Invité en France, pour affirmer que: “C’est pourquoi, mes frères, l’homosexualité implique la peine de mort “.

Publié le 19 Mai 2013

“C’est pourquoi, mes frères, l’homosexualité implique la peine de mort “

NANTES:  2.000 personnes sont attendues ce dimanche à la Cité des congrès de Nantes où se tiendra la 5e édition de la Rencontre des musulmans de l’Ouest. Parmi les invités, un partisan résolu de la peine de mort pour les homosexuels. Une présence qui ne semble pas déranger outre mesure l’oligarchie socialiste pourtant très « gay fiendly » de Nantes.

 

C’est Christian Bouchet, tête de liste de Nantes Bleu Marine pour les prochaines élections municipales, qui a soulevé le lièvre. Selon lui, trois des invités de ce rassemblement ne sont pas vraiment dans la mouvance « islam républicain » ou « islam modéré » chère au mainstream politico-médiatique. Bien au contraire.

Ainsi de Rached Ghannouchi, leader du parti Ennadha, principale organisation islamiste tunisienne, dont la milice dénommée « Ligue de protection de la révolution » a fait de nombreuses victimes chez les syndicalistes, les militants laïcs et les féministes de Tunisie.

Autre invité : Al Mokrie Al Idrissi. Ce Marocain, député du Parti de la justice et du développement, principale formation politique islamiste du Maroc, est connu, selon C. Bouchet, « pour ses positions obscurantistes et réactionnaires ». En novembre 2012 ce leader influent n’a pas hésité à appeler le gouvernement marocain à sévir contre les journalistes publiant des informations « portant atteinte à l’image du pays ».

Quant à Mohamad Ratib Nabulsi, professeur de jurisprudence islamique dans les mosquées de Damas, il n’hésitait pas à déclarer, le 28 avril 2011, sur la télévision Al-Aqsa du Hamas, à propos de la façon dont l´homosexualité était acceptée en Occident, qu´elle représentait un délit impliquant la peine de mort.

Lire la suite sur NovoPress

L’ado fugueuse convertie à l’islam et mariée par téléphone

MULHOUSE (NOVOpress via Bulletin de réinformation) Sept personnes ont été mises en examen cette semaine dans l’affaire de Mulhouse où une jeune fille de quinze ans avait fugué le 6 mai dernier. Elles sont poursuivies pour soustraction de mineure. L’adolescente avait quitté le domicile familial pour rejoindre à Valence un musulman de vingt‑huit ans qu’elle avait épousé par téléphone.

 

Les parents de la jeune fille ont découvert peu après que leur fille s’était convertie à l’islam quelques semaines auparavant, et que son musulman d’« époux » était déjà marié à une Yéménite. Elle a, d’ailleurs fugué, accompagnée d’amies elles aussi converties depuis peu. La jeune fille avait adopté les règles du salafisme, mouvance rigoriste de l’islam, et portait la burqa. Le marché de la rencontre entre musulmans et néoconverties semble très porteur, puisque selon le quotidien L’Alsace, un tel « mariage » se monnaie jusqu’à 7.000 €.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Epicure 20/05/2013 08:43


Voilà une Nouvelle modalité d'expression de la Psychose Hystérique qui a tant dérouté les psychiatres autrefois....


Ces ados sont schizophrènes et ont besoin de soins...Leurs exploiteurs, de prison à vie, car ils ne s'amenderont pas de leur Perversité, pas plus que ces jeunes filles qui ne guériront jamais
complètement  de leur pathologie (autant que la psychiatrie  le sache pour le moment.)