Islamophobie: un mot mit en avant par les islamistes pour condamner le blasphème.

Publié le 22 Juin 2013

L’islamophobie, tout le monde le sait, est une création du régime iranien dans le but d’interdire toute critique de l’islam. Pour eux, le mot « islamophobie » revient à réduire la critique de l’idéologie politique de l’islam (Charia) à un acte raciste. Cela revenait à établir le délit de blasphème en France par le faux nez de l’antiracisme.

 

 Europe-Israël

La communication comme terrain de guerre

Mais les contre-arguments pour mettre à mal le concept d’islamophobie étaient évidents: l’islam n’est pas une race, les musulmans prédicateurs aiment d’ailleurs s’en prévaloir en démontrant que l’islam est adopté par bon nombre d’ethnies différentes. L’expression « islamophobie » ne sortait alors pas des milieux musulmans.

Lorsque les locaux de Charlie Hebdo ont été incendié suite aux caricatures sur Mahomet, la communication des activistes musulmans n’était pas simple. Même si les lois de la charia avaient parlé, il leurs étaient difficile d’invoquer ouvertement le délit de blasphème dans une République Laïque. Tariq Ramadan suite à cet événement tragique « dénonçait » selon lui le comportement « irresponsable » des caricaturistes, mettant ainsi la faute des violences sur le compte de Charlie Hebdo, comme si la violence était une conséquence prévisible de toute critique du « beau modèle Mahomet ».

 

Les femmes voilées molestées, nouvelle communication

Ainsi dans le parisien du 19-06, les déclarations de la jeune femme de 21 ans, qui s’est dit être agressée, sont d’une précision idéologique flagrante. Afin de séparer le racisme de l’ « islamophobie » le journal rapporte:

« La jeune femme, qui avait dans un premier temps mis en cause deux skinheads et évoqué un acte islamophobe, a affirmé dans sa plainte avoir été agressée par deux hommes, maisn’a pas évoqué d’insultes à 

caractère raciste de leur part.« 

Le tour est joué. On écarte le racisme pour enfler le concept d’ « islamophobie ».

Ici l’islam est victime, ce n’est plus le maghrébin.

 

Pression et risque d’émeutes

L’organisation de la communication islamique en France tourne parfaitement bien. Ainsi, dans le cas où, certains médias finissaient par écarter à nouveau le mot « islamophobe » une série de collectifs nés il y a un an passent alors à l’action:

Le collectif contre l’islamophobie (CCIF) dont le porte parole Marwan Muhammad déclarait en 2011, à la mosquée d’Orly: 

"Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française (Voir le lien sur Ivan Rioufol)

La Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI) dont vous allez découvrir le visage via son porte-parole. Un militant que l’on retrouvait il y a quelques années en vidéo à la tête des mouvements ultras pro-islam pro-palestine sur un média qui s’appelle « islamotion ». Islamotion est devenue une madrassa islamiste en ligne.

Et bien évidemment les soldats d’Allah. Des centaines de barbus, crânes rasés, bodybuildés débarquent à la mairie d’Argenteuil prêchant la victimisation et  hurlant à l’islamophobie. Le maire d’Argenteuil ainsi que le commissaire finissent par se replier dans l’enceinte de la mairie. (...)

Alain Wagner nous avait prévenu

Il y a bientôt deux ans Alain Wagner, président de l’ICLA (ONG) découvrait le chantage à l’islamophobie formulé à l’OSCE par des organisations turques issues du mouvement des Frères Musulmans. Ces organisations, dont le but d’instaurer le délit de blasphème, tentaient d’interdire la parole islamocritique en plaidant l’islamophobie. D’après leurs dire, les musulmans étaient persécutés par les français notamment. (il y a de quoi sourire).

Le manque flagrant de preuves, permettaient alors aux instances européennes de repousser l’exigence islamique.

C’est pour cela qu’il y a un peu plus d’un an, le CCIF a été crée, répertoriant les « actes islamophobes » (dont on ne sait si les témoignages seraient tous fiables) afin de servir de base factuelle au jour de la nouvelle plaidoirie des associations turques auprès des instances européennes. 

Ainsi le mot islamophobie est en train d’entrer dans le langage courant pour le grand plaisir des islamistes.

 

Axel Rehouv’ pour Europe-Israel.org

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

mika 22/06/2013 21:59


Clémentine Autain VS Élisabeth Lévy sur l'Islamophobie en France


 


https://www.youtube.com/watch?v=WH2nPcFN-pI

Charles Martel 22/06/2013 20:45


Ce document a été posté sur ‘Islam : danger planétaire’ http://ScoopItIslam.jumpingcrab.com et sur
https://twitter.com/CharlesMartelu


Flux RSS http://ScoopItIslam.jumpingcrab.com/rss.xml ( utilisez http://blogtrottr.com
)


 


islam : doctrine de haine, de soumission et d'extermination que les fascistes gauchistes islamo-collabos s'acharnent à appeler la 'religion d'amour, de tolérance et de paix' ^_^


 



Veuillez télécharger le document "Etat des lieux de la France actuelle concernant un danger planétaire - Version 13" à http://RevelationsIslam.chickenkiller.com ( Format PDF : http://RevelationsIslamPDF.chickenkiller.com )