ISRAELVALLEY'TECH: Une nouvelle révolution industrielle est en marche à Tel-Aviv. Préface Gérard Brazon

Publié le 16 Décembre 2012

Demain Israël deviendra un des plus gros producteurs d'énergie fossile avec ses réserves de pétrole. Demain Israël qui ne fonctionne pas à la manière des malades de dieu de Gaza et autres tarés de l'islamisme siégeant en Arabie Saoudite et au Qatar deviendra un géant de la technologie high tech. Sans doute même que cela a un lien avec la situation actuelle et le conflit que les arabos-musulmans intensifient contre Israël.

Mais je ne suis qu'un petit citoyen insignifiant ayant sûrement trop d'imagination et bien trop amateur de politico-science-fiction. En attendant, voici une preuve supplémentaire du génie des scientifiques israéliens qui n'a rien à voir avec celui des attardés d'Allah. Un peu comme Copernic avec le Pape. Sauf qu'Israël a les moyens de dire son fait alors que Copernic était obligé de se taire.

Gérard Brazon

****

Une nouvelle révolution industrielle est en marche. Elle sera dirigée par une armée de machines auto-réplicantes qui vont changer la face d’Israël et du monde. Cette révolution robotique est en cours sous la forme d’imprimantes 3D auto-réplicantes qui “feront d’Israël le leader de la prochaine révolution industrielle, l’impression 3D” d’après Gidi Grinstein, directeur de l’Institut Reut. “Mais c’est bien plus que l’impression 3D. Il s’agit de créer un réseau d’espaces open-source où chacun peut venir et créer des choses, ainsi qu’apprendre les compétences nécessaires pour prospérer dans cette nouvelle ère.”

On dirait presque de la science-fiction, mais c’est un fait scientifique. Dans un sous-sol anodin du centre de Tel Aviv, l’Institut Reut a mis en place le premier laboratoire d’impression 3D open-source en Israël, où des groupes d’élèves du secondaire sont déjà en train de concevoir et de produire une grande variété de produits en utilisant des programmes informatiques sophistiqués et des matériaux résistants et durables à base d’amidon de maïs (appelés PLA), destinés à être utilisés dans le laboratoire 3D open-source XLN (Cross-Labs Network) de l’Institut Reut, avec ses imprimantes auto-réplicantes.

Le fonctionnement d’une imprimante 3D ressemble beaucoup à celui d’une imprimante laser, sauf qu’au lieu du toner, l’imprimante utilise du PLA pour l’impression et au lieu de remplir un espace en deux dimensions avec des mots et des images, l’imprimante 3D génère des couches de PLA sur une surface, en ajoutant assez de couches pour que l’objet désiré soit crée. Une imprimante 3D peut également se reproduire : c’est sur cette spécificité que s’appuie l’Institut Reut pour remplir les laboratoires qu’il envisage. “Il faut environ une semaine pour imprimer une nouvelle imprimante, et chacune coûte environ de $600 à $700,” explique Matan Harel, un des responsables du laboratoire. Au final Harel espère que le laboratoire va produire des imprimantes qui créent de plus grandes imprimantes pouvant produire de plus gros objets : les imprimantes de l’Institut Reut seront donc en mesure de produire non seulement des imprimantes pour remplir de nouveaux laboratoires, mais également les laboratoires eux-mêmes.

http://www.reut-institute.org
Article en anglais “Adding a new dimension to printing in Israel” paru le 2/11/2012 : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/OL8mh

Rédacteurs :
Dr. Guillaume SICARD, VI Chercheur au Technion

Source: http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71594.htm

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Claude Germain V 17/12/2012 00:10


Je pense que c'est une deviation du sujet , mais effectivement dans quelques temps , si cela ne cree pas un conflit avec la Turquie ou un autre pays , Israel a decouvert d'immense
reserves petrolieres au large de ses cotes .Avec le petrole on peut fabriquer du plastique ?????????????

Banro 16/12/2012 23:55


J'ai déjà lu plusieurs articles sur l'imprimante 3D qui est une véritable révolution, mais je ne vois pas le rapport avec le début de l'article :


"Demain Israël deviendra un des plus gros producteurs d'énergie fossile avec ses réserves de pétrole. "

Claude Germain V 16/12/2012 10:58


On pourrait remplacer le mot imprimante 3D ( qui n'est pas en lui même faux ,mais ???) par robot multi-reproducteur ....Car c'est très bien de faire un rèplicateur , mais si vous voulez refaire
une imprimante prototype en reproduction , il vous faudra une reproduction en 3D X 4D X 5D etc...etc...soit UNE VERITABLE MATRICE ACTIVE CREATIVE DANS L'ESPACE , car l'imprimante
en question possède des courroies , des moteurs , des cartes électroniques avec des composants x ,y , z formés de multi matières que le "rèplicateur va devoir recréer , réassembler , des vis ,
une carcasse multi point , multi-fixations ,etc....etc..... si les technos bureaucrates Israéliens voulaient bien m'offrir un voyage d'études en Israël pendant quelques jours , JE SUIS
PRENEUR IMMEDIATEMENT pour confirmer ensuite leurs dires ,.................................. car pour le moment  selon ce qu’ils" expliquent nous nous trouverions dans une 3eme
voire 4eme ou 5eme dimension MAIS DANS UN MONDE VIRTUEL .......................................Déjà que le jour ou les physiciens  ( les vrais ) auront découverts le Boson-De-Dieu ,
l'Humanité "Pensante pourra se poser la question ,toujours par rapport au Boson X " l'humanité terrestre est ‘elle réelle ? ou vivons nous dans un monde virtuel .... et c'est là que la science
touche le spirituel , comme l'a dit le Christ :" le royaume de mon Pere n'est pas de ce monde , donc si le Boson X est "LE PERE" sur quel monde vivons nous ???? Illusion ou matière ??? ou pour
nous "les créatures : sommes nous des illusions de matière ????....................Sacré dilemme , voila une bonne planche de travail a faire ....... J.D
................................................................


Merci d'une explication plus convainquante et plus terre a terre .

Claude Germain V 16/12/2012 10:55