Italie: face à l’incurie de l’Etat, des citoyens se font justice.

Publié le 29 Août 2012

La tolérance oui, mais jusqu'où devant le laxisme judiciaire en Europe. Et pour la France, nous allons assister probablement aux mêmes effets puisque nous avons les mêmes causes. Allo Madame Taubira, vous êtes là aussi pour défendre les victimes... 

Gérard Brazon

****

ROME (NOVOpress) – La petite ville de Cicagna (Ligurie) (photo ci-dessus) est en émoi après l’arrestation de trois citoyens accusés d’avoir agressé et passé à tabac un jeune immigré marocain récidiviste, soupçonné de nombreux vols. En effet, une grande part de la population s’est solidarisée avec les accusés qui, selon elle, « ont agi pour défendre la zone contre la prolifération de la délinquance ».

Des affiches de soutien sont apparues sur les murs et une récolte de signatures en leur faveur a été organisée après la décision du juge de les transférer en prison. « Justice-farce, voleurs libres, volés en prison », pouvait-on ainsi lire sur un des calicots rapidement arrachés par les autorités. (Je songe à Marie-neige Sardin qui faillit être égorgée et qui en est à sa 31iéme agressions envers elle et son magasin. Une réunion avec le maire du Bourget à démontrer que les élus ont fait des choix... Ndlr Gérard Brazon)

Les habitants à l’origine de ces initiatives de solidarité se défendent de vouloir justifier la violence mais pointent du doigt l’impéritie de l’Etat et l’inefficacité de la police qui ne parvient plus à assurer la sécurité de la population. Par ailleurs, ils soulignent que les trois accusés sont « connus de tous », des citoyens « honnêtes » qui ont agi « de bonne foi », après avoir été victimes de vols restés impunis.

De leur côté, certains hommes politiques locaux ont, tout en condamnant l’acte des trois agresseurs, fait preuve d’une certain indulgence envers eux, en les appelant notamment « les habitants en colère », ce qui a suscité l’ire de la gauche et d’une partie de la magistrature.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Jacques COUTELA 30/08/2012 20:59


A ce que je constate, en Italie comme en France les magistrats et la gauche sont en grande partie des vendus. Des salopards qui livrent nos pays, au nom du pétrodollard et du pétrole. Des fumiers
qui un jour prochain auront des comptes à rendre....    Vivement que ca pète...   débarassons-nous de ces bobos aux ordres de l'islam.

Epicure 30/08/2012 09:18


La Magisdtrature ne désire pas faire régner la Justice mais son Pouvoir Obsessionnel au service de sa propre Séduction Par la Canaille.


Pathologie mégalomane des Juges qui ne respectent plus depuis fort longtemps lea prescription biblique (Deutéronome): tu ne favorisera pas le riche mais pas le pauvre non plus, tu jugeras selon
la Tsedek (selon le Pr Baruk psychiatre, mot valise signifiant A LA FOIS Justice ET Charité. La mentalité "pseudo-chrétienne" de nos magistrats ne considère qu'une pseudo charité qui ne sert que
leur désir désespéré de protéger leur Image  de soi fragile et leur Bonne Conscience...Dramatique et semble-t-il insoluble à moyern terme...Quant au long terme...nous y serons tous morts.

23bixente23 30/08/2012 02:01


@Yves IMBERT: excellente idée, et aussi logique. je suis moi-même juriste et sensibilisé à la nécessaire indépendance des magistrats (du moins par rapport aux politiques). seulement, il n'y a en
effet pas de raison qu'indépendance rime avec intouchabilité et non-responsabilité !


 


pour revenir à l'article, je pense qu'on va arriver à ces extrêmes de "milices" de justice privée, avec tous les risques de dérapages que cela comporte. d'un autre côté, il y a là RISQUE de
dérapage, alors que la situation de la "justice" en France est clairement et définitivement une incurie, elle dérape, il n'y a plus simplement "risque de".


le fondement de la "justice" est qu'on retire aux citoyens le droit à la justice privée, de se faire justice, contre l'institution de la justice publique, par l'Etat. or si celui-ci ne remplit
plus sa part du contrat et n'assure plus la justice, il n'y a aucune raison pour que le citoyen ne récupère pas son droit à la justice privée.


qu'un commerçant (ou un particulier) agressé puisse se retrouver en prison après avoir riposté quand dans le même temps la plupart des auteurs de ces agressions ressortent libres, quand ils sont
jugés, est inacceptable. je ne me souviens plus des références de cette affaire, mais je me souviens d'un cas où un particulier avait blessé un cambioleur et avait été condamné à verser à ce FDP
des indemnités. c'est le monde à l'envers, l'inversion des valeurs. et ce qui finit de m'enrager, c'est que tous les FDP qui sont payés grassement pour faire ou appliquer ce genre de lois et de
décisions le sont avec l'argent que l'Etat me racket, à savoir impôts et taxes.

Yves IMBERT 29/08/2012 23:28


 J'a déjà vainement tenté d'exposer sur ce site  la seule  solution légale qui m'apparaît pour amener les magistrats formés à l'école marxiste de la magistrature à juger en droit
et non selon leur idéologie pro-étrangers et anti français qui ont l'outrecuidance de vouloir prospérer par le travil et le mérite,  comme les entrepreneurs


elle consiste à instaurer la possibilité pour les justiciables de mettre en cause la responsabilité professionnelle individuelle des magistrats indépendants comme le préconise depuis longtemps
Dupont -Moretti


sinon le fondement en France de l'action engagée par les italiens, c'est l'article 35 de la DDDL'H et du citoyen de 1793.

Claude Germain V 29/08/2012 20:42


Decidement en Italie aussi ,les polilopettes sont des lopettes et les magistrats verreux sont aussi pourris laches et ladres emplis d'iniquités ....les juges racailles bobo-gauchos existent
partout hélas .................. peut etre que le jour ou quelques magistrats seront passés a tabac ,ils se comporteront autrement ......