ISRAËL RESTERA-T-IL JUIF ? PAR THÉRÈSE ZRIHEN-DVIR

Publié le 9 Juillet 2014

 

Il faut avouer que cette question nous a effleurés dès notre arrivée en Israël en 1967. Quelques années plus tard, après notre Aliyah, nous nous rappelons avoir ouvertement posé cette question aux ministres et aux membres du parlement d’Israël lors de certaines rencontres politiques avec les nouveaux immigrants.

Par http://theresedvir.com/

« Que se passera-t-il si la population musulmane actuelle dépasse démographiquement la population juive ? »

 

À cette question, personne ne nous avait honorés d’une réponse. Déjà à cette époque d’après guerre, les enjeux politiques pesaient dans la balance. Pour se faire élire, beaucoup de membres du parlement préféraient jouer à l’autruche et ignorer les véritables dangers qui ne manqueraient pas de surgir en l’espace de quelques années seulement, et cela pour le gain pur et simple de votes.

 

Durant nos études de la langue hébraïque dans un kibboutz, cette question perça à nouveau, et là aussi, il nous a semblé que les préoccupations existentielles les plus urgentes dépassaient de loin un obstacle évident que chacun préférait mettre de côté, pour l’instant … Or cette négligence commence déjà à nous imposer une réalité à laquelle l’état d’Israël doit aujourd’hui faire face, et elle n’est guère contournable.

 

Immédiatement après l’annonce de l’assassinat du jeune palestinien à Jérusalem, les arabes israéliens s’étaient d’un commun accord déchainés dans presque toutes les grandes agglomérations locales mixtes et non mixtes au point de représenter un sérieux tourment pour la sécurité interne du pays.

 

Il a suffit d’un simple meurtre perpétré apparemment par des extrémistes juifs, pour que cette tranche musulmane qui représente un quart de la population israélienne se révolte et menace sans ambages, la quiétude et l’harmonie qu’Israël tisse inlassablement entre deux peuples aux mœurs diamétralement opposées.

 

Il n’y a aucune proportion, aucune logique à cette violence et brutalité : Jets de pierres, cocktails Molotov, voitures brulées, et artères principales bloquées… Émeutes dangereuses qui risquent d’atteindre des dimensions où le contrôle  s'étrécit comme une peau de chagrin.

 

Les israéliens ont tellement cherché à se conformer aux occidentaux qu’ils ont omis de prendre en considération l’énorme fossé culturel existant entre deux peuples : le peuple juif, plus tolérant, plus ouvert à l’acceptation en son sein d’une autre culture. Et celui arabe, musulman, généralement antisémite, radical et intolérant, qui se transforme à toute occasion, en un indomptable barbare. Des extrémistes existent généralement parmi tous les peuples… Mais ce qui effraie le plus, est leur nombre et l’influence qu’ils peuvent avoir sur leur communauté.

 

Avec un vieux conflit territorien sous les aisselles, les palestiniens arabes musulmans ne formeront jamais une population capable de tolérer l’existence de l’autre. La lutte se perpétuera sous une myriade d'aspects jusqu’à la définition irrévocable d’un unique vainqueur. Les juifs sont liés historiquement à ce lopin de terre, alors que les musulmans revendiqueront toute terre qui fut une fois conquise par l’Islam.

 

Il faut aussi analyser les portées de toute initiative lorsque des musulmans en sont, en quelque sorte, impliqués. Nous avons vu ce qu’ils font dans tous les pays du monde où leur présence et nombre sont devenus plus ou moins distinctifs. À la moindre opposition, ils s’emportent et saccagent tout ce qui les entoure, voitures, magasins, lieux publics, rues, passants… Leurs éclats de fureur sont mondialement notoires et servent à intimider les pays qui les hébergent et qui se voient contraints d’acheter leur silence par des renonciations portant préjudice à la totalité de la population, mais favorisant les islamistes. C’est la stratégie de la conquête par grignotement/étapes.

 

Il faut comprendre qu’une grande majorité des israéliens est formée par des ressortissants de juifs nés et ayant vécus dans des pays arabes. Ces juifs ont fuit leurs patries par lassitude, érosion et peur de la population arabe au sein duquel ils résidaient. Ils étaient des dhimmis qui, pour survivre, devenaient si transparents qu’on pouvait à peine noter leur présence. Ils avaient souffert de la main des arabes, qui les maltraitaient, harassaient, volaient, tabassaient pour un oui ou un nom, sans omettre de mentionner les crimes et les abductions dérivant de l’antisémitisme.

 

Ces juifs portent particulièrement les séquelles de leur passé arabe. Ils verront dans les émeutes des citoyens arabes au sein d’Israël, un retour à une situation qu’ils ont désespérément cherché à fuir, abandonnant leurs biens pour se réfugier en Israël. Essayez seulement de vous imaginer leur effroi de se retrouver exactement à l’emplacement où ils étaient avant d’entreprendre leur exode vers la terre de leurs ancêtres.

 

Israël et ses dirigeants, ont-ils réellement pris en considération ce qu’une population grossissante musulmane anti-juive et anti-Israël ferait si par malheur elle réussit à s’emparer des rênes du gouvernement ? Observez cette charmante Hanin Jouabi au parlement israélien qui donne raison à la terreur palestinienne contre Israël. Et Ahmed Tibbi, membre du parlement israélien qu’on rencontre partout où les palestiniens s’insurgent… et… et… une liste interminable d''ennemis nourris par Israël, qui ressemblent à s’y tromper, à des fossoyeurs creusant la tombe aux juifs dans la terre de leurs ancêtres.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Marie-claire Muller 09/07/2014 23:09


Destructions causées par l’armée israélienne à Gaza – Les
images proviennent de Syrie et d’Irak !



Posted On 08 juil 2014


By : Michel Garroté


Comments: 2






Michel Garroté, réd en chef –- La plupart des images qui sont partagées sur des médias visant à démontrer les destructions engendrées par l’armée
israélienne à Gaza ne sont pas des photos de l’opération en cours mais proviennent de Syrie et d’Irak et la majorité datent de 2009. Le hashtag # GazaUnderAttack a été utilisé des centaines de
milliers de fois pour distribuer des photos prétendant montrer les conséquences des frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza. Or, une enquête a constaté que bon nombre de ces images ne
sont pas prise dans la bande de Gaza et ne sont pas d’aujourd’hui, certaines datant de 2009 et ayant été prises en Syrie et en Irak (pour en savoir plus, cliquez sur l’un des deux ou les deux
liens en bas de page).


Reproduction autorisée avec mention :


M. Garroté réd chef www.dreuz.info


Sources :


http://koide9enisrael.blogspot.ch/2014/07/la-bbc-met-en-garde-les-photos-de-gaza.html


http://www.jforum.fr/forum/international/article/le-trafic-d-images-dans-la

L'EN SAIGNANT 09/07/2014 19:39


C'est un schéma universel de la conquête du monde par ces tarés incultes et ineptes en tout ... Exactement ce qui arrive en France et en Europe ... Le pire est que pour la gloire d'allah on ne
fout rien d'autre que se mettres le cul en l'air 5 fois par jour pour psalmodier des conneries, ne rien produire ni enrichir (sauf quelque émirs méprisants cruels et a-sociaux, représentants du
prophète ... ) donc réduire progressivement la terre entière à l'état de squelette misérable en tout ... LE MONDE ENTIER DANS LA M.... par la connerie des occidentaux qui creusent leurs tombes en
finançant leurs fornications envahissantes qui simultanément à leur développement numérique stérilisent tout ce qui est démocratie,  arts et sciences  ...!. Pauvres occidentaux ...
 vous êtes en train de vous saborder..... en ignorant qu'ils n'ont jamais inventé le ZÉRO mais qu'ils en sont la nature et l'essence  même !