Islam: UMPS ou le déni de réalité. Par Lucien SA Oulahbib

Publié le 20 Février 2013

Par Lucien SA Oulahbib

Encore une preuve de plus de l'illusion : sur I-Télé, le vice président de la commission des affaires étrangères, UMP, reprochait au représentant socialiste des français de l'étranger, mardi 19 février 2013 au soir, de parler "d'islamistes" au lieu de "terroristes" (de ne pas suivre la consigne de Hollande) ce qui ne ferait qu' "alimenter" la haine anti-française et anti-occidentale puisque dans "les pays arabes islamisme veut dire musulman donc cela veut dire que la France est en guerre contre les musulmans" (dixit le représentant de l'UMP) voilà donc pourquoi votre fille est muette, c'est donc bien parce qu'il y a cette confusion que Boko Haram ou ses affiliés/dissidents vient de kidnapper des français au Cameroun bien sûr, Boko Haram catalogué par cet "expert" de "voyous-terroristes"… Mais de qui se moque-t-on?…

Boko Haram qui signifie littéralement que l'éducation occidentale doit être prohibée, est issu d'un Nord nigérien qui d'une part connaît la charia depuis plus de dix ans, d'autre part a toujours refusé du temps de la présence anglaise l'édification d'écoles non coraniques, d'où son retard sur tous les plans vis-à-vis d'un Sud certes chrétien mais ayant surtout accepté l'implantation de l'éducation précisément occidentale… Thomas Sowell, dans son livre Affirmative Action around the World (Yale University Press, 2004) l'explique très bien…. Or, expliquer que le "terrorisme" serait uniquement le produit d'une confusion dans le vocabulaire et d'un problème de développement comme tentait de l'expliquer le représentant socialiste, revient à exonérer l'islam de toute critique qui pourrait être constructive en soulignant son incapacité à répondre aux problèmes d'aujourd'hui en matière de développement économique, de réformes politiques, de libertés fondamentales, cela se voit d'ailleurs de plus en plus en Égypte, en Tunisie, en Syrie, dans tous les pays dominés par l'islam en particulier wahhabite ; les trois seules "exceptions", le Maroc, l'Indonésie, la Malaisie, ont de plus en plus de problèmes avec leurs extrémistes d'une part, d'autre part, ces pays sont issus d'une autre histoire, le Maroc est en majorité berbère qui a toujours refusé que le religieux domine le politique dans les assemblées villageoises, tandis qu'en Indonésie et en Malaisie, la présence forte des influences indoues, bouddhistes, aujourd'hui chrétiennes, empêche un basculement sans conditions vers une lecture salafiste aux antipodes de toute façon de l'histoire spécifique de cette contrée d'Asie.

Ce qui pourrait empêcher également un tel basculement serait précisément d'entamer une polémique, sereine, à l'encontre de toute cette lecture littérale musulmane qui persiste dans l'erreur très bien analysée par Robert R. Reilly dans The closing of the muslim Mind (Wilmington, Delaware, 2011) de préférer de rendre incréée donc irrationnelle (au sens de mettre hors de portée de la raison) les sources fondamentales de l'islam alors qu'il a existé une école rationnelle (les Mutazalistes) qui refusaient cette hérésie ; cette fermeture entraîna et entraîne encore ce refus féroce d'accepter le changement, un refus pourtant accepté et même respecté par tous ceux en Occident qui ont fait de l'islam quelque chose de sacré, alors qu'ils n'ont de cesse de critiquer toute once de conservatisme venue des autres religions et savoirs.

Au lieu donc d'expliquer que le fait de dire comme en Égypte, en Tunisie (en France aussi…) que "l'islam est la solution" s'avère erroné, nos apprentis sorciers en viennent à nier la réalité alors que ce faisant ils empêchent de pouvoir remédier aux maux qui l'assaillent. Pourtant leur stratégie d'évitement est bien installée au pouvoir depuis des années, sans aucun succès en la matière cependant : pourquoi ?…

Lucien SA Oulahbib

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

DURADUPIF 21/02/2013 11:51


Jusqu'à quand cette pression psychologique avec son terrorisme intellectuel cette politico-religion va t'elle rendre pénible la vie de nos Concitoyens Français ? (Seize Français kidnapés par des
arabo-musulmans) (Silence odieux des structures (trop de mosquées trop de pseudo Instituts musulman acceptés en France. OCI UOIF CFCM etc...etc...) Il suffit de lire des citoyens qui décrivent ce
qu'ils voient et ce qu'ils entendent dans nos transports et dans nos territoires urbanisés. Il suffit de lire, livres et journaux courageux (très peu), sur la montée vertigineuse des agressions
de toutes sortes, politiques et religieuses, faites notamment aux Européens et à nos Concitoyens. La montée de l'insuportabilité de nos citoyens est plus que palpable et ils sentent qu'il n'y
aura plus bientôt d'autres solutions pour demander aux islamo-fascistes d'arrêter de vouloir imposer la charia en France : que La Force.


 

island girl 21/02/2013 07:46


L'UMPS a le don de ne pas appeler un chat un chat et de changer la signification des mots ...par ex "un jeune"=racaille à faciès, les; "quartiers"=zones habitées par les dealers et les racailles
pas très clairs et, les; "terroristes"= "islamistes " ...tout cela en dit long sur ce que l'on cache au peuple !

Pivoine 20/02/2013 16:43


Le hasard de la programmation télévisuelle a fait qu'on a pu voir, sur LCP, quelques semaines avant les révolutions arabes, deux documentaires (un dimanche soir) sur les sociétés musulmanes et la
place de la religion dans le monde moderne. Des intellectuels (des vrais) arabes disaient très justement que l'islam devait se réformer, car il n'était plus en phase avec notre époque, et qu'il
empêchait le développement économique. Ce qui est malheureusement une évidence, l'islam étant trop contraignant, et de plus fataliste. Il pouvait convenir à des abrutis de nomades des siècles
plus tôt, mais n'a jamais pu assouvir les aspirations des peuples à une vie meilleure. Tout au contraire, il accroît la pauvreté et le malheur de ses fidèles qui émigrent, dans le but d'avoir une
vie meilleure, dans un pays non musulman !

lenibou 20/02/2013 16:22


Il faut dire a mr Sa Oulabib que les habitants du Nigeria sont des Nigerians et non des Nigeriens.