux policières m’ont obligée à l’enlever. J’ai trouvé ça très humiliant mais je l’ai fait. Enlever mon niqab c’est enlever une partie de moi !

Vous êtes consciente que ce vêtement est souvent interprété en France comme un signe d’appartenance à l’islam radical ?
Ce que l’on appelle l’islam radical c’est l’islam tout court, le reste c’est un islam laxiste. (Cette dernière phrase a le mérite d'être claire au cas ou les bobos n'auraient toujour pas compris.)

* Oum Zayneb est un pseudonyme choisi par la jeune fille

Rappels à la loi

Vingt-neuf femmes ont été verbalisées à la suite de contrôles d’identité alors qu’elles portaient un niqab, selon les chiffres fournis début mai par le ministre de l’Intérieur.

A Nice, aucune n’a été poursuivie. Le procureur, Eric de Montgolfier, ne veut pas “créer des martyres” et envisage de les convoquer pour des “rappels à la loi”.

Source: Métro

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

rosalie 01/06/2011 18:27



"Deux policières m’ont obligée à l’enlever. J’ai trouvé ça très humiliant mais je l’ai fait. Enlever mon niqab c’est enlever une partie de moi !"


Très révélateur que ce soit des femmes qui l'obligent à le retirer alors que les hommes sont très indulgents et finissent par céder et ne pas verbaliser!! On pourraite en discuter plus
longuement.


Merci à ces 2 policières qui font respecter la loi et qui, en tant que femmes affichent leur autorité face à ces femmes qui bafouent leur personnalité.


Si cette femme perd une partie d'elle en retirant son niqab, en le portant, elle nous fait perdre notre liberté, notre identité, notre égalité vis à vis des hommes et elle anéantit toutes
les luttes de nos mères et grand mères pour obtenir le droit à être reconnues. Ces femmes me révoltent et je les encouragerais à partir dans un pays où la femme est un objet pour l'homme qui la
considère comme son bien et surtout comme moins que rien. Je ne veux pas de ces femmes dans mon pays.



francis CLAUDE 01/06/2011 16:50



la seule chose que nous pouvons constater c'est qu'ils et elles nous prennent pour des cons avec la bénédiction de nos couilles molles au pouvoir



Nancy VERDIER 01/06/2011 10:27



C'est clair au moins : l'Islam radical, c'est l'Islam tout court. Un jour à l'université de St Denis, au bureau des inscriptions, la secrétaire arabe (jeune et trés sexy ) m'a dit sur un ton
autoritaire : "Ôtez vos lunettes de soleil, quand vous me parlez, Madame, j'aime bien voir le regard des gens quand je leur parle." Je me suis excusée et ai enlevé mes lunettes solaires et
optiques dans mon cas.....Je n'y voyais donc plus beaucoup. Qu'elles soient voilées ou non, le but des islamo-arabes est la domination de l'autre, l'humiliation de l'autre, la conquête du pays:
la France par l'Islam. Que l'on interdise le voile, c'est bien, mais il y a le Halal et la Charia qui entrent progressivement dans notre société. Face à cela, le comportement de nos politiques
est inconscient (?) et criminel.



Loly 01/06/2011 07:40



Belle démonstration de la C.......e humaine!!!