Italie : Arrestation des passeurs de clandestins nigérians

Publié le 16 Décembre 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



ROME (NOVOpress) — 
« Opération Charon », d’après le passeur des Enfers : c’est le nom que la Guardia di finanza (la police des frontières) de La Spezia, en Ligurie, a donné à une vaste enquête terminée vendredi, sous la direction du pôle anti-mafia de Gênes.

Vingt deux individus, tous Nigérians, ont été arrêtés dans toute l’Italie, du Piémont à la Calabre, en passant par la Lombardie, l’Emilie, la Ligurie et la Campanie. Ils sont accusés d’association criminelle aux fins d’aide à l’immigration clandestine et de réduction en esclavage.

 L’enquête a établi que, au cours des trois dernières années, la bande avait fait entrer en Europe au moins 10.000 clandestins. Après un voyage par les déserts du Niger et de la Libye, les immigrés étaient mis dans des bateaux en direction de Lampedusa. Le temps d’être pris en remorque par les gentils garde-côtes italiens, convoqués par téléphone satellitaire selon une procédure éprouvée, les voilà en Europe, « prêts à être employés dans des activités illicites ».

« Les passeurs établissaient depuis le Nigéria un quota de leurs compatriotes à envoyer en Europe, via les flux migratoires qui traversent régulièrement l’Italie en passant par Lampedusa ; une fois les clandestins arrivés, ils les employaient dans les activités criminelles les plus diverses pour se faire rembourser les frais du voyage et de l’immigration clandestine », qui atteignaient 60 à 70.000 euros.

Les femmes étaient mises sur le trottoir, certaines d’entre elles montant ensuite d’un grade dans l’organisation criminelle pour devenir « protectrices des nouvelles arrivées ». Les hommes étaient intégrés dans le réseau du trafic de stupéfiants.

Les enquêteurs travaillent à présent sur les flux financiers qui permettaient le retour au Nigéria « des sommes immenses obtenues par ces trafics ».

Problème d’arithmétique élémentaire, façon robinets, pour les écoliers italiens : si 22 Nigérians en font rentrer 10.000 en trois ans, combien de temps faut-il pour que toute la population nigériane soit installée sur notre continent ? Le Nigéria compte 170 millions d’habitants (estimation de 2012).

Crédit photo : DR.

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

DURADUPIF 16/12/2012 19:39


Alfred Sauvy nous avez averti de la "montée" des africains vers l'Europe pour se nourrir...depuis la nourriture n'est plus à l'ordre du jour : c'est le trafic en tout genre qui est en objet.
C'est fou ce que les Européens n'aiment pas être avertis, pourtant avec tous ce qui s'est passé en Europe nous devrions être les hommes les plus avertis du Monde.

jpb 16/12/2012 14:36


la peine de mort tout simplement,ils rigoleraient moins les autres après,ils ne font pas parti de notre constitution ,donc aucun droit de l'homme si on peut les affubler d'être humain .

Claude Germain V 16/12/2012 13:39


Arreter ces 22 racailles et ceux qui  beneficient de ce trafic ne vaut rien , si ces gens la ne sont pas puni comme il se doit , punition
qui devrait TERRORISER d'eventuels repreneurs de ce trafic si il leur prenait l'envie de recommencer .


Le fait de mettre en prison n'est qu'une simple rigolade pour ces gens là ........et n 'est pas dissuasif .....donc !!! ........