Islam: Les chrétiens sont des «cibles légitimes».

Publié le 8 Novembre 2010

Irak | Al-Qaïda en Irak a affirmé que les chrétiens étaient désormais des «cibles légitimes» après l’expiration de son ultimatum à l’église copte d’Egypte qui demandait la libération de deux femmes.

KEYSTONE

              En revendiquant l’attaque d’une église à Bagdad dimanche, l’Etat islamique d’Irak (ISI) avait donné un ultimatum de 48 heures à l’Eglise copte d’Egypte pour libérer deux chrétiennes qui se seraient converties à l’islam et seraient "emprisonnées dans des monastères" de ce pays selon lui.

"L’ultimatum accordé à l’église copte dans l’Egypte musulmane pour qu’elle indique le statut de nos soeurs captives et les relâche a expiré", affirme le communiqué. "Par conséquent, le ministère de la Guerre dans l’Etat islamique d’Irak annonce que tous les centres, organisations, institutions, dirigeants et fidèles chrétiens sont des cibles légitimes pour les moujahidine, là où ils peuvent les atteindre", ajoute-t-il.

"Que tous les idolâtres, et en premier lieu le tyran du Vatican, sachent que l’épée meurtrière ne sera pas éloignée du cou de leurs adeptes avant qu’ils désavouent ce que fait le chien de l’Eglise égyptienne", dit encore le communiqué de la branche d’Al-Qaïda en Irak.

          L’attaque de dimanche soir à Bagdad, l’une des plus meurtrières contre les chrétiens d’Irak, a été menée par un commando armé en pleine messe en la cathédrale Sayidat al-Najat (Notre-Dame du Perpétuel secours), à la veille de la Toussaint.

Selon une source au sein du ministère irakien de l’Intérieur, 46 fidèles ont été tués et 60 blessés dimanche soir, et sept membres des forces de sécurité ont également trouvé la mort lorsque les commandos irakiens ont donné l’assaut pour mettre un terme à la prise d’otages dans la cathédrale syriaque catholique.

            Camilia Chehata et Wafa Constantine, les deux Egyptiennes citées par le groupe, sont les épouses de prêtres coptes dont la conversion à l'islam supposée a provoqué des remous en Egypte.

               Leur brève "disparition" --l’une en 2004, l’autre en juillet dernier-- avait alimenté les rumeurs sur leur conversion, forcée ou non, et une possible réclusion par l’Eglise.

Ces deux affaires ont exacerbé les tensions religieuses en Egypte, où les questions confessionnelles sont très sensibles.
                Des manifestations parfois virulentes ont été organisées des deux côtés, des Coptes parlant d’"enlèvement" et de "conversions forcées", des musulmans accusant l’Eglise de cacher les deux femmes et l’appelant à les "libérer".


 Et aussi sur le MONDE"

                     La prise d'otages visait la communauté chrétienne du pays, régulièrement prise pour cible par les "milices islamistes" qui déstabilisent l'Irak depuis la chute de Saddam Hussein. Ce nouveau jalon tragique d'une histoire récente, qui en compte beaucoup d'autres, ne manquera pas d'alimenter une tragédie en cours depuis plusieurs années : l'exil des chrétiens d'Orient.

Islamisme, guerres, conflits divers, notamment israélo-palestinien, pauvreté, les causes sont nombreuses qui expliquent ce drame : les chrétiens fuient les lieux qui sont le berceau de leur foi. L'archevêque de Kirkouk, autre ville irakienne, disait redouter un "exode mortel" lors du synode consacré aux chrétiens d'Orient, du 10 au 24 octobre, au Vatican.

Le gouvernement français, qui a accueilli 1 300 chrétiens d'Irak depuis 2008, a proposé, lundi 1er novembre, d'en recevoir 150 autres. Ils rejoindront dans l'exil près de la moitié de la population chrétienne d'Irak qui a fui le pays depuis une vingtaine d'années.

              Avec quelque 500 000 chrétiens encore sur place, l'Irak est le pays du Moyen-Orient qui a connu la plus forte hémorragie ces dernières décennies. Une accélération est à l'oeuvre depuis l'invasion américaine de 2003 et les violences qui en ont découlé.

            Le problème concerne toute la région. Pour le jésuite égyptien Samir Khalil Samir, l'un des artisans du synode, la disparition des chrétiens d'Orient n'est pas "une simple hypothèse" : en un siècle, la population chrétienne de Turquie est passée de 20 % à 0,2 %. Sur la même période, la part des chrétiens dans les pays qui ont vu naître et prospérer le christianisme est passée de 15 % à 6 % aujourd'hui.  

           En l'absence de statistiques fiables, les chiffres communément admis font état de quelque 20 millions de personnes sur une population de 350 millions, au Proche et Moyen-Orient. Le Liban abrite toujours la plus forte proportion de chrétiens.

Un ensemble de raisons économiques, politiques, démographiques et religieuses explique cette lente évaporation. Mais, depuis quelques années, le clergé et les fidèles mettent surtout en avant l'islamisation croissante des sociétés dans lesquelles ils vivent. "Les musulmans ne distinguent pas religion et politique", rappelaient les évêques lors du synode.

             Pour les communautés concernées, au-delà de l'islam radical, c'est désormais la confrontation au quotidien avec un islam politique qui rend difficile la survie de la culture et des traditions chrétiennes.

Le Vatican a dit son désarroi. Il ne devrait pas être seul : l'exode des chrétiens d'Orient est un drame qui nous concerne tous.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 10/11/2010 15:56



Amis lecteurs ,n'hésitez pas à commenter le blog de Gérard Brazon il est important qu'il figure en bonne place au hit parade pour que ses idées soient reconnues!



island girl 09/11/2010 21:30



Allah n'existe pas ! le paradis c'est ici sur terre ,si possible au bord de la mer ,le reste n'est que pure invention dans le but de soumettre les hommes à des lois tyranniques,quand les hommes
seront devenus intelligents (sans le carcan des religions)ils seront heureux...



Gérard Brazon 10/11/2010 13:24



Petit veinard! Toi tu es au bord de la mer sur ton île.



athanase 09/11/2010 21:05



Merci pour ces renseignements et ces citations.


Lisez le Coran


la sourate 9 versets 5 et 29.


sourate 2 versets 191 et 193


Les chrétiens sont des associateurs. Allah les condamnent à aller en enfer et sur cette terre, ils doivent être tués.


http://torah-injil-jesus.blog.co.uk



Gérard Brazon 10/11/2010 13:25



Je cite souvent les versets du Coran sur ce blog.



island girl 08/11/2010 23:31



Quand les français se réveilleront il sera trop tard,c'est maintenant qu'il faut arreter de tendre l'autre joue,rejetons les nuisibles!


Les religions rendent les gens fous et sont responsables des pires attrocités ,l'islam est la pire des "religions"