Inversion du sens des mots par les islamistes!

Publié le 10 Mars 2012

C'est vraiment fatigant cette systématique inversion du sens des mots, ce sophisme, cette victimisation, cette perversion de nos valeurs.

FFQ-niqab-garderieVoilà donc la femme musulmane victime de nos lois! Pour autant, on sait le peu de valeur que l'islam accorde à la femme. Lire que la République Française est liberticide envers la femme musulmane pourrait nous faire sourire mais en lisant l'extrait de l'article suivant, on en reste pantois! Ces femmes sont soit stupides soit diaboliques !

Au début de l'article on se laisse prendre au jeu puis, peu à peu, on réalise qu'en fait il nous amène à l'opposé de notre conception des libertés féminines! On comprend mieux comment des jeunes filles finissent par trouver normal... l'absurdité!

Gérard Brazon

*******

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, j’ai été invitée par la Ligue française de la femme musulmane (LFFM) à intervenir à son premier colloque annuel sous le thème « Les Françaises musulmanes : les grandes oubliées des luttes féministes occidentales ? ». 

Tout d’abord, je regrette l’absence de féministes à ce débat. En effet, dans une société démocratique et multiculturelle, il est indispensable et fort utile qu’il y ait un véritable échange sur les valeurs communes et sur des questions essentielles telles que l’égalité hommes-femmes. Ce débat nuancé devrait en effet aller au fond des choses et aider les personnes à mieux se comprendre et à se faire leur propre opinion. 
 Jusqu'ici rien a redire. Ndlr GB

Un débat interprétatif aurait ainsi été très enrichissant, car l’absence de dialogue laisse la place aux préjugés et aux stéréotypes qui conduisent et justifient des lois liberticides et qui privent des citoyennes de leurs droits humains et civiques. Je fais, par exemple, référence aux dégâts occasionnés par les lois interdisant les signes religieux dans l’espace public et même privé dans le cas des « nounous ». Et là, cela se gâte...


Des lois d’exclusion qui interdisent l’accès à l’instruction et au travail.

La série des lois liberticides à l’encontre des musulmanes portant le foulard présente plusieurs paradoxes : juridique, psychologique et social. 

En effet, ces lois sont supposées garantir la liberté de chacun. Or, en réalité, elles privent les personnes qui voudraient mettre en pratique leurs convictions religieuses de leurs droits. 

Paradoxe social, puisque, au nom du féminisme et des droits des femmes, on renvoie ces femmes à leur foyer et c’est ainsi que le patriarcat est renforcé par le féminisme. (...) Là, nous sommes dans le tordu qui considère que la femme sous emprise du religieux est une femme libre...

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Epicure 10/03/2012 22:51


On ne peut rien contre la connerie délirante.


On le sait depuis des lustres!


Le soviétisme et le nazisme nous y avaient pourtant bien habitué et entrainé...


Les Juifs n'étaient-ils pas TOUT-PUISSANTS  et c'était bien la raison pour laquelle ILS SE LAISSAIENT DEPORTER ET MASSACRER SI FACILEMENT....!?


Ils étaient tous Richissimes mais les films de la Propaganda nazie ne montraient pour l'illustrer, que la REALITE malheureuse des masses misérables
filmées à l'Est.


Quand on est à la dfois Bête ET délirant paranoïaque, on n'est nullement à une ABSURDITE près!