Israël: la vérité est le dernier souci de la presse française. Par Jean-Patrick Grumberg

Publié le 28 Décembre 2013

Tsahal a effectué une frappe aérienne sur des sites terroristes dans la bande de Gaza. Oui. Mais ce que les médias ont « omis » de préciser, c’est que cette frappe n’est pas une agression d’Israël contre Gaza mais une riposte contre un attentat terroriste.

Tôt ce matin, un sniper a tiré, et assassiné un civil israélien à la frontière entre Israël et le bande de Gaza.

Suite à cette attaque, je répète suite à cette attaque (chers confrères, est-ce qu’il y a des mots que vous ne comprenez pas dans cette phrase?), l’Armée de l’Air israélienne et des tanks de Tsahal ont ciblé des sites d’activités terroristes de la bande de Gaza.

Une usine de manufacture d’armes située au sud de la bande de Gaza, une infrastructure terroriste située au centre, ainsi qu’un site de lancement de roquettes au nord de la bande de Gaza ont été atteints.

Je vous autorise, chers confrères, à ne pas vous poser les deux questions qui fâchent :

1) avec quel argent les pauvres palestiniens financent-ils ces achats d’armement et d’infrastructure,

et 2) pourquoi achètent-ils des armes au lieu de laisser se développer un « drame humanitaire » à Gaza, ou de construire des bouches d’égoûts et éviter les inondations de la semaine dernière.

Finalement, des terroristes ont été éliminés lors de ces frappes, et c’est très bien : ça favorise le développement durable.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Namide 29/12/2013 09:10


J'emerais poser une question directe et precise pour gerard;


Quand est-ce que cette attaque a été faite ?