"Je fais un rêve - l'Allemagne deviendra Turkland"

Publié le 10 Décembre 2011

Le gros de l'immigration en Allemagne vient de la Turquie. Le président turc Erdogan, qui rêve de rétablir la puissance ottomane, fait tout pour que la diaspora turque ne s'intègre pas, et l'encourage même à agir dans l'intérêt de la Turquie.  

Le site allemand PI-News rapporte et commente les propos de Özgür Ümit Aras, un turc vivant à Berlin, publiés sur Turkishpress dont il est l'un des rédacteurs. Aras discute ouvertement de la prise de contrôle de l'Allemagne. Turkishpress est géré par un groupe appelé «Future génération» basé en Allemagne qui n'est nullement inquiété pour son discours subversif. Les bien-pensants préfèrent s'en prendre à Thilo Sarrazin.

La démographie détermine tout, dit Mark Steyn. Cette vidéo montre où s'en va l'Allemagne, le plus important pays d'Europe. 

 Turkland1
Lire aussi :
Allemagne : la destruction systématique de la démocratie
Allemagne : "ce soir on se fait un flic !"
___________________

Özgür Ümit Aras est un citoyen allemand d’origine turque vivant à Berlin et qui aspire, comme il le dit sur Facebook, à devenir député du Bundestag en 2013.

Özgür écrit également des articles pour Turkishpress. L’un de ses articles particulièrement perspicace en date du 19 août s’intitule : « Je fais un rêve. Un Turkland indépendant et libre ». Sa grammaire allemande est déficiente, mais la maîtrise de la langue allemande n'est probablement pas nécessaire pour s’emparer de ce pays.

Cet article mêle de façon sinistre la mégalomanie turque, le nationalisme d'un pays aspirant au statut de grande puissance, et la gouvernance islamique. De plus, l’auteur exprime des sentiments extrêmement hostiles envers l'Etat allemand, sa société et ses citoyens :

«Nous sommes désormais 8 millions, plus de 10% de la société, et la bataille continue, mais aujourd’hui il nous faut une direction centrale d'intellectuels, pour agir contre tous, en particulier l'oppression et les mensonges de l'Etat allemand, les mensonges des forces de la droite populiste, contre cette méprisable bande de nazis – et afin d'atteindre notre objectif, nous aurons besoin de beaucoup de patience, mais nous réussirons !

Dans mon rêve, je vois une nouvelle élite de 7 millions de musulmans hautement éduqués: professeurs, chercheurs, avocats, fonctionnaires, techniciens, maîtres et apprentis, ingénieurs, architectes, médecins, politiciens, professeurs, athlètes, et beaucoup d’autres. Je vois des gens qui utilisent leur énorme potentiel et s’organisent à travers des réseaux sociaux, leurs professions, et leur entourage social. 

La première étape vers Turkland serait d’éduquer nous-mêmes nos enfants au lieu de les laisser entre les mains d’un état fondé sur l’oppression. C’est aussi absurde que de confier nos animaux à un boucher ou de laisser notre plus grand trésor aux imposteurs et aux voleurs. S’il n’en tient qu’à eux, vous devez être aussi stupide que possible et vivre en marge de la société, et ainsi être asservi pour un autre 50 ans, et au bout du compte, vous devrez remercier les grands seigneurs de la féodalité allemande, de sorte que vous pouvez vous entraîner à leur faire une grandiose révérence royale.

Il est important d'organiser, de consolider nos contacts sur des bases solides et de rester fidèles à notre vision. Nous devons commencer à fonder des écoles secondaires turques, avec des enseignants turcs, le turc doit devenir une langue reconnue, admissible pour l'obtention du diplôme, comme l'allemand, l'italien ou l'espagnol. Plus de 200 millions de personnes dans le monde parlent turc. 

J'ai vu comment nous avons fait émerger une élite cultivée, responsable, hautement éduquée, bien implantée à proximité les uns des autres. Nous devons réaliser notre rêve de Turkland en Allemagne, et pour cela, nos hommes ne doivent pas hésiter à aborder les femmes allemandes, à répondre à leurs désirs, à les prendre comme épouses pour qu’elles portent de nombreux enfants pour Turkland et que la société soit entièrement renouvelée après un maximum de deux générations. Nous leur exposerons notre culture diversifiée et leur donnerons un aperçu de notre grande famille unie. Nous allons les conquérir pour la vie.

Nous devons reprendre tous les postes importants dans la société, tous les postes de premier plan. Nous devons être les meilleurs dans ce que nous faisons. Nous devons fonctionner ensemble en tant que peuple, en tant que grande collectivité, sans oublier que nous sommes encore une minorité en Allemagne.

On ne peut plus accepter d’être opprimés, subordonnés à leurs souhaits et leurs idées. Établissons un fonds pour l’éducation turque auquel chacun de nous versera un mois de salaire pour financer la construction d’écoles, d’universités et d’écoles maternelles turques.

Nous allons fonder une banque en Allemagne, une banque conforme aux principes islamiques, pour accéder aux marchés internationaux et recevoir des dons internationaux pour notre combat. Nous allons fonder nos propres compagnies d'assurance et nos propres réassureurs.

Nous allons créer un meilleur Turkland en Allemagne pour que le tribunal européen reconnaissance notre indépendance, et pour faire valoir la nécessité de ce développement. Pour que notre indépendance et notre droit à l’auto-détermination soient reconnus au niveau européen. C’est un combat légitime : le droit naturel à l’autonomie politique, l’épanouissement personnel et le développement.

Nos proches amis achèteront des terrains, et peu à peu, maison après maison, nous formerons des quartiers, jusqu’à prendre le contrôle d’une ville. Nous occuperons tous les centres décisionels avec des responsables turcs, les emplois dans les hôpitaux, la police, l’armée, les services d'urgence et les plus hautes fonctions politiques, comme le poste de maire – et rien ne fera obstacle à la formation d’un Turkland indépendant. »

Le rêve d’Özgür d’une prise de pouvoir ne semble pas réaliste en ce moment. Mais l'horloge de l'évolution démographique tourne inexorablement. Dans quelques décennies, quand le djihad démographique aura réussi, ce scénario d'horreur pourrait se réaliser. Des propos similaires tenus par des politiciens turcs confirment que ces idées ne sont pas seulement dans le cerveau d'un Özgür Ümit Aras.

Par exemple, le légendaire von Vural Öger souhaite réussir de l’intérieur les invasions ottomanes infructueuses du 15e et du 17e siècle en utilisant des hommes turcs forts et des femmes turques en bonne santé.

Les commentaires du politicien Necmettin Erbakan du mouvement Milli Görus sont également à couper le souffle : « Les Européens croient que les musulmans ne sont venus en Europe que pour gagner de l’argent. Mais Allah a d'autres plans. [...] Nous prendrons certainement le pouvoir. La question de savoir si cela s’accompagnera ou non d’effusion de sang demeure ouverte ».

On entend à répétition des remarques similaires de leurs compatriotes dans la rue : «Dans quelques années, nous nous emparerons de ce pays.»

La poursuite de ce projet s'accompagne de revendications et de plaintes constantes afin d’obtenir satisfaction plus facilement. À titre l’exemple, l’ambassade de Turquie à Berlin se plaint que les Turcs sont victimes de discrimination. Toutefois, dans la Turquie en cours de ré-islamisation, leTagesspiegel du 10 août rapporte que certains jonglent avec l’idée de créer des ghettos pour les infidèles. Ah comme l’islam est tolérant et miséricordieux dans son pays d’origine !  

M. Erdogan voit d’ores et déjà la Turquie comme une puissance mondiale, et celle-ci tente d’exercer une influence politique et sociale massive sur ses émigrants partout en Europe, comme nous le savons depuis son discours mégalomane de février dernier à Istanbul. L'Allemagne est apparemment sur la voie d'une prise de contrôle hostile. [...]

Source : Turkishpress: Aus Deutschland wird Türkland, par Michael Stürzenberg, PI-News, 27 août 2011. Traduit de l'allemand par Klaußius Germanicus pour Poste de veille


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article