Jean-Marie Le Pen dans la “Pravda” : nouvelle sortie alter-européenne au FN. Préface Gérard Brazon

Publié le 30 Novembre 2012

Lorsque Jean Marie Le Pen répond à une interview, je m'attends toujours au pire! Vieille déformation sans doute. Ayant rejoint Marine Le Pen à travers le Rassemblement Bleu Marine-Fn, j'ai eu aujourd'hui comme une forte inquiètude en tombant sur cet article de la Pravda.

On dira ce que l'on voudra mais la parole de Jean Marie Le Pen est crainte par tous les militants qui comme moi, ont adhéré depuis moins de deux ans car le travail de dédiabolisation entrepris par sa fille Marine peut-être balayé d'un revers de manchette de journaux sur une simple phrase de son père!

Aux Université du FN, j'ai pu constater ô combien la presse aime solliciter le propos du père et il ne faut pas être grand clerc pour en connaître la raison. L'attente de la petite phrase qui doit tuer! 

Il se trouve que je suis parfaitement d'accord avec les propos tenus par Jean Marie Le Pen dans cet interview. Je suis en phase totale avec son opinion sur l'islamisation. Parfaitement d'accord sur l'ouverture à l'Est plutôt qu'à l'Afrique et singulièrement avec les pays musulmans.

Cela me conforte dans mon engagement dans ce parti politique des patriotes! Si les militants de l'UMP peuvent me lire, avant de me juger, qu'ils réflechissent bien et comprennent combien ils sont manipulés par leurs partis politiques.

Gérard Brazon

****

PARIS (NOVOpress) Décidément, le Front national nous réserve de sacrées surprises ces derniers jours. Après Julien Rochedy, directeur national du FNJ, qui tient un discours alter-européen lors d’un colloque du Vlaams Belang ; après Bruno Gollnisch soulignant, devant des militants du FNJ, sa proximité avec Alain de Benoist sur le caractère jacobin de l’Union européenne, c’est au tour de Jean-Marie Le Pen de promouvoir une autre Europe.

 

Interrogé par la Pravda (traduction française disponible ici), le président d’honneur du Front national affirme ainsi : « Pour ma part, je milite pour la réalisation d’un ensemble harmonieux et animé par la volonté d’un destin commun sur l’ensemble de l’espace boréal, allant de Brest à Vladivostok. La Russie et les Europes centrale et occidentale ont de nombreux points communs et de nombreuses convergences d’intérêts. Face à un monde de plus en plus instable, en pleine explosion démographique alors que nous connaissons pour notre part un hiver démographique sans précédent et suicidaire, il est certain que notre civilisation européenne y trouverait un outil de salut. Mais il n’en va pas de l’intérêt de ce qui reste la première puissance mondiale, les Etats-Unis, ni des firmes internationales, il est donc évident que les castes aux pouvoir s’y opposeront de toutes leurs forces… »

Ajoutant : « L’islamisation n’est que la conséquence de l’immigration massive que connaissent nos pays, en provenance d’Asie centrale pour la Russie, en provenance du Maghreb et de l’Afrique musulmane pour l’Europe de l’ouest. L’islamisation n’est donc pas inéluctable si nous cessons de faire entrer dans nos pays des millions d’immigrés musulmans supplémentaires tous les ans et si nous imposons à ceux qui sont présents de se conformer à nos us et coutumes. Et si cela ne leur convient pas, libre à eux de pratiquer leur mode de vie ailleurs… » Et précisant : « En France, la population commence à ressentir et à craindre cette islamisation parce qu’elle est de plus en plus rapide, visible et massive et qu’elle les touche dans leur vie quotidienne : femmes voilées dans la rue, manque de respect des libertés des femmes, interdiction du porc dans les cantines scolaires, construction de mosquées avec minaret… avec son cortège d’extrémistes qui, comme à Toulouse au printemps dernier, a couté la vie à 7 personnes dont 3 enfants abattus par un terroriste agissant au nom de l’islam… »

Des propos qui ne dénoteraient pas dans la bouche de militants identitaires…

 [http://fr.novopress.info/]

*****

Des propos que l'on pourrait aussi rapprocher de ceux du général Charles de Gaulle

 

C’est très bien qu’il y ait des français jaunes, des français noirs, des français bruns ! Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a  une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et religions chrétienne.

 L’intégration, c’est une entourloupe pour permettre que les musulmans qui sont majoritaires en Algérie à dix contre un se retrouvent minoritaires dans la République française à un contre cinq. C’est un tour de passe-passe puéril ! On s’imagine qu’on pourra prendre les Algériens avec cet attrape couilllon ? Avez-vous songé que les arabes se multiplieront par cinq, puis par dix, pendant que la population française restera stationnaire?  Il y aurait 200 puis 400 députés arabes à Paris ! Vous voyez un Président arabe à l’Elysée !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Claude Germain V 01/12/2012 16:03


Plutot crever que de voir un president musulman a l' Elysée .... et si il le faut , sans etre plus courageux que X ou Y , les
armes a la main ... je crois que ce jour là je ne serais pas seul en piste ..... Jeanne D'Arc reviens !!!! Charles Martell reviens !!!!


Il me semble que c'est de Gaulle qui avait levé ce sujet :


« L'Europe de l'Atlantique à l'Oural ». L'expression, si souvent attribuée au général de Gaulle, n'a jamais été utilisée par lui sous cette forme. Bien entendu, « Atlantique » et « Oural » se
trouvent parfois réunis dans ses écrits et déclarations, et, d'abord sous la IVe République, à l'occasion d'une conférence de presse tenue à Paris le 16 mars 1950. Le président du RPF évoque un
changement d'atmosphère « de l'Atlantique jusqu'à l'Oural ». Par la suite, le fondateur de la Ve République utilise, indifféremment, les formules : « depuis l'Atlantique jusqu'à l'Oural » (7 juin
1959, Roanne), « de l'Atlantique à l'Oural » (17 juin 1962, Montbéliard), « entre l'Atlantique et l'Oural » (25 mars 1959, Paris).

marco 01/12/2012 08:40


Je suis bien de votre avis Gérard,personnellement je n'ai jamais adhéré pleinement a un parti politique(sauf FN aujourd'hui),il n'est pas utile d'avoir fait les grandes écoles pour se rendre
compte qu'entre les paroles et les actes des grands partis politiques,il y a un décalage et aujourd'hui c'est encore pire.dans notre société,il y a deux mondes,le monde d'en bas le petit monde
qui trime pour vivre et le monde d'en haut politique  grand patronat financiers qui sont dans une sphère complètement déconnecté du bas,on ne se comprends plus,on ne parle pas le même
langage,on ne se parle pas.Ce qui fait qu'aujourd'hui les politiques jouent la carte de l'immigration au détriment des autochtones et ce sans état d'ame.C'est là qu'ils se trompent.