Islamisme et Etats-Unis : une alliance contre l’Europe. Par Anne Lauwaert

Publié le 22 Mai 2013

Ce 11 mai Riposte Laïque annonçait le livre de Jean-Loup Izambert “Crime sans châtiment. Il y parle de la stratégie du chaos. Schématiquement, Izambert dit que Washington déstabilise pour briser les états afin de pouvoir implanter ses transnationales qui lorgnent sur les richesse comme gaz, pétrole et autres matières premières, même l’eau. Pour ce faire ils manipulent des “islamo-bandits associés aux Frères Musulmans” qui eux tirent les ficelles en catimini…

Par Anne Lauwaert

Cette interview m’a rappelé l’ article “Comment une mosquée pour anciens nazis est devenue le centre de l’islam radical".

Texte original: Ian Johnson, « How a Mosque for Ex-Nazis Became Center of Radical Islam », The Wall Street Journal, 12.7.05 (ICI)

Il s’agit de la première mosquée construite à Munich au lendemain de la guerre WW II pour y accueillir des survivants des troupes SS musulmanes.

On y retrouve…  la CIA mais aussi les Frères Musulmans parmi lesquels la famille Ramadan et plusieurs noms qui ont défrayé la chronique après les attentats du WTC.

- En 1995 Hal Kane écrit, dans le rapport State of the world du Worldwatch Institute, un chapitre consacré aux migrations. “Les réfugiées et les migrants se déplacent en réponse aux pressions de la politique mondiale…” mais il cite également Machiavelli: “Envoyer des immigrants est le moyen le plus efficace pour coloniser les nations puisqu’il est moins offensif que l’envoi d’expéditions militaires et beaucoup moins couteux”…

- En 2001, Bill Sardi pose la question: la guerre d’Afghanistan n’est pas en réalité une excuse pour permettre à la compagnie UNOCAL d’installer le pipeline qui devait porter le pétrole des républiques Turkmenistan & Co vers Karachi ? http://www.lewrockwell.com/orig/sardi7.html ?

(voir mon article “la guerre d’Afghanistan est-elle la nôtre?”)

- On savait déjà que les USA avaient armé les talibans pour lutter contre l’URSS.

- En 2007 l’ex agent de la CIA, Larry Devlin explique  dans son livre “Chief of Station Congo” que la décolonisation du Congo c’était tout simplement que les Russes voulaient l’uranium du Katanga et les Américains ne voulaient pas que les Russes s’en emparent mais le voulaient pour eux-mêmes… et donc les Belges dehors… et la population dans la guerre civile…

- En 2001 Alexandre del Valle conclut que “Islamisme et Etats Unis : Une alliance contre l’Europe”… Dès la première page il part sur les chapeaux de roues:

“ (..) les cyniques stratèges et irresponsables américains prêts à pactiser avec le diable sanguinaire islamo-terroriste pourvu que le bloc russo-orthodoxe soit ceinturé, amoindri, combattu, refoulé et bientôt anéanti, ainsi on verra lors de la “guerre du Kosovo”, véritable nouvelle guerre de Crimée et apogée de la stratégie américaine de la “ceinture verte” (vert=islam)  contre le monde slavo-orthodoxe. Car la “guerre du Kosovo”, on ne le répétera jamais assez, fut à la fois une guerre contre la Serbie , rempart historique de l’Europe face au péril turco-islamiste et contre la Russie (…) le monstre vert  créé par les cyniques WASP dans le but d’anéantir le monstre rouge.”

Quelques extraits:

“Du politiquement correct à l’islamiquement correct”

“Conférence de Munich- Ceux qui aujourd’hui prônent la tolérance envers l’islamisme et dialoguent avec les fondamentalistes antioccidentaux commettent probablement le même type d’erreur.”

“Les masses rendues passives par la boulimie consommatrice et les séries télévisées”

Les USA ont pour priorité de maintenir le Moyen-Orient et le Maghreb dans la stagnation et l’ignorance et donc dans leur situation de dépendance technologique et économique

“La première cible visée pour abattre l’ennemi est l’intellect”

Le fanatisme islamique est donc utile aux Américains car il leur permet de faire indirectement échec à tous les mouvements nationalistes laïcs œuvrant à la modernisation et au développement du monde musulman, perspective que nombre d’Occidentaux redoutent…”

“Les USA qui entendent profiter de l’obscurantisme des mouvements islamistes et des régimes en place dans ces pays pour en exploiter les ressources, retarder leur développement et prendre la place des anciennes puissances coloniales européennes”

L’Europe ne doit en aucun cas devenir militairement et stratégiquement autonome vis à vis des Américains (…) il s’agit en fait d’empêcher l’édification d’une défense réellement européenne, laquelle passerait inévitablement par une alliance des Quinze avec la Russie face à l’hégémonie américaine et à la poussée turco-islamique au sud.”

“Les USA ont systématiquement réussi à affaiblir la présence des puissances européennes dans le monde”

“Washington compte se faire pardonner sa présence en Arabie et son soutien quasi inconditionnel à Israël en permettant l’édification d’un “Israël islamique” en plein cœur de l’Europe”

“L’isolement de la Russie et l’affaiblissement de l’Europe passent par la stratégie islamique : projet d’intégration de la Turquie dans l’UE

“Les Américains sont devenus les maîtres à travers des armes comme CNN ou les séries télévisées et productions cinématographiques grand public à haute teneur idéologique et manipulatoire.”

“Les admonestations idéologiques dites “antiracistes” exercent des pressions sur tous ceux qui, au sein des universités ou ailleurs, veulent traiter sereinement ce thème (…) C’est bien cette prégnance de l’identité islamique que sous-estime la pensée laïque moderne”

Un état européen en guerre contre des groupes ou des états islamistes pourrait-il compter sur la loyauté d’un policier, d’un officier, ou d’un fonctionnaire musulman? Là est en réalité le cœur du problème

“Si l’état Wahhabite possède ou contrôle de nombreuses structures médiatiques en Occident et parfois des agences de presse qui diffusent une culture non musulmane comme l’agence américaine UPI, elle demeure imperméable à toute pénétration des mœurs et de la culture occidentales à l’intérieur de ses frontières. Le royaume séoudien a en effet interdit les antennes paraboliques afin de “prévenir notre société de la contamination occidentale” expliquait récemment  le roi Fahd d’Arabie”

“L’américanisation constitue le processus de conquête par lequel l’empire idéologico-commercial américain parvient à étendre progressivement ses frontières. Elle débouche donc sur l’édification d’une communauté planétaire dépourvue de frontières fixes comparables à bien des égards à la Oumma islamique universelle. En conséquence, partout où se regroupent des Fidèles d’Allah ou des nationaux de n’importe quel pays convertis à la religion moderne du “pursuit of happiness”, nous avons a faire à une extraterritorialité politico-culturelle, à un no-man’s land civilisationnel, indépendamment même de l’éloignement géographique par rapport aux bases arrières et terres d’origine des deux religions conquérantes : La Mecque pour l’islam et New-York-Hollywood pour le “village mondial” anglo-saxon. Le politologue américain Benjamin Barber a nomme cette oumma anglo-saxonne la civilisation “McWorld

Bref, schématiquement si l’Europe est unie et forte, elle constitue une concurrente pour les USA. Pour l’affaiblir il suffit de la déstabiliser via la stratégie du chaos comme dit Izambert, via l’immigration comme dit Machiavelli et au moyen de l’islamisme qui a fait ses preuves en Afghanistan, au Moyen Orient, dans le Maghreb en ex Yougoslavie et … en Europe…

La riposte?

Alexandre del Valle l’explique dans “guerres contre l’Europe” : Pour une Grande Europe des nations, du Portugal à Behring; une Union Sacrée contre le péril islamiste et résistance au “soft”-totalitarisme de McWorld.

“L’Amérique n’est pas une nation comme les autres. Fondée à la fois par des groupes de marginaux plus ou moins délinquants, indésirables en Europe et à la recherche du seul profit, ainsi que par des pasteurs puritains-protestants obscurantistes  – tous unis dans une même entreprise d’extermination des peuples amérindiens autochtones – les Etats Unis constituent, ab origine, un “mutant civilisationnel” identitaire hybride. Intrinsèquement schizophrène en effet la “contre civilisation” américaine a toujours conservé sa nature ambivalente, oscillant constamment entre d’une part le moralisme des pasteurs fanatiques et d’autre part l’esprit des hors la loi, l’absence totale de scrupules héritée des cow-boys-voyous ou autres chercheurs d’or, renforcée par la jouissance que procure la transgression inévitable du moralisme. Les deux faces de Janus apparemment antagonistes de l’âme américaine étant toujours prêtes à se réunir pour imposer le “mode de vie américain” au reste du monde.”

Elle aurait tort de s’en priver surtout si elle trouve en face d’elle des victimes consentantes, des idiots utiles ou des collaborateurs…

Bref, tout se tient : depuis la fin de la guerre WW II la stratégie du chaos, diviser pour régner.

“Les Européens pouvaient difficilement accepter les dollars du plan Marshall tout en refusant les disques et les films venus d’Outre-Atlantique…”

La stratégie : inoculer “un virus mortel ”qui va se propager en douce, en l’occurrence stimuler une immigration manipulée idéologiquement et prôner  l’entrée de la Turquie dans l’UE ce qui signifie la propagation de l’antagoniste islam-théocratique dans l’Europe-démocratique.

La manœuvre peut réussir aussi longtemps que les immigrants ne comprennent pas qu’ils sont manipulés pour déstabiliser l’Europe et que les Européens ne comprennent pas la machination.

Si l’argent des trafics remplit les caisses noires on comprend que le commerce de la drogue ne soit pas liberalisé et si les religions servent de leviers actionnés par les pouvoirs on comprend pourquoi ceux-ci se liguent contre l’athéisme et la laïcité. Ajoutons-y l’impuissance des citoyens aussi longtemps qu’ils n’auront pas leur mot à dire au travers de la démocratie directe.

Il serait temps que les Européens cessent de confondre la liberté et le respect des identités des immigrés avec le cautionnement d’une entreprise de conquête démographique, idéologique, politique et spirituelle de l’Europe. Car derrière la défense légitime de la préservation de l’identité des immigrés musulmans, c’est en fait la conversion de l’Europe à l’islam que les islamistes appellent de leurs vœux. Il faudrait également arrêter d’opposer l’islam “noble, révolutionnaire et progressiste” des islamistes radicaux à celui archaïque des Séoudiens. Les Européens, réduits au silence par les capitaux américano-séoudiens issus de la manne pétrolière, ignorent ou font semblant d’ignorer que les mouvements islamistes sunnites tels que les Frères Musulmans ou le Jamaat al Tabligh diffusent est le même islam ultra rigoriste que les Wahhabites séoudiens.”

Dans ces 350 pages, Alexandre del Valle analyse les aspects de l’islam et passe en revue les conflits mondiaux, ceci en 2001… depuis… il suffit de regarder autour de soi.

Cependant les événements prennent une nouvelle tournure: allochtones et autochtones vont devoir non pas se combattre mais mener le même combat car nous sommes tous dans la même galère de la crise, la pollution, le réchauffement planétaire, etc… et là,  les USA pourraient bien être contraints de s’occuper de leurs propres oignons…  car  la CIA ne parviendra peut-être pas à manipuler les changements climatiques.

Anne Lauwaert

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Repost 0
Commenter cet article