Istres. L'élève jette une bouteille d'acide sur l'enseignante

Publié le 13 Décembre 2012

BOUCHES-DU-RHÔNE

Le lycée professionnel Latécoère à Istres./AFP - Tous droits réservés. Copie interdite.
Le lycée professionnel Latécoère à Istres./AFP () 

Le lycée professionnel Latécoère à Istres./AFP

Une enseignante a été visée hier par le jet d'une bouteille d'acide en plein cours dans un lycée professionnel d'Istres. Elle a porté plainte pour «menaces verbales», affirmant être l'objet de menaces antisémites. Deux élèves, dont un majeur, qui a jeté la bouteille, ont été interpellés.

Deux lycéens en classe de seconde du lycée professionnel Latécoère d'Istres (Bouches-Du-Rhône) seront présentés ce matin au parquet pour répondre de «violences en réunion avec armes par destination». Les deux élèves, âgés de 17 et 19 ans, se trouvaient toujours hier soir en garde à vue au commissariat de la ville.

Mardi matin, en début de cours, le plus âgé a lancé une bombe artisanale dans le cours d'arts plastiques en direction de leur professeur : une bouteille plastique remplie d'acide chlorydrique et d'aluminium projetée par la porte de la classe en direction de l'enseignante. La bombe a explosé, blessant légèrement un élève de 32 ans. Cet élève présent dans le cadre d'une formation adulte a été touché à l'oreille par la déflagration. L'enseignante n'a pas été touchée.

C'est le plus jeune des agresseurs qui a préparé le mélange explosif et le plus âgé a lancé l'engin. Aux enquêteurs, les deux élèves ont expliqué qu'il s'agissait d'une blague, pour «ridiculiser la prof et mettre le bordel». L'un et l'autre sont déjà identifiés comme des élèves décrocheurs avec des notes catastrophiques et une absence totale d'ardeur au travail scolaire. Quelques jours plus tôt, le professeur principal avait rencontré les parents du plus âgé pour tenter d'infléchir cette tendance catastrophique. Les parents promettaient du soutien scolaire et une reprise en main.

Les deux élèves n'avaient pas de contentieux direct avec l'enseignante qui peinait à établir son autorité dans des classes difficiles et qui était souvent chahutée. La semaine précédente, elle avait rédigé un rapport sur un élève d'une autre classe qui, en signe de provocation, avait inclus une croix gammée dans son dessin. Elle était depuis considérée par des élèves comme une feuj, (une juive) en tout cas une personne qui défendait la cause des juifs.

«Je ne crois pas à la thèse antisémite, plus à de la stupidité»

L'enseignante visée dit avoir été verbalement menacée quelques jours plus tôt par un autre élève de cette même classe. «Je ne crois pas à la thèse antisémite ou raciste pour expliquer ce geste. C'est plus de la stupidité, une absence totale de maturité. C'est une classe a priori sans problème particulier mais dans une ambiance d'établissement qui s'est dégradée petit à petit depuis deux ou trois ans. Et pourtant, dans un établissement comme le nôtre, nous formons des spécialistes de l'usinage, très recherchés sur le marché du travail. Or, nous avons des élèves qui arrivent en cours sans cartable, ni livre ou cahier qui ne veulent pas travailler» explique Éric Lefèvre, professeur d'EPS de la classe en question et entraîneur d'athlètes de haut niveau, consterné. Quelques jours avant cette agression, un élève du lycée Latécoère avait même lancé une pétition pour réclamer de la hiérarchie scolaire des conditions normales pour pouvoir travailler en cours. Hier, l'enseignante prise pour cible s'apprêtait à déposer une plainte pour menaces.

Christian Goutorbe

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

henri 13/12/2012 17:30


Pour apprentis chimistes :


la "bombe" en question ;


http://www.lookfordiagnosis.com/videos.php?title=Acide+chloridrique+%2B+aluminium+%3D+explosion&content=Acide+chloridrique+%2B+aluminium+%2B+bouteille+%3D+explosion+%2B+fum%C3%A9e.+Le+micro+a+%C3%A9t%C3%A9+satur%C3%A9+le+son+a+%C3%A9t%C3%A9+couper+pendant+qq+ms%3A+c%26%2339%3Best+plus+...&lang=4

Pouf 13/12/2012 17:06


En 1959, lycée technique : 4 classes de 4ème à plus de 40 élèves par classe; l'année suivante : 3 classes de 3ème à 27 élèves ; l'année après : 2 classes de seconde à 25 élèves dont une partie en
provenance, par concours, des cours complémentaires ! Et les autres ??? à la porte ! soit orientés collège technique pour CAP ou apprentissage ou travail.


Vous vouliez être apprenti SNCF = concours.


Rien sans rien, c'est tout !


Maintenant on donne tout, on n'exige rien et à la sortie, on va donner des aides ... Pourquoi voudriez-vous que les enfants fassent des efforts ??? et comme ils ont besoin naturellement de
s'occuper, ils font des "conneries" aussi bêtes qu'eux !


Le pire, c'est qu'ils entraînent les plus faibles...des jeunes qui auraient pu se faire une belle vie...


Les faits divers de ce genre vont se multiplier...

henri 13/12/2012 13:28


Un peu plus d'eau dans le moulin ...


http://www.europe-israel.org/2012/12/antisemitisme-istres-bombe-artisanale-contre-une-enseignante-juive/


 

FRANHENJAC 13/12/2012 13:07


C´est grave.


Taubira dira que l´explosif leur a glissé des mains!


Au fait, l´institut pour la justice, a décidé d´attaquer Taubira en justice devant le Conseil d´Etat. www.institutpourlajustice.com


C´est la raison pour laquelle elle vide les prisons, pour y prendre place elle-même avec ses potes. C´est la seule solution pour nous protéger de ces débiles.

Claude Germain V 13/12/2012 12:03


Heu ???? pourrait'on avoir le nom de Wladimir ???