Ivre, Bedos menace des policiers : 800 euros d’amende…

Publié le 17 Février 2014

Par Lucette Jean Pierre

http://lci.tf1.fr/france/justice/nicolas-bedos-condamne-a-trois-mois-de-prison-avec-sursis-8365788.html

Décidément, nous autres, avons de plus en plus de mal à bien comprendre la justice de notre pays. Bedos fils, pour la deuxième fois, est surpris en état d’ébriété avancée sur son scooter, dans les rues de Paris. Jusque là, rien de trop grave. Mais il se trouve que chez les Bedos, on est un vrai rebelle, de père en fils, et donc qu’à la vue de l’uniforme des flics, symbole du fascisme, on a la révolte facile… surtout quand on ne prend guère de risques. Dany Boume avait d’ailleurs dressé un portrait lucide des Bedos père et fils, faux rebelles et marionnettes du système.

http://ripostelaique.com/de-quoi-bedos-est-il-le-nom.html

Les forces de l’ordre auront donc droit, ce soir là, à voir qualifier leur profession de « boulot de merde », et l’un d’entre eux se verra menacer gravement : « Je te retrouverai et je te tuerai ».

Ce petit bobo, par ailleurs plein aux as, n’a pas jugé que son procès méritait sa présence. Peu rancunier, le tribunal correctionnel de Paris l’a condamné à la lourde amende de… 800 euros ! Bref, une tournée générale offerte aux amis ! Certes, le pauvre a été condamné à trois mois de prison avec sursis, mais avec la loi de sa  copine Taubira, il pourra se permettre une dizaine de récidives, avant de finir dans les geôles de la République. Les policiers ont dû apprécier, encore une fois…

Signalons que Pierre Cassen et Pascal Hilout n’ont jamais insulté le moindre policier, ni menacé quiconque de mort. Leur fortune, acquise au long d’une vie de travail, est sans doute inférieure des dizaines de fois à celle du fils à papa Bedos. Le 2 février 2012, ils étaient présents devant la 17e chambre, accusés de l’éternelle « incitation à la haine… » pour avoir simplement, dans deux articles, démontré la stratégie de l’islam pour conquérir la France, et la dangerosité de ce dogme.

Le procureur Aurore Chauvelot, comme son confrère à l’occasion du procès de Bedos, demandera 3 mois de prison avec sursis, pour le premier, et deux mois avec sursis pour le deuxième. Elle demandera 5000 euros d’amende pour Pierre, et 3000 pour Pascal.

Pierre sera condamné à 4.000 euros d’amende (!) et Pascal à 1.500 euros d’amende (!). A peu près deux mois de travail pour l’un, un mois pour l’autre. Ils échapperont à la prison avec sursis demandée par Chauvelot.

Conclusion : dans la France de Hollande-Taubira, quand un jeune millionnaire bourré récidiviste du show-biz qui se dit de gôche insulte et menace de mort des policiers, cela coûte cinq fois moins cher, en terme d’amende, que quand une salarié à jeûn n’insulte, ni ne menace personne, mais se contente d’alerter ses compatriotes sur le péril fasciste qui les menace.

Ajoutons qu’au total, entre les frais de justice (300 euros !) et les dommages et intérêts aux fonctionnaires (750 euros !), le malheureux humoriste s’en sortira à moins de 2000 euros, à comparer aux 12.200 euros qu’auraient dû acquitter nos amis s’ils n’avaient pas fait appel.

http://www.youtube.com/watch?v=y8wvwcdDJ94

Il paraît que la justice est rendue au nom du peuple français. On aura l’occasion de vérifier cela le 5 mars prochain, devant la Cour d’Appel de Paris, à 13 heures 30, où Pierre et Pascal passeront en appel.

Lucette Jeanpierre 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Roban 17/02/2014 22:33


Ce n'est la justice mais la juste pisse ! Quand est-ce que la taupe ira en Guyane pour en demander l'indépendance ?

mika 17/02/2014 16:54


Marine Le Pen clash Nicolas Bedos



https://www.youtube.com/watch?v=YMgkryRxR0Y

Epicure 17/02/2014 14:54


Il y a quarante ans: 40 ans. J'avais commencé une carrière qui avait affaire avec la Cour d'assises et ai cotoyé les différents magistrats et le Parquet bien sûr auquel je participais d'une
certaine façon. J'ai pu juger alors de la pathologie psychique qui régnait dans ce Personnel un peu particulier et le danger Intrinsèque que cet état de choses  présentait ou pourrait
présenter "un jour" .....


Ce jour est donc arrivé?!


Rien ne sert de Voir, Prévoir   et Comprendre, si l'on fait partie d'une
infime minorité sans pouvoir solide et définitif...Nul n'est prophète en son pays dit le dicton...Quand la majorité des humains est folle, il ne sert à rien d'en attendre un quelconque progrès
d'auto-critique réelle et efficace. Seule,n la catastrophe pré-programmée apportera, peut-être, l'issue pour quelques années...Ensuite, tout retpmbe dans l'ornière habituelle. Les magistrats non
élus sont une calamité; les élus, une catastrophique corruption certaine...


On devarit là aussi nommer des Juges (parmi des magistrats, avocats huissiers, gestionnaires des structiures judiciaires
mais sans affectation au Siège et mis à la place de Juger,  comme on cite des Jurés d'Assises...????Est-ce possible? techniquement...!


Merci


PS:   Je n'ai pas besoin de réponse "conventionnelle et corporatiste"..!


 

marie-plume 17/02/2014 14:52


Rendez-vous le 23 et 30 mars prochain: ne pas nous laisser distraire ou influencer d'aucune manière , il y va de notre survie de citoyen et de l'honneur de la France! Tenons-nous prêts,
l'occasion est à saisir à deux mains et avec les dents! 

Epicure 17/02/2014 14:43


le 5 mars ? Et dans les urnes j'espère aussi, quelques jours plus tard..?????


Sinon, vraiment, que les crétins de Français aillent se faire foutre.!