Jean-Luc Delarue, animateur TV était converti à l'islam par son mariage

Publié le 19 Septembre 2012

Observatoire de l'islamisation. Joachim Velocias

 

 

      Jean-Claude Delarue, son père, confie qu'il a été enterré dans un carré musulman.

Le 29 août dernier, Jean-Luc Delarue avait été inhumé dans la plus stricte intimité, et dans un endroit tenu secret. Au micro d'Europe 1, Jean-Claude Delarue, le père de l'animateur, a accepté de lever le voile sur ces obsèques dont il a en fait été exclu. Jean-Claude Delarue révèle aujourd'hui que l'inhumation a eu lieu dans un carré musulman, la religion que la star de télévision aurait choisi avant sa mort.

"Il a fait un acte de conversion"

Le père de l'animateur n'a pas été informé de la tenue des obsèques. "J'ai dû me battre pendant des jours et des jours pour savoir où mon fils avait été enterré. J'ai essuyé des refus de la part des pompes funèbres, des administrations parisiennes. Je n'étais donc pas aux obsèques de mon fils, j'ai seulement assisté à une petite réunion au cimetière du Père Lachaise. Nous étions une douzaine peut-être. Trois personnes ont pris la parole brièvement", confie-t-il au micro d'Europe 1. 

"Je ne savais pas où était mon fils" :

Après de multiples discussions entre les avocats de Jean-Claude Delarue et la femme de l'animateur, ce père a fini par savoir où son fils avait été enterré. C'était "au carré musulman d'un cimetière parisien de banlieue", indique-t-il.

>> Paris Match publie la photo de la tombe de Jean-Luc Delarue

Anissa, son épouse, étant musulmane, Jean-Luc Delarue se serait converti peu de temps avant son mariage, selon son père. "Il a épousé une jeune femme musulmane et je suppose qu'il a dû d'une manière ou d'une autre faire un acte de conversion avant le mariage. Quelques jours avant, il l'avait évoqué", confie Jean-Claude Delarue.

"Jean-Luc Delarue ne s'est pas converti à l'islam comme le suppose Jean-Claude Delarue. Il était de confession catholique et baptisé", a réagi Anissa Delarue, mercredi midi, dans un communiqué. "Le manque de discrétion et son acharnement à remettre en cause les volontés de son fils, scrupuleusement respectées et mises en place par son épouse et son entourage, mettent en péril la tranquillité et l'apaisement, pourtant souhaités par Jean-Luc Delarue pour que chacun puisse faire son deuil", ajoute la veuve de l'animateur.

"Je lance un appel"

Si le père de l'animateur assure "ne pas en vouloir à la femme de son fils", il souhaite comprendre pourquoi il a été écarté de la sorte. "Il a fallu que je me batte pour savoir où mon fils avait été enterré. Et aujourd'hui, je me bats encore pour savoir quand il a été inhumé et pourquoi je n'ai pas été invité, avec la famille, à rendre un dernier hommage à mon fils", raconte-t-il.

Jean-Claude Delarue reconnaît que les relations avec son fils n'ont pas été "un long fleuve tranquille", mais il assure que les deux hommes s'étaient "retrouvés" dans les derniers mois de la vie de l'animateur. Il a donc lancé sur Europe 1 un appel.

"Je n'ai pas pu le voir pendant les trois mois qui ont précédé sa mort, je n'ai pas pu le voir avant qu'on le mette dans un cercueil et qu'on l'emmène, je n'ai pas pu savoir pendant longtemps où il était enterré, et je ne sais même pas quand il a été enterré. (...) Je ne comprends pas. C'est pourquoi je lance un appel. D'ailleurs, nous avons lancé une boîte mail spéciale pour ça, qui s'appelle pourjean-luc2012@gmail.com", informe-t-il.

Écoutez l'intégralité de l'interview de Jean-Claude Delarue :

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Claude Germain V 19/09/2012 17:17


C'est toujours l'homme ou la femme souchien qui par faiblesse ,lacheté ,aveuglement amoureux ,imbecilité se converti .......
triste et pitoyable ...