Israël a demandé en vain 1 milliard de dollars en prêt au FMI pour aider l'Autorité Palestinienne

Publié le 5 Juillet 2012

Le gouverneur de la Banque centrale d'Israël Stanley Fisher a procédé à cette démarche durant la conférence annuelle du FMI mi-avril à Washington, à la suite d'un entretien avec le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, a indiqué le quotidien Haaretz.

Le gouverneur de la Banque centrale d'Israël Stanley Fisher a procédé à cette démarche durant la conférence annuelle du FMI mi-avril à Washington, à la suite d'un entretien avec le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, a indiqué le quotidien Haaretz.

Israël a récemment approché le Fonds monétaire international (FMI) pour obtenir un prêt d'un milliard de dollars destiné à l'Autorité palestinienne qui traverse une grave crise financière, selon des informations de presse confirmées par un haut responsable israélien.

Le gouverneur de la Banque centrale d'Israël Stanley Fisher a procédé à cette démarche durant la conférence annuelle du FMI mi-avril à Washington, à la suite d'un entretien avec le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, a indiqué le quotidien Haaretz.

M. Fisher a présenté cette demande avec le feu vert du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a précisé le journal.

N'étant pas un Etat, l'Autorité palestinienne n'est pas habilitée à obtenir un tel prêt et a donc demandé à Israël de se substituer à elle et de lui transférer les fonds qu'elle se serait engagée à lui restituer.

Ne voulant pas créer de précédent en octroyant un prêt à une entité non étatique, le FMI a écarté la demande israélienne, a encore dit Haaretz.

Interrogé par l'AFP, un haut responsable israélien qui a requis l'anonymat a confirmé l'exactitude de ces informations.

Selon un haut responsable israélien cité par le journal, également sous condition d'anonymat, "M. Netanyahu souhaite éviter l'écroulement financier de l'Autorité palestinienne, car cela pourrait avoir un impact très grave sur la situation sécuritaire en Cisjordanie".

L'Autorité palestinienne est confrontée à sa "pire crise financière" depuis sa création en 1994, a déclaré dimanche à l'AFP Ahmed Majdalani, ministre de l'Emploi dans le gouvernement de Salam Fayyad.

Il a notamment averti que si les pays arabes donateurs n'honoraient pas leurs promesses de dons, l'Autorité palestinienne ne serait pas en mesure de payer les salaires de ses fonctionnaires en juillet et de rembourser ses dettes contractées auprès d'entreprises privées de Cisjordanie.

L'Autorité palestinienne doit faire face à une crise chronique de ses finances et annonce régulièrement ne pas être en mesure de payer les milliers de salariés du secteur public, ou ne pas pouvoir verser leur salaire en temps voulu.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

sahabas 05/07/2012 19:43


Oula encore une stratégie juive de domination. C'est la stratégie de la domination par la dette, dont sont coutumiers nos chers cosmopolites internationaux : on pretent a taux d'intérets énorme,
qui augmente avec les années :; ensuite le débiteur rack toute sa vie pour rembourser et doit se soumettre à son créancier.


 


C'est exactement ce qui se passe en Grèce, et dans le reste de la planète : voir ce qu'a fait la banque Juive Goldmann Sach ! Un conseil à tous les peuples libres : ne jamais, jamais s'endetter
et surtout à l'égard des insitutions judaique que la banque mondiale, le FMI ou Goldmann et Lehmann. C'est une technique d'asservissement.

Claude Germain V 05/07/2012 19:20


Plus grave encore ,offrir de l'argent c'est bien , si c'est pour en doubler la somme d'ici deux ou trois ans c'est bien en le faisant fructifier ,en produisant et en exportant .......en creant
des usines ,des emploies productifs etc..etc...c'est mieux .


Maintenant si c'est pour en detourner la moitié pour des armes ,et le reste le distribuer jusqu'a extintion sans le faire produire ,ou en est l'utilité ???? .........en reclamer encore dans
quelques mois ???? a quoi cela sert'il dans ce cas là .....

Claude Germain V 05/07/2012 19:15


Heu........???? avec le fric que l'eur envoie ou leur a envoyé l'UMPS et tous les autes sympathisants donateurs ,ou part cet argent ??? au fait la veuve d'Arafat d'ou elle se trouve pourrait
envoyer au peuple de son mari décédé ( puisqu'elle est chretienne ) quelques centaines de millions de dollars ,enfin bref pour tout dire le fric de nos impots qui lui permet de vivre bien mieux
que nous........un bon geste madame ....