Israël doit achever sa mission det vaincre le Hamas. Par AM ISRAËL HAY

Publié le 21 Juillet 2014

Adaptation THÉRÈSE ZRIHEN-DVIR

Des Palestiniens fuient Gaza, le 20 juillet 2014.

 

Les vents de guerre qui soufflaient déjà depuis quelques décennies de la Bande de Gaza ont été sciemment ignorés tant par les israéliens que par l’Égypte. Les israéliens ont accepté une situation que nul ne peut, ni ne devrait permettre, simplement pour ne pas se confronter à une gauche anti-guerre, pacifiste et imprudente qui nie une réalité imposée. D’autre part, la crainte bien fondée de devoir dépêcher une armée et des soldats dont quelques uns au moins risquent d’y laisser leurs vies, pesait lourdement sur la balance. Israël se dota du dôme de fer qui minimisait les pertes en vies humaine, mais ne fléchissait en aucune façon l’imbattable ardeur de l’ennemi.

 

L’Égypte qui avait nourri dans son sein le Hamas, a compris un peu trop tard son erreur qu’elle paie très cher chaque jour qui passe.

Dans notre monde basé sur la loi du plus fort, il n’y a aucune place à des calculs de ce genre, surtout quand l’issue finale plafonne en suicide ou en soumission.

 

En ces récentes années, les bourgeonnants effets du pacifisme et du multiculturalisme commencent à se faire sentir et pas forcément dans le bon sens du mot. Observez un peu ce que le pacifisme a fait aux grandes puissances : Les USA ont perdu leur force de dissuasion, leur prestige et leur rôle de policier mondial. L’Europe, qui s’est vendue délibérément aux islamistes, constate trop tard, qu’elle s’est liée les mains et ne peut donc plus défendre ses droits, lois et valeurs sans devoir verser du sang. Elle recule, se courbe, accepte une ingérence de plus en plus croissante alors que le demain qui se profile, n’a rien de prometteur, sinon qu’il pave la voie à une prise de pouvoir opportune/intelligemment manigancée par ces mêmes hordes d’émigrants d’hier. Le futur de cette Europe trop magnanime et trop tolérante sera sans nul doute, soit la guerre civile, soit la soumission à ceux qui ont, par érosion et vandalisme, pris le pouvoir. Et ceux-là mêmes n’opteront pas pour la démocratie, mais plutôt, pour une théocratie, style Iran.

 

L’intégration a été inversée… Ce n’est plus l’Europe et/ou les USA et le Canada qui ont intégré des populations islamiques… C’est ces puissances qui se sont intégrées à l’Islam par contrainte, veulerie ou manque de courage de leur faire face.

 

Avec le Hezbollah accaparé en Syrie et au Liban, et la menaçante invasion de l’Iraq par l’ISIS - événement préoccupant tant pour le monde libre que pour les pays arabes voisins - Israël réalisait qu’il avait devant lui une opportunité unique qui lui offrait la possibilité de se défaire de ce mal suppurant appelé le Hamas. L’idée se réaffirma suite au rapt des trois adolescents. Leur sort était connu des autorités, puisque l’enregistrement de la police ne laissait aucun doute que les ravisseurs leur avaient tiré des coups de feu à bout portant. En principe, les germes de l’actuelle mission avaient commencé à pousser aussitôt que les recherches des trois adolescents avaient été entreprises en Cisjordanie, permettant aux services de sécurité et à l’armée d’opérer une épuration des armes emmagasinées par les militants du Hamas et l’arrêt de ces derniers.

 

Simultanément, le Hamas multipliait ses tirs de roquettes sur Israël, contraignant ce dernier à répliquer. Il faut croire qu’Israël n’avait qu’une connaissance relative de l’existence du réseau de tunnels souterrains que le Hamas avait entre-temps préparé sans être inquiété.

 

La lourde machine militaire israélienne se mit en marche. Il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter de réussir dans sa sainte mission de la protection du peuple israélien. D’après les effectifs appelés sous les drapeaux, cette mission vise plusieurs cibles dont la démolition de toute l’infrastructure de tunnels, l’affaiblissement du Hamas et la prise de contrôle par Abbas de la Bande de Gaza.

 

Personnellement, je ne pense pas que c’est là la solution optimale, puisqu’en fait, Abbas nourrit les mêmes objectifs que le Hamas à l’égard d’Israël. À mon avis, l’Égypte aura son mot à dire, ayant une frontière commune avec Gaza.

Occuper Gaza afin de sécuriser une région devenue trop dangereuse pour l’existence d’Israël est aussi évalué. De toute manière il faut permettre à l’armée d’accomplir sa mission et cesser surtout de lui lier les mains puisque l’ennemi est un véritable monstre, incapable d’avoir toute considération ou pitié envers son peuple… Il n’en aura certainement pas envers les soldats israéliens.

AM ISRAËL HAY

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

marco 21/07/2014 20:27


Israel doit utiliser son droite de féfense de manière très violente et couper la tête du hamas,les provocations de ses assassins n'a que trop durer.


Les gaulois dignent de ce nom ne se soumettront jamais au diktat d'un quelqconque gouvernement miusulman il fera la guerre.Et ce sera une bonne chose dans ce cas.

island girl 21/07/2014 19:48


Je suis tout à fait d'accord Israel doit réagir avec force pour éradiquer ces terroristes et protéger ses  civils.