Israël, la Flottille humanitaire", du sang et des larmes pour demain? La haine pour politique.

Publié le 4 Juin 2010

J’édite cette lettre d’une lectrice parce qu’elle me touche et m’angoisse à la fois. Elle soutient mon action qui se veut une voix contre la bien pensance, le politiquement correct et pour la liberté d’expression. Je constate chaque jour, à quel point beaucoup de français par leur réaction commencent à réaliser combien notre pays va mal. Mais ils sont désarmés par les médias, les politiques et tous ceux qui participent à cette abaissement de la lbre expression. La libre expression! Ils la veulent avec des lignes jaunes, des lignes rouges qui sont autant de liens resserrant la corde autout du cou de la Liberté de penser. Bientôt on ne pourra plus écrire son nom!

Cher Gérard encore une fois Israël se retrouve isolé du monde entier, encore une fois Israël se retrouve au centre de la polémique ambiante qui ne comptait que sur cet incident pour se manifester et crier sa haine du peuple israélien et du peuple juif en général.

Israël se défend, et défend son peuple.

En aucun cas on a le droit de blâmer ce peuple fier mais juste. On ne parle ici ni de provocation, mais du simple fait de défendre son territoire.

 Les images présentées sur les chaines islamistes sont totalement à l'opposé de celles présentées sur la chaine israélienne ; on condamne Israël sans savoir.....

Israël ne peut survivre qu'en se défendant et ne peut compter que sur ses hommes pour vaincre et condamner le terrorisme bête et aveugle .....

 Merci pour votre lettre d'humeur qui me fait du bien.

 

 

Car enfin, cette « affaire » que l’on veut gravissime, et elle l’est à bien des égards, reflète une réalité française qui peut faire peur à des français lambdas qu’ils soient pro-israélien ou non. La violence dans les rues de France à ce sujet ne cesse de m’interroger voire de m’inquiéter.

           En effet, c’est tout d’abord une affaire étrangère. Qui relève donc des affaires étrangères.  Tous français peut se sentir concernés certes mais d’un point de vue français.

De plus à l’origine, c’est une provocation orchestrée par une ONG turque pro-palestinienne. Une ONG puissante, proche du Hamas dont on ignore tout du financement. Mais quoique l’on en dise, de toutes façons, par la Turquie elle-même in fine!

1/ Ce pays occupe en toute illégalité une partie de l’Île de Chypre après un débarquement de troupes militaires.

2/ Ce même pays refuse à la partie encore libre de Chypre de commercer avec lui en violation flagrante avec les traités de libre commerce qui unissent les pays de l’Union Européenne avec la Turquie.  

3/ Ce même pays qui revendique son entrée en Europe comme pays intégré et non comme partenaire. Ce pays qui se veut européen (à quel titre, on se le demande encore), favorise clairement sa politique arabe et révise sa collaboration avec Israël. Une collaboration poussée puisque cela allait jusqu’aux militaires. C’est donc ce pays qui se veut le chevalier blanc sur la scène du Moyen Orient.

On peut se demander si ce n’est pas un jeu de billard à trois bandes, un signe aux européens qui signifierait « Vous arrêtez de m’interdire l’entrée dans l’Europe sinon, je vous mène une guerre interne via le conflit israélo-palestinien ». Si c’est cela, je crains fort que les réticences des européens comme la France et l’Allemagne s’estompent comme neige au soleil. L’esprit de Munich n’est pas mort en France! C’est même plutôt le contraire. Il n’y a pas de général Charles de Gaulle de rechange non plus !

        

             Quand, en tant que français, je vois une manifestation ressemblant plus à une horde vociférer sa haine anti-juive, sous prétexte d’antisionisme (mode qui consiste à détourner l’interdit antisémite) avec des drapeaux palestiniens, algériens et autres, je me demande ou sont les français qui exprimeraient une éventuelle colère ?

Lundi, environ 1.500 personnes se sont rassemblées place Kleber à Strasbourg, dans le Bas-Rhin, pour protester contre « l’intervention meurtrière » de l’armée israélienne sur un convoi humanitaire pour Gaza.

Au cours de ce rassemblement, des heurts se sont produits avec les forces de l'ordre quand des manifestants ont voulu se diriger vers la synagogue de la ville. Les forces de l’ordre ont tiré des grenades lacrymogènes en direction des manifestants qui lançaient des pierres.  La synagogue de Strasbourg fait l’objet d’une surveillance renforcée, a indiqué une source policière.

 

Qu’est-ce donc que ces français qui défilent sous d’autres drapeaux que le leur ? Qu’est-ce donc que ces français qui hurlent Mort à Israël, pays reconnu internationalement et surtout par la France ? Qui veulent s’en prendre à une synagogue.

Est-ce donc les même français qui défilaient il y a peu dans les rues de Paris avec le MRAP aux cris de Mort aux juifs ?  Ils y ressemblaient dans tous les cas ! Même regard haineux, mêmes délires verbaux, mêmes débordements racistes. Personne en face pour protester contre ces excès ! Ni dans les médias, mais nous avons l’habitude tant ils sont soumis si ce n’est dhimmis, ni même dans le personnel politique tout occupé à dénoncer l’agression israélienne sans tenir compte des contextes!   

 

Dans quel pays vivons-nous désormais ? La guerre au Moyen Orient est entrée de plain pied dans notre pays. Israël, qui devrait-être notre allié naturel de par son histoire, sa démocratie, sa société si proche de notre modèle occidental, devient la nation à condamné sinon à abattre ! Pour faire plaisir à qui ?

A des peuples qui refusent notre mode de vie et qui appellent à sa destruction ! Aux organisations terroristes comme le Hetzbollah libanais ou le Hamas que l’Europe finance déjà ! A des pouvoirs politiques ou religieux qui détestent tout ce qui est nous, pays occidentaux ! Quelle mouche nous a piquée ? Quel grand rire doit les secouer tous ces gens, ces dirigeants, ces religieux qui manipulent nos démocraties, nos états de droits.

Nos gouvernements font semblant de tout contrôler. Ils ne voient que la main sur le cœur. Ils ignorent ou feignent de ne pas voir le couteau entre les dents.

Israël est un rempart, à son corps défendant j’imagine, de l’occident. Si l’occident abandonne Israël, c’est lui-même qu’il abandonne comme nous avons abandonné la Tchécoslovaquie en 1938 ! Nous gagnerons quelques mois, quelques années mais nous serons vaincus par la horde et la barbarie des tenants d’une religion qui s’affirme et que l’on sent rétrograde en terme des droits de la femme et donc des droits de l’homme à terme.

Soyons prudent certes, mais ne soyons pas indulgent avec les barbares. Ils avancent en tenue de bergers mais sous les vêtements, ce sont des loups féroces disait Saint Mathieu.

Nos politiques de droite comme de gauche, n’ont plus de dents. Ils négocieront bientôt la soupe, les légumes et la viande qui nous appartiennent pour peu qu’on leur laisse le confort des assembleés.

Bientôt, après les voitures brûlées dans les cités, ce sera les intifadas dans les banlieues. Avec la bénédiction des prêtres déjà soumis et les salutations de la classe politique craintive ou impuissante si ce n’est intéressée par de potentiels électeurs.

 

Très honnêtement, je suis vraiment inquiet pour mon pays car, j’en ai pas d’autres de rechange, je n’ai pas de deuxième, voire de troisième patrie. Je n’ai qu’un seul drapeau, un seul hymne national, une seule patrie, celui de France. Mon drapeau tricolore, c’est celui que certains français de papiers descendent de bâtiments publiques comme à Toulouse, et qu’ils remplacent par un autre, celui de leur cœur sans que personne ne s’en émeuve ni ne porte plainte.

Jamais, le général Charles de Gaulle n’aurait toléré, ni de prés ni de loin, cette chienlit, ces actions qui sont avant tout anti-françaises avant d’être, anti quoique ce soit d’autres !

Qu’ils y songent ces politiques qui rendent hommage à Charles de Gaulle aujourd’hui ! Qu’ils soient de droite comme de gauche d’ailleurs. Il fût bien seul lors de la débâcle de 1940. Face au compromis, à la volonté d’abdiquer sans combattre.

Gérard Brazon

 

Le caractère c’est d’abord de négliger d’être outragé ou abandonné par les siens. Charles de Gaulle

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 07/06/2010 00:29



je suis choqué, vous êtes choqué, nous sommes de plus en plus nombreux à le faire savoir. Pas encore suffisamment pour que les politiques comprennent qu'il faut inverser la vapeur. Pour
l'instant, ce sont les associations de type MRAP, SOS Racisme, LdH et autres qui font la loi et tétanisent les gouvernements. Le plus souvent elles ne représentent qu'elles-mêmes. Ils suffirait
de fermer les robinets des subventions. Mais même ça, c'est déjà trop. C'est peu de le dire. Charles de Gaulle ne se serait pas formalisé de ces associations. J'en suis bien certain.


Bien à vous Catherine.



catherine 06/06/2010 23:28



Bonsoir,


La référence à de Gaulle ne m'a pas choquée, je tenais à rappeler simplement sa politique pro arabe. Je ne sais pas comment il réagirait aujourd'hui. J'essaie surtout de comprendre l'histoire
contemporaine de notre pays qu'en fait je connais mal, bien que l'ayant vécue pour une partie. Je suis plutôt choquée par ce qui vous choque et que vous dénoncez.



Duchnock 06/06/2010 00:13



Oui M. Brazon quels sont donc ces "français" qui défilent, chaque fois qu'Israël défend son territoire, en hurlant mort à israël et sarko complice. Et oui on en est là. Le hamas et le hezbollah
défilent dans nos rues sans que nos zélites y trouvent à redire. Et bien ce ne sont pas des français, ce sont des étrangers se réclamant musulmans de turquie, d'algérie, du maroc et d'autres
pays arabo-musulmans. Ils l'affichent sur leurs calicots. Voilà où notre république molle et le laxisme honteux de nos zélites nous a mené. En territoire républicains français des individus
manifestent sous des drapeaux etrangers en dehors des partis républicains français et sont mobilisés en un clin d'oeil quand il s'agit de protester contre israël. On ne saura pas l'analyse des
services de renseignements français, qui organise tout cela, quel rôle joue les islamistes, les imams sur notre territoire qui finance, qui soutien, qui maniplule, etc... etc... ?



Malika 04/06/2010 21:17



Bonjour mon ami


 Oui tu as le droit de penser et de réfléchir aussi.
Je ne suis pas tjrs d accord avec toi, mais je persiste que tu
écris très bien. Un vrai PRO.


Je  t embrasse


 



Gérard Brazon 04/06/2010 21:00



Dans tout cette article, je regratte qu'il n'y a que que la référence à de Gaulle qui vous a choquée Catherine. Pour moi de Gaulle est multiple. Celui des annéeé trente et
quarante. Celui des années cinquante. Il est vrai qu'à partir de 67, j'ai moins apprécié sa politique. Il reste pour moi le libérateur, celui qui seul décida de résister pendant que 569
députés à majorité socialiste votés les pleins pouvoirs à Philippe Pétain. Ce Charles de Gaulle n'aurait pas accepté cette France dont les héritiers se disent Gaullistes y compris à
gauche d'ailleurs.


Bien à vous Catherine 



catherine 04/06/2010 13:36



Bonjour,


Je ne vais pas âtre tout à fait d'accord avec vous sur la référence à de Gaulle, lequel, antiaméricain et antisioniste, a mené une politique pro-arabe.



Anne Pinturier 04/06/2010 09:23



Enfin lire autre chose sur ce sujet. Merci. Je me demandais, depuis quelques jours, si je trouverais des lignes disant autre chose que "les pauvres palestiniens et les méchants israëliens". Merci
encore.



Gérard Brazon 04/06/2010 21:10



C'est moi qui vous remercie de me lire et de participer aux commentaires. Ce blog est ouvert. Bien à vous Anne.