Islam et esclavage : courage et pertinence d’un universitaire sénégalais.

Publié le 13 Juillet 2011

Je publie ce nouveau témoignage qui rappelle oh combien, que l'esclavage n'a pas été commis uniquement par les "vilains blancs" les "salauds de colonialistes" "les affreux négriers de Bordeaux et de Nantes". Non, l'esclavage n'est pas le fait uniquement des blancs et les victimes uniquement des noirs.

L'esclavage est devenu un outil de guerre dans les mains de ces fameuses minorité visibles - Groupes de pressions destructeurs de Nation - qui se plongent, avec délice dans le victimaire facile et parfois dans la boue qui rapporte.

Quand je vois un noir dans la rue, je vois un homme! Alors pourquoi des noirs voient en moi un blanc forcèment descendant de négriers et sûrement raciste. C'est pitoyable, réducteur et ne sert que des associations qui ont tout à gagner. Contre la France surtout.

 

J'ai écrit souvent sur ce thème ( lire ICI) et je continuerai à me battre pour rétablir la vérité. Les négriers ont existé, les esclavagistes aussi. Mais durant 14 siècles, les arabo-musulmans ont fait régner la terreur dans l'Afrique intèrieure.

D'autres noirs ont vendu des esclaves. L'esclavage ne date pas du 15 iéme siècle comme l'annonce cette loi mémorielle honteuse, la loi Taubira.

Bien des blancs pourraient relever qu'ils ont été eux aussi victimes de l'esclavage si ce n'est les Géorgiens, les Serbes, les Bosniaques, les Bulgares et bien d'autres si ce n'est, ceux qui habitaient les côtes de la méditerranée européenne. Mais ils sont blancs alors qu'importe n'est-ce pas?

Gérard Brazon

********************************

 

 

Islam et esclavage : courage et pertinence d’un universitaire sénégalais.

-

Par l’Abbé Alain René Arbez

-

L’Occident est souvent dénoncé pour une de ses pires exactions, objectivement contraire à son idéal, l’esclavage des Noirs. Mais voici le travail de M. Tidiane N’Diaye, un anthropologue musulman, spécialiste des civilisations africaines, dont la courageuse recherche s’intitule « Le génocide voilé ». Une réflexion absolument inédite sur un autre volet jusqu’ici occulté : l’esclavagisme arabo-musulman, de Mahomet à nos jours. Si la traite négrière perpétrée par les Occidentaux durant deux siècles et demi a été une horreur, dénoncée à juste titre, les filières islamiques de l’esclavage noir remontent à 10 siècles auparavant, lors de l’arrivée des conquérants d’Allah en Afrique. En 652, le chef de guerre Abdallah ben Saïd imposait aux Soudanais un accord de livraison permanente d’esclaves qui s’est amplifiée au cours des siècles. De ce fait, M. N’Diaye estime dans son étude documentée que l’ensemble du commerce négrier mené par les Arabes en Afrique (18 millions de victimes) a constitué une hémorragie humaine infiniment plus dévastatrice que les méfaits esclavagistes des seuls Occidentaux.

-

Il souligne le fait que si les Arabo-musulmans ont systématiquement émasculé leurs esclaves, c’était pour ne laisser aucune mémoire possible de ce génocide lucratif s’étendant sur plus d’un millénaire ; alors que les descendants des malheureux noirs déportés par les Occidentaux durant deux siècles et demi en Amérique sont aujourd’hui 70 millions. Cet ouvrage est une contribution essentielle à l’encontre du déni habituel de l’esclavage lié au jihad, et cette étude fouillée signée d’un chercheur musulman offre le complément d’information indispensable à la condamnation toujours focalisée sur la seule traite négrière occidentale (voir littérature, médias et films). Il est bon de se souvenir à ce propos que se sont les Occidentaux qui par leur présence et leur référence à l’humanisme ont mis fin au 19ème siècle à l’esclavage en Afrique.

-

Abbé Alain René Arbez

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

francis CLAUDE 13/07/2011 17:28



Gérard ou je suis senile ou vous nous avez passé cet article de n'diaye il y a un mois a peinne!!! et sur lequel j'avais fait je crois un long comentaire de mon expérience sur ce sujet , pendant
ma longue vie Africaine?